James Stuart (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
James Stuart
Image illustrative de l'article James Stuart (homme politique)
Fonctions
Juge en chef du Bas-Canada
Prédécesseur Jonathan Sewell
Successeur Louis-Hippolyte La Fontaine
Chef du Parti canadien
Prédécesseur Pierre-Stanislas Bédard
Successeur Louis-Joseph Papineau
Député de William-Henry à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada
Prédécesseur Robert Jones
Successeur Wolfred Nelson
Député du Comté de Montréal à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada
Prédécesseur Jean-Baptiste Durocher
Successeur Joseph Valois
Député de Montréal-Est à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada
Prédécesseur James McGill
Successeur Stephen Sewell
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Fort Hunter
Date de décès (à 73 ans)
Lieu de décès Québec
Parti politique Parti canadien,
Parti bureaucrate
Profession Avocat

James Stuart, 1er baronnet d'Oxford, né le à Fort Hunter et mort le à Québec[1], est un avocat, un juge et un homme politique bas-canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Fils de John Stuart et de Jane Okill[1], il est en 1780 à Fort Hunter, dans la province de New York. Il étudie à l'Université de King's College à Windsor en Nouvelle-Écosse, pour ensuite apprendre le droit au Bas-Canada en compagnie de John Reid à Montréal, de 1794 à 1798, puis avec Jonathan Sewell à Québec, de 1798 à 1800. Il obtient le droit de pratiquer en 1801.

Avocat[modifier | modifier le code]

James Stuart est secrétaire particulier de Robert Shore Milnes, lieutenant-gouverneur du Bas-Canada. En 1805, il devient solliciteur général de la province. Il est démis en mai 1809.

Politique[modifier | modifier le code]

Stuart est élu à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada pour Montréal-Est en 1808, et est réélu en 1809. En 1810, il est battu aux urnes, mais remporte l'élection pour le comté de Montréal et devient le chef du Parti Canadien, en remplacement de Pierre-Stanislas Bédard. En 1814, il est élu pour les comtés de Montréal et Buckingham mais choisit de servir Montréal.

Il meurt à Québec, le 14 juillet 1853[1]. Ses obsèques sont célébrés à la cathédrale de la Sainte-Trinité de Québec, le 16 juillet suivant[1], et il est inhumé au cimetière St. Matthew.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d James H. Lambert, « Stuart, Sir James, first baronet (1780–1853) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004 ; édition en ligne, janvier 2008.