Michaël Delafosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michaël Delafosse
Illustration.
Michaël Delafosse en 2020.
Fonctions
Président de Montpellier Méditerranée Métropole
En fonction depuis le
(2 ans et 30 jours)
Élection
Prédécesseur Philippe Saurel
Maire de Montpellier
En fonction depuis le
(2 ans, 1 mois et 10 jours)
Élection
Coalition PS-PCF-PRG-EELV--PA
Prédécesseur Philippe Saurel
Conseiller départemental de l'Hérault

(5 ans, 3 mois et 2 jours)
Avec Gabrielle Henry
Élection 29 mars 2015
Circonscription Canton de Montpellier-2
Prédécesseur Pierre Maurel
Successeur François Lanot
Biographie
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Paris (France)
Nationalité Français
Parti politique Parti socialiste
Diplômé de Université Paul-Valéry Montpellier 3
Profession Enseignant

Michaël Delafosse
Maires de Montpellier

Michaël Delafosse, né le à Paris, est un homme politique français.

Membre du Parti socialiste (PS), conseiller départemental de l'Hérault de 2015 à 2020, il est élu maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole en 2020.

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Michaël Delafosse naît le à Paris[réf. souhaitée], fils d'un psychiatre et d'une mère au foyer[1]. Il est marié à Anne Lise Barral[2], directrice adjointe du CHU de Nîmes, en charge des affaires médicales, et père de deux enfants. Il exerce la profession de professeur au collège Fontcarrade.

Titulaire d'un DEA en géographie urbaine décerné par l'université Paul-Valéry Montpellier 3 et du CAPES d'histoire-géographie[3], il enseigne cette discipline au collège Fontcarrade à Montpellier[4].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Michaël Delafosse est membre du Parti socialiste depuis l'âge de 16 ans[5]. Lycéen, il s'investit dans le syndicalisme et fonde l'Union nationale lycéenne (UNL). Étudiant, il poursuit ce parcours en devenant vice-président national de l'Unef-ID à 21 ans[6]. Il préside La Mutuelle des étudiants (LMDE) entre 2003 et 2006[7].

Élu conseiller municipal de Montpellier en 2008 sous le mandat d'Hélène Mandroux, il occupe successivement les fonctions d’adjoint au maire délégué à la culture puis à l’urbanisme[3].

Aux élections municipales de 2014 à Montpellier, battu aux primaires[8], il figure sur la liste PS de Jean-Pierre Moure qui arrive en seconde position après le candidat divers gauche, Philippe Saurel. Il est élu au conseil municipal de Montpellier dans l'opposition[9].

Il est élu conseiller départemental de l’Hérault dans le canton de Montpellier-2, en binôme avec Gabrielle Henry, lors des élections départementales de 2015[10]. Il se présente alors comme le principal adversaire de Philippe Saurel à gauche[11].

Discours de Michaël Delafosse sur la place Jean-Jaurès le .

En 2020, il présente la liste « La gauche qui nous rassemble » aux élections municipales. Le premier tour oppose 14 listes dont trois listes écologistes. La liste de Michaël Delafosse arrive en deuxième position derrière celle du maire sortant. Pour le second tour, il s'allie avec la liste officielle d'Europe Écologie Les Verts menée par Coralie Mantion en présentant la liste « Montpellier unie solidaire écologiste laïque innovante ». Il propose notamment dans son programme la gratuité des transports publics pour les habitants de la métropole, et l'ajournement du projet d'un grand centre commercial Ode à la mer à Pérols[12]. Il remporte l'élection avec 47,2 % des suffrages, contre 34,6 % pour Philippe Saurel et 18,1 % pour la liste de Mohed Altrad[13]. Élu maire de Montpellier par le conseil municipal le [14], il démissionne de son mandat départemental au profit de son suppléant[15]. Le suivant, il est élu président de Montpellier Méditerranée Métropole[16].

En tant que maire de Montpellier, il affirme avoir fait de la sécurité sa priorité, notamment en coordination avec le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Il recrute également Olivier Nys, ancien directeur général des services de Gérard Collomb à la métropole de Lyon, pour « simplifier » l'administration de la métropole et la ville de Montpellier. Ce choix suscite des critiques en raison du profil et de la tâche attribuée à Olivier Nys[17].

