Béatrice Descamps (femme politique, 1961)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Béatrice Descamps et Descamps.

Béatrice Descamps
Illustration.
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(2 ans, 3 mois et 1 jour)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 21e du Nord
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique LC (2017)
UAI (2017-2019)
UDI (depuis 2019)
Prédécesseur Laurent Degallaix
Conseillère départementale du Nord
En fonction depuis le
(4 ans, 5 mois et 20 jours)
Avec Jean-Noël Verfaillie
Élection 29 mars 2015
Circonscription Canton de Marly
Prédécesseur Canton créé
Première adjointe au maire de Thivencelle

(7 ans, 6 mois et 26 jours)
Élection
Maire José Dubrulle
Successeur Isabelle Dubrulle
Biographie
Nom de naissance Béatrice Marquilly
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Valenciennes (France)
Nationalité Française
Parti politique UDI
Diplômée de Université Lille-II
Profession Institutrice
Directrice d'école

Béatrice Descamps, née Marquilly le à Valenciennes (Nord), est une femme politique française. Membre de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), elle est élue députée en 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Institutrice de profession, Béatrice Descamps a poursuivi sa carrière en tant que directrice d'école à Crespin[1].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Elle est élue conseillère municipale de Thivencelle, commune de 800 habitants, lors des élections municipales de 2008. Elle devient la première adjointe de la commune après le décès de son père en 2009[2]. Reconduite après les élections municipales de 2014, elle démissionne en 2017 à la suite de son élection comme députée, conformément à la loi sur le cumul des mandats[3].

En 2015, elle est élue conseillère départementale du Nord dans le canton de Marly, en binôme avec Jean-Noël Verfaillie[2],[4]. Leur ticket rassemble 57,79 % des suffrages face au FN[5].

Députée[modifier | modifier le code]

À l'occasion des élections législatives de 2017, elle se présente à la succession de Laurent Degallaix, qui devient son suppléant, dans la vingt et unième circonscription du Nord[6]. Sans candidat de La République en marche face à elle, Béatrice Descamps arrive en tête du premier tour, avec 33,34 % des voix, devant les candidates du Front national (21,86 %) et de La France insoumise (14,06 %)[7]. Au second tour, elle est élue députée avec 62,72 % des suffrages face à Valérie Caudron, conseillère municipale FN de Valenciennes[4],[8].

Le , elle est nommée par Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, secrétaire générale adjointe du parti[9].

Activités à l’Assemblée nationale[modifier | modifier le code]

À l’Assemblée nationale, Béatrice Descamps siège au sein du groupe UDI et indépendants. Elle est membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation et co-présidente du groupe d'études Handicap Inclusion[10].

Polémiques[modifier | modifier le code]

Le , elle fait partie des 13 élus à ne pas avoir déposé leur déclaration d'intérêts ou de patrimoine à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP)[11].

Le , elle remet avec la députée LREM Aurore Bergé un rapport au ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Elles y estiment que les professeurs ne sont pas forcément en phase avec les quartiers dans lesquels ils peuvent être mutés et conseillent d'éviter dans les bulletins les remarques « désobligeantes voire stigmatisantes sur le long terme pour l'élève et son orientation », suscitant l'indignation et les moqueries de plusieurs professeurs sur les réseaux sociaux[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « CRESPIN : Béatrice Descamps sur d’autres bancs, la retraite pour François Bertrand », sur La Voix du Nord, (consulté le 21 juillet 2019).
  2. a et b « Canton de Marly : Béatrice Descamps, celle qui ne se voyait pas conseillère départementale », sur La Voix du Nord, (consulté le 10 avril 2019).
  3. « Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 30 juin 2017 » [PDF], sur thivencelle.fr (consulté le 10 avril 2019).
  4. a et b Sébastien Chédozeau, « Béatrice Descamps reprend le flambeau, dans le rôle-titre », sur La Voix du Nord, (consulté le 27 juin 2017).
  5. « Résultats des élections départementales de 2015 dans le canton de Marly », sur interieur.gouv.fr (consulté le 27 juin 2017).
  6. Sébastien Chédozeau, « Dans la 21e, ce sera donc le duo Descamps – Degallaix ! », sur La Voix du Nord, (consulté le 27 juin 2017).
  7. « Législatives – 21e circonscription du Nord (Saint-Amand-les-Eaux) : Descamps (UDI) en tête », sur France 3 Hauts-de-France, (consulté le 27 juin 2017).
  8. « Résultats des élections législatives de 2017 dans la 21e circonscription du Nord », sur interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  9. « La direction nationale », sur parti-udi.fr, (consulté le 4 avril 2018).
  10. « Le Handicap, la thématique en sourdine de la République française », sur Va-Infos.fr, (consulté le 18 juillet 2019).
  11. « Intérêts et patrimoine des députés : 13 déclarations manquantes et “des carences” », sur L'Express, .
  12. Romain Herreros, « Les profs se moquent (et s'indignent) du rapport d'Aurore Bergé », sur Le HuffPost, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]