Olivier Robitaille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olivier Robitaille
Image illustrative de l'article Olivier Robitaille
Fonctions
Maire de Québec
Prédécesseur Joseph Morrin
Successeur Joseph Morrin
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Québec, Bas-Canada
Date de décès (à 84 ans)
Lieu de décès Québec, Québec
Diplômé de Université Harvard
Profession Médecin
Liste des maires de la Ville de Québec

Olivier Robitaille, né le et mort le à Québec, est un médecin, un homme d'affaires et un homme politique québécois. Il est maire de Québec de 1856 à 1857.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Québec, fils du charpentier Étienne Robitaille, il fait ses études au Petit Séminaire de Québec. Il s'entraîne à la médecine avec Joseph Morrin, en travaillant comme interne au Marine and Emigrant Hospital. Il obtient son diplôme de l'université Harvard en 1838, est qualifié pour exercer au Bas-Canada plus tard cette année-là et s'installe dans la ville de Québec. Il travaille aussi comme médecin visitant au Marine and Emigrant Hospital, et est médecin pour la prison de Québec.

Bien que favorable à la cause Patriote, il ne prend pas part aux rébellions. Robitaille aide à la fondation de la Société Saint-Jean-Baptiste à Québec en 1842. En 1844, il se marie avec Zoé-Louise, la fille de Claude Dénéchau. Il est élu au conseil municipal en 1851 et y reste jusqu'en 1856. Robitaille est choisi comme maire par les membres du conseil municipal en 1856 ; durant son mandat, une loi est votée à l'Assemblée législative, permettant aux citoyens d'élire le maire. Il participe à la fondation de la Caisse d’Épargne de Notre-Dame de Québec et en est le premier président. Robitaille participe aussi à la fondation de la Banque Nationale. Après la mort de sa première femme, il épouse Charlotte Verchères Boucher de Boucherville, la veuve de l'avocat Pierre-Auguste Quesnel, en 1859.

Il participe à la fondation du journal catholique Le Courrier du Canada en 1857. En 1878, il est nommé chevalier de l'Ordre de Saint-Sylvestre par le pape Pie IX. Il se retire de la médecine en 1883.

Il meurt à Québec en 1896 à l'âge de 74 ans, un mois avant son 75e anniversaire et il est enterré au cimetière Notre-Dame-de-Belmont.

Archives[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Fonds Olivier Robitaille (P232) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]