Joël Bruneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bruneau.
Joël Bruneau
Fonctions
Maire de Caen
En fonction depuis le
(3 ans, 7 mois et 9 jours)
Élection 30 mars 2014
Prédécesseur Philippe Duron (PS)
Président de la Communauté urbaine Caen la Mer
anciennement communauté d'agglomération
En fonction depuis le
(3 ans, 6 mois et 20 jours)
Prédécesseur Philippe Duron (PS)
Conseiller régional de Basse-Normandie

(4 ans et 10 jours)
Élection 21 mars 2010
Président Laurent Beauvais
Biographie
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Châteauroux (Indre)
Nationalité Française
Parti politique UMP
Les Républicains
Diplômé de IEP de Paris

Joël Bruneau est un homme politique français né le 7 septembre 1963 à Châteauroux. Il est maire de Caen ainsi que président de la communauté urbaine Caen la mer depuis les élections municipales de 2014. Il a auparavant été conseiller régional de Basse-Normandie de 2010 à 2014 et sportif de haut niveau.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

Joël Bruneau est petit-fils, fils et frère d'agriculteurs[1]. Il grandit dans l'Indre, dans un petit village près de Valençay, où ses parents vivent encore.

Après un baccalauréat B (économique) obtenu en 1980, Joël Bruneau obtient une licence de droit en 1983 puis le diplôme de Sciences Po Paris en 1985[1].

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

En parallèle de ses études et de ses débuts professionnelles, Joël Bruneau poursuit une carrière de sportif de haut niveau. Il a en effet été vice-champion de France de cross et a remporté Alençon-Médavy, course régionale très réputée, en 1988[1].

Il est aussi engagé dans le mouvement associatif puisque sa passion pour le sport l'a conduit à exercer pendant de longues années des responsabilités au sein de la Ligue d'athlétisme de Basse-Normandie (dont il a été président puis trésorier)[1].

Carrière politique et professionnelle[modifier | modifier le code]

Joël Bruneau commence sa carrière en 1987 en tant que collaborateur parlementaire de Jean Royer, ex-ministre et député-maire de Tours[1], puis assistant parlementaire du député Francis Saint-Ellier[1].

En 1997, il devient directeur de Cabinet de René Garrec, Président du Conseil régional de Basse-Normandie, puis directeur général des services de la région Basse-Normandie[2], jusqu'aux élections régionales de 2004.

De 2004 à 2012, Joël Bruneau évolue dans une banque mutualiste et est notamment responsable du financement des clients institutionnels (collectivités, associations, hôpitaux, bailleurs sociaux, etc.) sur l'ensemble de la Normandie[3],[1].

En 2008, il est élu président de la fédération Union pour un mouvement populaire (UMP) du Calvados[2].

À la suite des élections régionales de mars 2010, il est élu conseiller régional en 3e position[4] sur la liste du Calvados de la majorité présidentielle[5], liste régionale menée par Jean-François Le Grand. Il est également désigné dès 2010 président du groupe UMP au Conseil régional de Basse-Normandie[2].

Joël Bruneau est investi candidat par l'UMP pour les élections législatives de 2012 dans la 1re circonscription du Calvados[6],[7],[8],[9]. Il arrive en deuxième position au 1er tour avec 27,39 % puis est battu par le député-maire PS sortant de Caen, Philippe Duron[10].

En , Joël Bruneau mène la liste UMP aux élections municipales de Caen. Avec 30,8 % des voix, il arrive en tête à l'issue du premier tour, devant la liste PS-PRG-PCF-MRC conduite par Philippe Duron, député-maire PS sortant, qui recueille 26,21 % des voix, et la liste UDI-MoDem menée par Sonia de La Provôté qui obtient 18 % des suffrages[11]. Au deuxième tour, il conduit la liste d'union UMP-UDI-MoDem qui remporte l'élection avec 57,03 % des voix [12],[13],[14],[15],[16],[17].

Le , Joël Bruneau est élu maire par le conseil municipal de Caen[18],[19],[20]. Le 25 avril 2014, il est élu président de la communauté d'agglomération Caen la mer (aujourd'hui devenue communauté urbaine) par le conseil communautaire[21].

Conformément à ce qu'il avait annoncé pendant la campagne des élections municipales au sujet du cumul des mandats[22], Joël Bruneau démissionne de sa fonction de conseiller régional de Basse-Normandie dès son arrivée à la mairie de Caen[22],[23].

