Canton de Levroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton de Levroux
Canton de Levroux
Situation du canton de Levroux dans le département de l'Indre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre
Arrondissement(s) Issoudun
Châteauroux
Circonscription(s) 2e
Bureau centralisateur Levroux
Conseillers
départementaux
Nadine Bellurot
Philippe Metivier
2021-2028
Code canton 36 10
Histoire de la division
Création
Modifications 1 : 1801
2 :
Démographie
Population 16 802 hab. (2018)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 97 m
Max. 222 m
Superficie 861,12 km2
Subdivisions
Communes 33 + fraction Saint-Maur

Le canton de Levroux est une circonscription électorale française située dans le département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 13 à 36, puis 34, et aujourd'hui 33.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton fut créé le [1]. En 1801[2],[3], une modification est intervenue.

Lors de la seconde guerre mondiale, les résistants du maquis de ce canton rejoignent le bataillon Comte.

Le décret du [4], divise par deux le nombre de cantons dans l'Indre. La mise en application a été effective aux élections départementales de mars 2015.

Le canton de Levroux est conservé et s'agrandit grâce à la fusion avec le canton de Vatan. Il passe de 13 à 36 communes[4]. Le bureau centralisateur est situé à Levroux.

Lors de ce même décret[4], les communes de La Champenoise, Diou, Lizeray, Paudy, Reuilly, Saint-Aoustrille, Saint-Valentin et Sainte-Lizaigne dépendaient avant du canton d'Issoudun-Nord, elles sont a présent rattachées à celui de Levroux.

Le [5] plusieurs communes fusionnent :

Le , Saint-Pierre-de-Lamps rejoint la commune nouvelle de Levroux[6].

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de la commune de Levroux. Il est inclus dans les arrondissements d'Issoudun (22 communes) et de Châteauroux (11 communes), et se situe du centre au nord-nord-est du département.

Son altitude varie de 97 m (Buxeuil) à 222 m (Brion).

Le canton dépend le la deuxième circonscriptions législatives de l'Indre.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1863[Note 1] Léon-Formose
Marquis de Barbançois
Droite Sénateur de l'Indre (1852-1863)
Député de l'Indre (1849-1851)
Propriétaire à Villegongis
1863 1871 Marquis Hélion
de Barbançois-Villegongis
(1821-1901)
(fils du précédent)[7]
? Ancien chef d'escadron de Villegongis
1871 1886 Paul Dufour Droite
Bonapartiste
Député de l'Indre (1876-1877 et 1885-1889)
Propriétaire à Châteauroux
1886 1892 Henri Dufour[Note 2],[8] Droite Propriétaire du château de Bouges
1892 1898[Note 1] Jean-Baptiste Guérineau
(1837-1898)[9]
Républicain Maire de Levroux (1888-1898)
Médecin
1898 1900[10],[Note 1] Louis Julien Cullère Républicain Maire de Levroux (1898-1900)
Médecin
1900[11] 1910 Henri Dufour Républicain
Libéral
Propriétaire du château de Bouges
1910 1914[Note 1] Charles de Barbançois Républicain
Progressiste
Député de l'Indre (1905-1906)
Maire de Villegongis
1914 1919 siège vacant ? ?
1919 1928 Eugène Bougault-Fauchais Radical Professeur de collège et écrivain, Brion
1928 1940 Guillaume d'Ornano
(1894-1985)
RG Conseiller départemental en 1942[12]
Maire de Moulins-sur-Céphons (1925-1944)
Industriel, créateur des parfums Lancôme
1945 1951 Louis Gauvin
(1891-1963)[13]
Radical Maire de Levroux
Horloger, bijoutier, orfèvre
Juste parmi les nations
1951 Marcel Bouillon
(1892-1967)[14]
DVD Maire de Levroux
Notaire
Louis Deschizeaux SFIO Député de l'Indre (1958-1967)
Maire de Châteauroux (1935-1942 et 1959-1967)
Ancien conseiller général du Canton d'Ardentes (1934-1940)
Publicitaire
François Gerbaud UDR puis RPR Sénateur de l'Indre (1989-2008)
Député de l'Indre (1967-1973)
Maire de Bouges-le-Château (1983-2010)
Journaliste
Michel Brun[15],[16] RPR puis UMP Adjoint au maire de Levroux
Exploitant agricole
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833   Jean Baptiste Trotignon-Desvarennes   Médecin à Levroux
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 [Note 1],[17] Michel Brun   LR Adjoint au maire de Levroux
Président de la communauté de communes de la Région de Levroux
Exploitant agricole
2015 2021 Nadine Bellurot   LR Vice-présidente du conseil départemental de l'Indre
Inspectrice générale au ministère de l’Écologie
Maire de Reuilly de 2014 à 2020
Sénatrice depuis le
2021 Eric Van Remoortere   LR Agriculteur et éleveur
Maire de Reboursin
2021 2028[Note 3] 2021 en cours Nadine Bellurot   LR Conseillère sortante
2021 en cours Philippe Métivier   LR Directeur commercial, maire de Vatan

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Cantonales de 2001[modifier | modifier le code]

Élections cantonales de 2001 : Michel Brun (RPR) est élu au 1er tour avec 58,78 % des suffrages exprimés, devant Jean Lamardelle (PS) (27,18 %), Jean Deirmendjian (FN) (5,55 %) et Christine Delhomme (PCF) (4,11 %). Le taux de participation est de 74,83 % (4 504 votants sur 6 019 inscrits)[15].

Cantonales de 2008[modifier | modifier le code]

Élections cantonales de 2008 : Michel Brun (UMP) est élu au 1er tour avec 71,34 % des suffrages exprimés, devant Régis Nivet (PCF) (22,49 %) et Christophe Lavenue (FN) (6,17 %). Le taux de participation est de 75,18 % (4 471 votants sur 5 947 inscrits)[16].

