Jean-Georges Garneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Georges Garneau
Image illustrative de l'article Jean-Georges Garneau
Fonctions
Maire de Québec
Prédécesseur Georges Tanguay
Successeur Olivier-Napoléon Drouin
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Québec, Canada-Uni
Date de décès (à 79 ans)
Lieu de décès Québec, Québec
Diplômé de École polytechnique de Montréal
Profession Ingénieur civil
Liste des maires de la Ville de Québec

Jean-Georges Garneau, né le et mort le à Québec, est un homme politique et homme d'affaires québécois. Il est maire de Québec de 1906 à 1910.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Pierre Garneau, maire de Québec de 1870 à 1874, et de Charlotte-Cécile Burroughs. Il étudie au Séminaire de Québec puis à l'École polytechnique de Montréal où il obtient un diplôme d'ingénieur civil. Le , il épouse Marie-Alma Benoit, fille d'Alphonse Benoit, avocat et ministre, et de Délia Lavigne.

Carrière[modifier | modifier le code]

Garneau, au début de sa carrière d'ingénieur, fut impliqué dans la construction d'un chemin de fer entre le Lac Saint-Jean et la ville de Québec. Il assumera ensuite la présidence de l'entreprise familiale « Pierre Garneau fils et cie ». En 1904, il devient professeur titulaire de chimie analytique à l'Université Laval.

Implication politique[modifier | modifier le code]

Il occupera le poste de maire de Québec à partir du jusqu'au . C'est sous son mandat que se dérouleront les festivités du Tricentenaire de Québec.

De 1908 à 1939, il est le premier président de la Commission des champs de bataille nationaux.

Honneurs[modifier | modifier le code]

L'avenue Garneau dans la ville de Québec a été nommée en son honneur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]