René-Édouard Caron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant québécois
Cet article est une ébauche concernant un homme politique québécois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

René-Édouard Caron
Image illustrative de l'article René-Édouard Caron
Fonctions
2e lieutenant-gouverneur du Québec
Monarque Victoria
Prédécesseur Narcisse-Fortunat Belleau
Successeur Luc Letellier de Saint-Just
Maire de Québec
Prédécesseur Elzéar Bédard
Successeur Aucun maire
Prédécesseur Aucun maire
Successeur George O'Kill Stuart
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Sainte-Anne-de-Beaupré
Date de décès (à 80 ans)
Lieu de décès Sillery
Profession Juriste

René-Édouard Caron
Lieutenants-gouverneurs du Québec

René-Édouard Caron, né le à Sainte-Anne-de-Beaupré et décédé le à Sillery, est un juriste et un homme politique québécois. Il est le 2e lieutenant-gouverneur du Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Augustin Caron, prospère cultivateur de Sainte-Anne-de-Beaupré, a été député de Northumberland à la Chambre d'Assemblée du Bas-Canada de 1808 à 1809 et de 1811 à 1814[1].

René-Édouard Caron effectue ses études au collège de Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud, puis au Petit séminaire de Québec, de 1813 à 1820. Il étudie ensuite le droit auprès d’André-Rémi Hamel et est admis au Barreau le 7 janvier 1826.

Le 16 septembre 1828, il épouse dans la cathédrale de Québec Marie-Vénérande-Joséphine Deblois, de qui il eut, entre autres, Adolphe-Philippe, député à la Chambre des communes et ministre, Corinne, épouse de Charles Fitzpatrick et mère d'Arthur Fitzpatrick, de même que Joséphine, épouse du juriste Jean-Thomas Taschereau et mère du premier ministre Louis-Alexandre Taschereau.

Liste des fonctions occupées[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

La rue Caron à Québec a été nommée en son honneur.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Assemblée nationale du Québec, Notice sur Augustin Caron, 1992.
  2. Fonds René-Édouard Caron (P26) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).