Maire de Caen et président de l'agglomération Caen la mer[modifier | modifier le code]

Joël Bruneau est élu aux élections municipales de 2014 à Caen sur un projet intitulé « Réussir Caen, Vraiment » et reposant sur trois axes : proximité, gestion de bon sens, priorité au développement économique pour l'emploi[24],[25].

Dès le premier conseil municipal de la nouvelle majorité, le 14 avril 2014, Joël Bruneau met en application cette « gestion de bon sens » et cette « gouvernance de modeste » qui lui est chère[26],[27], en faisant voter la suppression d'un « certain nombre d'éléments d'apparat »[28] : les indemnités mensuelles liées aux frais de représentation du maire (13 800 par an), le téléphone de fonction des adjoints, le logement et la voiture de fonction du directeur de Cabinet. Joël Bruneau fait également voter la limitation de ses indemnités de maire à ce qu'il gagnait dans le privé et diminue le nombre d'adjoints à 12[26]. Au total, le montant global des indemnités versées aux élus baisse de 30 % par an, soit une économie de 2 millions d'euros sur le mandat[26],[27],[28].

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g « Caen : la biographie de Joël Bruneau, le nouveau maire », (consulté le 20 février 2015)
  2. a, b et c « Caen : le candidat de la droite et du centre Joël Bruneau élu maire », (consulté le 20 février 2015)
  3. « Caen.fr - biographie du maire »
  4. http://elections.lefigaro.fr/resultats/elections-regionales-2010/basse-normandie/listes/liste-2-25l009-r.php
  5. Résultats des élections régionales 2010 - Élus de la liste : Pour notre région, ensemble, soyons conquérants
  6. https://www.ouest-france.fr/legislatives-joel-bruneau-candidat-ump-sur-caen-ouest-383972
  7. http://legislatives2012.ouest-france.fr/actualite/duel-entre-philippe-duron-ps-et-joel-bruneau-ump-11-06-2012-5834
  8. http://legislatives2012.ouest-france.fr/actualite/joel-bruneau-la-politique-du-coureur-de-fond-11-06-2012-5853
  9. http://legislatives2012.ouest-france.fr/actualite/le-terrain-prefere-de-joel-bruneau-14-06-2012-6221
  10. Résultats des élections législatives 2012
  11. « 1er tour des élections municipales : l'UMP vire en tête à Caen »
  12. http://basse-normandie.france3.fr/2013/06/26/l-ump-mise-sur-joel-bruneau-pour-reconquerir-caen-en-2014-277809.html
  13. https://www.ouest-france.fr/joel-bruneau-presentation-du-projet-le-6-mars-1973501
  14. http://www.liberation.fr/politiques/2014/03/30/joel-bruneau-ump-le-tombeur-de-la-gauche-a-caen-mun14000_991712
  15. http://www.lemonde.fr/municipales/article/2014/03/30/caen-le-candidat-de-la-droite-et-du-centre-joel-bruneau-elu-maire_4392360_1828682.html
  16. http://basse-normandie.france3.fr/2014/03/31/joel-bruneau-ne-va-pas-faire-la-fete-pendant-trois-jours-449825.html
  17. Résultats des élections municipales 2014
  18. http://www.tendanceouest.com/caen/actualite-71133-douze-adjoints-nommes-ce-soir-en-conseil-municipal-de-caen.html
  19. https://www.ouest-france.fr/municipales-caen-le-nom-des-12-adjoints-de-joel-bruneau-2097657
  20. http://basse-normandie.france3.fr/2014/04/05/direct-suivez-le-conseil-municipal-de-caen-17h-453589.html
  21. « Conseil communautaire: Joël Bruneau élu président »
  22. a et b « Joël Bruneau démissionne du conseil régional »
  23. « Politique à Caen. Joël Bruneau démissionne du conseil régional »
  24. « Municipales à Caen. Joël Bruneau (UMP) dévoile son projet pour Caen »
  25. « Joël Bruneau et son programme: 300 personnes au Centre des congrès »
  26. a, b et c « Conseil municipal. Les indemnités des élus baissent de 30 % »
  27. a et b « Discours de Joël Bruneau, maire de Caen lors du conseil municipal du lundi 14 avril 2014 »
  28. a et b « A Caen, Joël Bruneau supprime « un certain nombre d'éléments d'apparat » »
  29. Journal officiel de la République française, « Décret du 1er janvier 2016 portant promotion et nomination », sur legifrance.gouv.fr, (consulté le 25 avril 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]