Il soutient Anne Hidalgo en vue de l'élection présidentielle de 2022[18]. Critique envers la direction du Parti socialiste menée par Olivier Faure, il est proche de Bernard Cazeneuve et de Carole Delga, présidente du conseil régional d'Occitanie. Il déclare auprès du Figaro en que le Premier ministre Jean Castex « sera perçu un jour comme l'un des meilleurs premiers ministres de la Ve République tant il est à l'écoute des préoccupations des élus locaux »[17].

Lors de la campagne pour les élections législatives en mai 2022, il ne suit pas l'accord pour une Nouvelle Union populaire écologique et sociale (conclu entre France insoumise, EELV, le PCF et le PS), qu'il considère inadapté à la situation montpelliéraine, et soutient la candidature à Montpellier de Fatima Bellaredj sous l'étiquette « majorité municipale, départementale et régionale »[19].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections départementales[modifier | modifier le code]

Année Parti Canton Colistière 1er tour 2d tour
Voix % Rang Voix % Issue
2015[20] UG Montpellier-2 Gabrielle Henry 1 882 23,43 1er 4 467 58,96 Élu

Élections municipales[modifier | modifier le code]

Année Parti Commune Position 1er tour 2d tour Sièges (CM)
Voix % Rang Voix % Rang
2020[13] UG Montpellier Tête de liste 8 636 16,66 2e 24 046 47,22 1er
48  /  65

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Michaël Delafosse, jeune bachelier chez les « sages » », sur lemonde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le ).
  2. « Les attaches ruthénoises du nouveau maire de Montpellier », sur ladepeche.fr, .
  3. a et b « Extrait de la fiche de M. Michaël Delafosse », sur lesbiographies.com (consulté le ).
  4. « Municipales : qui est Michaël Delafosse, le nouveau maire de Montpellier ? », sur France Bleu Hérault, .
  5. « PORTRAIT. Municipales à Montpellier : Michaël Delafosse, nouveau maire, un "homme de gauche" », sur France 3 Occitanie (consulté le ).
  6. Sabine Germain, « Michaël Delafosse », sur L'argus de l'assurance, (consulté le ).
  7. « Qui est Michaël Delafosse, le nouveau maire de Montpellier ? », sur Challenges (consulté le ).
  8. « Municipales : plusieurs têtes de listes du PS investies », sur lemonde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le ).
  9. « Résultats des municipales 2020 à Montpellier : Qui est Michaël Delafosse, le nouveau maire de Montpellier ? », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  10. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections départementales 2015 - HERAULT (34) - canton de Montpellier-2 (16) » (consulté le ).
  11. « Départementales à Montpellier : Michaël Delafosse dans la course », sur midilibre.fr, (consulté le ).
  12. « Michaël Delafosse persiste et signe au sujet du futur stade pour le Montpellier Hérault », sur France Bleu, (consulté le ).
  13. a et b Ministère de l'Intérieur, « Élections municipales et communautaires 2020 - Résultats reçus du second tour à Montpellier (34) » (consulté le ).
  14. « Conseil municipal en direct : Michaël Delafosse officiellement élu 62e maire de Montpellier », sur midilibre.fr, (consulté le ).
  15. « Hérault : Michaël Delafosse quitte le conseil départemental », sur actu.fr, (consulté le ).
  16. « [VIDEO] Le maire de Montpellier Michaël Delafosse élu sans surprise président de la Métropole », sur midilibre.fr, (consulté le ).
  17. a et b Christine Ducros, « Michaël Delafosse, l’atypique maire socialiste de Montpellier », sur Le Figaro, (consulté le )
  18. Jannick Alimi, « Présidentielle 2022 : à Villeurbanne, Anne Hidalgo franchit une marche de plus », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  19. « Michaël Delafosse et Carole Delga officialisent leur rupture avec l'Union populaire », sur France Bleu, (consulté le )
  20. « Résultats des élections départementales 2015 », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  21. « Les commissions du mandat 2020-2026 | France urbaine », sur franceurbaine.org (consulté le ).
  22. AMF Association des maires de France et des présidents d'Intercommunalités, « Les groupes de travail », sur Association des Maire de France et des présidents d'intercommunalité de France - AMF (consulté le ).
  23. « Santé. Occitanie : Michaël Delafosse président de la Fédération Hospitalière de France », sur actu.fr (consulté le ).
  24. admin, « Le Bureau », sur Avuf (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]