Tribunal administratif du Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Tribunaux administratifs au Québec.

Tribunal administratif du Québec
Juridiction Drapeau : Québec Québec
Type Tribunal administratif
Langue Français et anglais
Création
Composition Membres
Nommé par Gouvernement du Québec
Président-directrice générale
Nom Natalie Lejeune
Voir aussi
Site officiel http://www.taq.gouv.qc.ca/

Le Tribunal administratif du Québec (TAQ) est un tribunal québécois spécialisé dans les litiges concernant le droit administratif québécois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Tribunal administratif du Québec est créé par la Loi sur la justice administrative[1] adoptée en 1996 et mise en vigueur le . Il remplace alors plusieurs autres organismes et tribunaux administratifs judiciaires et quasi-judiciaires.

Juridiction et compétence d'attribution[modifier | modifier le code]

Le Tribunal administratif du Québec est totalement distinct de l’Administration publique et des tribunaux judiciaires québécois. Il est principalement chargé de décider des recours formés par les citoyens à l'encontre des décisions rendues par l’Administration publique[2].

Depuis 2005, les membres du tribunal sont inamovibles[3]. Auparavant, leur mandat avait une durée limitée. Généralement, le tribunal siège en formation de deux « membres du tribunal ».

Le tribunal est divisé en quatre sections qui exercent chacune une compétence d'attribution:

Section des affaires sociales[modifier | modifier le code]

Elle est chargée de statuer sur des recours portant sur des matières de sécurité ou soutien du revenu, d'aide et d'allocations sociales, de protection des personnes dont l'état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui, de services de santé et de services sociaux, de régime de rentes, d'indemnisation et d'immigration. Elle est désignée comme étant une commission d'examen chargée de rendre ou de réviser des décisions concernant les accusés qui font l'objet d'un verdict de non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux ou qui ont été déclarés inaptes à subir leur procès[4].

Section des affaires immobilières[modifier | modifier le code]

Elle est chargée de statuer sur des recours en matières d'évaluation foncière, la fixation d'indemnités découlant de l'imposition de réserves pour fins publiques ou d'expropriation ou de dommages causés par des travaux publics ou sur la valeur ou le prix d'acquisition de certains biens[5]

Section du territoire et de l'environnement[modifier | modifier le code]

Elle est chargée de statuer sur des recours portant notamment sur des décisions ou ordonnances prises en matière de zonage agricole, à l'émission, au dépôt, au dégagement ou au rejet de contaminants dans l'environnement, à l'exercice d'une activité susceptible de modifier la qualité de l'environnement ou à l'installation de certaines publicités commerciales le long des routes[6]

Section des affaires économiques[modifier | modifier le code]

Elle est chargée de statuer sur des recours portant sur des décisions relatives, notamment, aux permis, certificats, ou autorisations nécessaires à l'exercice d'un métier ou d'une activité professionnelle, économique, industrielle ou commerciale[7]

Siège[modifier | modifier le code]

Le tribunal possède deux bureaux, l'un à Québec et l'autre à Montréal, où les membres du tribunal siègent régulièrement dans des salles d'audience qui lui sont dédiées.

La nature et le rôle du tribunal l'amènent cependant à siéger dans différentes villes du Québec, selon les recours introduits par les administrés.

Les deux greffes sont situés à Québec et Montréal, mais chacun des greffes de la Cour du Québec reçoit valablement les recours introduits (art. 6 des Règles de procédures du Tribunal administratif du Québec).

Juges[modifier | modifier le code]

Le Tribunal est composé de près d'une centaine de juges administratifs, qui peuvent, dans certaines circonstances, agir comme conciliateurs. La juge administratif en chef est actuellement Me Natalie Lejeune. Chacune des quatre sections du tribunal est dirigée par un vice-président et un vice-président est plus particulièrement chargé de la Commission d'examen des troubles mentaux, incorporée à la Section des affaires sociales.

Présidents[modifier | modifier le code]

  • Natalie Lejeune depuis juillet 2016
  • Mathieu Proulx de 2013 à 2016
  • Hélène de Kovachich de 2008 à 2013
  • Jacques Forgues de 2003 à 2008
  • Gaétan Lemoyne de 1997 à 2003

Références[modifier | modifier le code]

  1. L.R.Q. c. J-3
  2. « Sa mission et sa fonction », Site officiel du Tribunal administratif du Québec
  3. Voir note 1, art. 51 de la Loi
  4. Voir note 1, art. 18 et 19
  5. Voir note 1, art. 32
  6. Voir note 1, art. 34
  7. Voir note 1, art. 36

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]