Jonathan Saxton Campbell Würtele

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wurtele.

Jonathan Saxton Campbell Würtele
Illustration.
Fonctions
Orateur de l'Assemblée législative du Québec
Prédécesseur Louis-Olivier Taillon
Successeur Félix-Gabriel Marchand
Trésorier du Québec
Prédécesseur Joseph Gibb Robertson
Successeur Joseph Gibb Robertson
Député de Yamaska
Prédécesseur Joseph-Nestor Duguay
Successeur Victor Gladu
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Québec
Date de décès (à 76 ans)
Lieu de décès Montréal
Parti politique Parti conservateur du Québec
Père Jonathan Würtele
Diplômé de Université McGill
Profession Avocat

Jonathan Saxton Campbell Würtele, né le à Québec et mort le à Montréal, est un homme politique québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Jonathan Würtele, marchand et seigneur de Rivière-David, et de Louisa Sophia Campbell. Il étudie à la Quebec High School puis à l'Université McGill. Il fait sa cléricature auprès de Jean Chabot et est admis au barreau du Bas-Canada le . Le , il épouse Julia Nelson, la fille du révolutionnaire Wolfred Nelson. Il se remarie le avec Sarah Braniff.

Pratique et enseignement du droit[modifier | modifier le code]

Il pratique le droit avec Henry Judah de 1850 à 1852. De 1856 à 1862, il habite le comté de Yamaska, sur ses terres seigneuriales de Rivière-David, où il occupe le poste de maire, de commissaire d'école et de juge de paix. Il retourne ensuite à Montréal pour pratique le droit avec John Joseph Caldwell Abbott. Il enseigne à le droit commercial à l'Université McGill à partir de 1867. En 1878, il fonde un cabinet d'avocat avec Charles-Joseph Coursol, James Ponsonby Sexton et Désiré Girouard.

Politique[modifier | modifier le code]

Aux élections générales québécoises de 1875, il est élu député de Yamaska à l'Assemblée législative du Québec sous la bannière libérale. Il passe chez les conservateurs aux élections de 1878. Membre du gouvernement, il occupe le poste de trésorier provincial du au . Il est orateur de l'Assemblée législative du Québec du au .

Juge[modifier | modifier le code]

Le , il est nommé juge à la Cour supérieure du district d'Ottawa, puis le , à la Cour supérieure du district de Montréal. Il est juge à la Cour du banc du Roi du Québec de 1892 de 1904.

Décédé en 1904, à l'âge de 76 ans et 2 mois, il est inhumé au cimetière Notre-Dame-des-Neiges le .

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]