Le projet « Ville de Québec » lié à ce portail

Portail:Ville de Québec

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Portail Index thématique Arborescence Projet Discussion Infolettre

Quebec bandeau.png

portail de la ville de Québec

et de la région de la Capitale-Nationale

1 387 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications

Québec est la capitale du Québec, une des provinces de l’est du Canada, et chef-lieu de la région administrative de la Capitale-Nationale. Le Parlement du Québec y siège avec la plupart des institutions d’État. L’arrondissement historique du Vieux-Québec figure depuis 1985 sur la liste du patrimoine mondial établie par l’UNESCO.

La Capitale-Nationale est une région administrative du Québec qui comprend la capitale, la ville de Québec. Elle est composée de six municipalités régionales de comté (MRC) et de 59 municipalités.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Image
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Sélection
Édifice Marie-Guyart

L'Édifice Marie-Guyart, anciennement et encore communément appelé Complexe G, est le plus haut gratte-ciel de la ville de Québec. Situé sur la Colline parlementaire, dans l'arrondissement La Cité–Limoilou, cet édifice regroupe notamment les bureaux du Ministère de l'Éducation du Québec ainsi qu'à son dernier étage, l'Observatoire de la Capitale.

Au cours des années 1960, à la faveur de la Révolution tranquille, l'administration provinciale du Québec prend une expansion importante et la demande d'espace à bureaux au centre-ville augmente considérablement. En 1961, la Commission d'aménagement de Québec est mise sur pied et produit en 1963 un plan d'aménagement d'une ambitieuse Colline parlementaire regroupée autour de l'Hôtel du Parlement. Les différents édifices prévus dans ce plan et ceux qui lui ont succédé sont identifiés par des lettres (ainsi les complexes H et J sont aujourd'hui l'édifice du Conseil-Exécutif, situé sur la Grande-Allée). La première version du « Complexe G », apparue en 1965, aurait compté quatre tours de 22 à 25 étages, soit deux fois et demie ce qui a effectivement été construit. En 1969 le projet est modifié pour comprendre, outre l'édifice effectivement construit, deux autres tours entre celui-ci et le Grand Théâtre de Québec. Les immeubles existants sont acquis et démolis, mais ces deux tours ne furent jamais construites.

La construction se déroule de 1967 à 1972 et a coûté environ 45 millions de $CAN.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Articles promus
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
 Icône Municipalité
La chapelle de Maillard, à Petite-Rivière-Saint-François

Petite-Rivière-Saint-François est une municipalité située dans la MRC de Charlevoix. Elle est nommée en l'honneur de François d'Assise, ayant reçu son nom dès 1603 par Samuel de Champlain.

La partie habitée de la municipalité est située sur une étroite bande de terre entre le fleuve Saint-Laurent et les Laurentides. Elle est connue en particulier pour abriter la station de sports d'hiver le Massif.

En 1675, Claude Bouchard quitte la côte de Beaupré et vint s'y installer; ainsi débutent les activités à Petite-Rivière-Saint-François, le plus vieux lieu de peuplement de Charlevoix.

L'économie de Petite-Rivière s'articulait autour de l'agriculture, l'acériculture, la pêche à l'anguille, la coupe et la transformation du bois, et la fabrication des goélettes.

Si la montagne est maintenant devenue une source importante de revenus par son centre de ski de calibre international, le fleuve amène encore son lot de travail. Le cabotage est réactualisé par les plaisanciers qui chaque été séjournent à la marina.

Le recensement de 2011 y dénombre 744 habitants, soit 5,8 % de plus qu'en 2006.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Éphémérides
Ça se passait à Québec au mois de juillet
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
Les Amérindiens l'appelaient Minigo, l'île. Ils y venaient bien avant l'arrivée des Européens, attirés par les rives herbeuses du nord et les embouchures de cours d'eau qui forment un milieu naturel d'une grande richesse. En septembre 1535, Jacques Cartier aborde dans l'iîle. Étonné par les nombreuses vignes sauvages qu'il aperçoit, Cartier la nomme d'abord île de Bacchus, puis, au printemps suivant, il lui substitue le nom du duc d'Orléans, en hommage au fils de François Ier, roi de France.
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg — Béatrice Chassé
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Portails connexes
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
  Sur les autres projets Wikimedia…  [modifier]
Québec sur Wikinews   Québec sur Wikisource   Québec sur Wiktionnaire   Québec sur Wikimedia Commons Québec sur Wikivoyage
Actualités Textes Définitions Images et médias Guide de voyage
Wikinews-logo.svg
Wikisource-logo.svg
Wiktionary-logo.svg
Commons-logo.svg
Wikivoyage-logo.svg