Ulric-Joseph Tessier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ulric-Joseph Tessier
Illustration.
Fonctions
Maire de Québec
Prédécesseur Narcisse-Fortunat Belleau
Successeur Charles Joseph Alleyn
Sénateur du Golfe
Prédécesseur Nouveau poste
Successeur Guillaume-Eugène Chinic
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Québec, Bas-Canada
Date de décès (à 74 ans)
Lieu de décès Québec, Canada
Parti politique Parti libéral du Canada
Enfants Auguste Tessier,
Jules Tessier
Profession Avocat
Liste des maires de la Ville de Québec

Ulric-Joseph Tessier, né le et mort le à Québec, est un juriste et homme politique québécois. Il est maire de Québec de 1853 à 1854 et membre du Sénat du Canada de 1867 à 1873.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une vieille famille de la Nouvelle-France, il fait ses études au Petit Séminaire puis étudie en droit. Il publie dans le Quebec Telegraph en 1837 un conte inspiré de l'épidémie de choléra de 1832 et est admis au barreau en 1839. Il siège dès 1846 comme conseiller du quartier Saint-Jean et est élu à l'assemblée législative du Canada-Uni en 1851 sous la bannière du parti réformiste dans le comté de Portneuf puis à la mairie de Québec en 1853[1].

Tessier participe à la fondation de la Banque nationale en 1858 et occupera des fonctions d'administrateur pendant les 20 années suivantes. Il est élu dans la division du Golfe au Conseil législatif, prédécesseur du Sénat, en 1858. À la suite de sa prestation au Conseil législatif, il est invité à être ministre des travaux publics au sein du gouvernement libéral modéré dirigé en tandem par Sandfield Macdonald et Louis-Victor Sicotte. Il est par la suite professeur de droit à l'Université Laval et, nommé sénateur de la division du Golfe de 1867 jusqu'en 1873 alors qu'il devient juge à la Cour Supérieure du district de Québec, puis à la Cour d'Appel en 1875[2].

Il est le père d'Auguste Tessier, de Jules Tessier et de Marie-Anne-Adèle Tessier, qui épousa Alexandre Chauveau, fils de Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, 1re premier ministre du Québec.

Postérité[modifier | modifier le code]

Il est enterré dans un mausolée familial du Cimetière Notre-Dame-de-Belmont, caractérisé par des éléments empruntés à la Renaissance ainsi que des formes néo-byzantines et néo-romanes. C'est Tessier lui-même, inspiré par ce qu'il vit au cimetière du Père-Lachaise, qui commanda le monument à un architecte français.

Le parc Ulric-Joseph-Tessier à Québec, est situé à l'arrière du palais de justice et juxtaposé au parc de l'Amérique-Latine. Ailleurs au Québec, la ville de Saint-Ulric, près de Matane rappelle également sa mémoire[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • « Emma ou l’Amour malheureux: épisode du choléra à Québec en 1832 », 1837
  • « Essai sur le commerce et l’industrie du Bas-Canada », 1854

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Réjean Lemoine, Les maires de Québec depuis 1833, Ville de Québec, (ISBN 9782895521006), p. 29.
  2. Pierre-Georges Roy, Fils de Québec (tome 4), Lévis, , p. 18.
  3. « Monument de la famille de l'Hble U. J. Tessier juge C.B.R. », sur Répertoire du patrimoine culturel, Gouvernement du Québec.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]