Départementales de 2015[modifier | modifier le code]

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Nadine Bellurot et Michel Brun (Union de la Droite, 44,12 %) et Catherine Cauzeret et Michel Rodier (FN, 26,37 %). Le taux de participation est de 56,51 % (7 491 votants sur 13 256 inscrits)[19] contre 53,14 % au niveau départemental[20] et 50,17 % au niveau national[21].

Au second tour, Nadine Bellurot et Michel Brun (Union de la Droite) sont élus avec 68,27 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 55,99 % (4 519 voix pour 7 422 votants et 13 256 inscrits)[19].

Élections de juin 2021[modifier | modifier le code]

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[22]. Dans le canton de Levroux, ce taux de participation est de 40,01 % (5 241 votants sur 13 098 inscrits)[23] contre 35,86 % au niveau départemental[24]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Nadine Bellurot et Philippe Metivier (DVD, 55,52 %) et Didier Cissé et Brigitte Varin (RN, 22,25 %)[23].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,36 % au niveau national[25], 35,86 % dans le département[24] et 39,23 % dans le canton de Levroux[23]. Nadine Bellurot et Philippe Metivier (DVD) sont élus avec 74,78 % des suffrages exprimés (3 466 voix pour 5 139 votants et 13 100 inscrits)[23],[26],[27].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Levroux, dans le département de l'Indre, de 1790 à mars 2015.
Situation du canton de Levroux, dans le département de l'Indre, de 1790 à .

Le canton de Levroux, d'une superficie de 372,23 km2, était composé de treize communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Levroux
(chef-lieu)
36093 36110 56,43 2 826 (2012) 50


Baudres 36013 36110 27,40 462 (2012) 17
Bouges-le-Château 36023 36110 34,77 286 (2012) 8,2
Bretagne 36024 36110 18,36 150 (2012) 8,2
Brion 36026 36110 44,20 510 (2012) 12
Coings 36057 36130 29,33 813 (2012) 28
Francillon 36079 36110 10,27 71 (2012) 6,9
Moulins-sur-Céphons 36135 36110 32,17 318 (2012) 9,9
Rouvres-les-Bois 36175 36110 30,85 312 (2012) 10
Saint-Martin-de-Lamps 36201 36110 15,61 173 (2012) 11
Saint-Pierre-de-Lamps 36206 36110 10,28 48 (2012) 4,7
Villegongis 36242 36110 18,15 133 (2012) 7,3
Vineuil 36247 36110 44,41 1 228 (2012) 28

Composition après 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Levroux, d'une superficie de 861,12 km2, était composé de trente-six communes entières à sa création. À la suite de la création de communes nouvelles, il est composé de trente-trois communes entières et une fraction[28].

Liste partielle des communes du canton de Levroux au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Levroux
(bureau centralisateur)
36093 CC de la Région de Levroux 72,00 2 931 (2018) 41 modifier les donnéesmodifier les données
Aize 36002 CC Champagne Boischauts 17,07 117 (2018) 6,9 modifier les donnéesmodifier les données
Baudres 36013 CC de la Région de Levroux 27,40 432 (2018) 16 modifier les donnéesmodifier les données
Bouges-le-Château 36023 CC de la Région de Levroux 34,77 263 (2018) 7,6 modifier les donnéesmodifier les données
Bretagne 36024 CC de la Région de Levroux 18,36 138 (2018) 7,5 modifier les donnéesmodifier les données
Brion 36026 CC de la Région de Levroux 44,20 589 (2018) 13 modifier les donnéesmodifier les données
Buxeuil 36029 CC Champagne Boischauts 19,75 224 (2018) 11 modifier les donnéesmodifier les données
Coings 36057 Châteauroux Métropole 29,33 873 (2018) 30 modifier les donnéesmodifier les données
Diou 36065 CC du Pays d’Issoudun 16,39 261 (2018) 16 modifier les donnéesmodifier les données
Fontenay 36075 CC Champagne Boischauts 12,33 89 (2018) 7,2 modifier les donnéesmodifier les données
Francillon 36079 CC de la Région de Levroux 10,27 78 (2018) 7,6 modifier les donnéesmodifier les données
Giroux 36083 CC Champagne Boischauts 23,48 116 (2018) 4,9 modifier les donnéesmodifier les données
Guilly 36085 CC Champagne Boischauts 20,64 245 (2018) 12 modifier les donnéesmodifier les données
La Champenoise 36037 CC Champagne Boischauts 44,34 276 (2018) 6,2 modifier les donnéesmodifier les données
La Chapelle-Saint-Laurian 36041 CC Champagne Boischauts 9,82 144 (2018) 15 modifier les donnéesmodifier les données
Liniez 36097 CC Champagne Boischauts 26,94 324 (2018) 12 modifier les donnéesmodifier les données
Lizeray 36098 CC Champagne Boischauts 35,41 83 (2018) 2,3 modifier les donnéesmodifier les données
Luçay-le-Libre 36102 CC Champagne Boischauts 11,85 101 (2018) 8,5 modifier les donnéesmodifier les données
Ménétréols-sous-Vatan 36116 CC Champagne Boischauts 27,83 118 (2018) 4,2 modifier les donnéesmodifier les données
Meunet-sur-Vatan 36122 CC Champagne Boischauts 12,47 196 (2018) 16 modifier les donnéesmodifier les données
Moulins-sur-Céphons 36135 CC de la Région de Levroux 32,17 294 (2018) 9,1 modifier les donnéesmodifier les données
Paudy 36152 CC du Pays d’Issoudun 30,28 446 (2018) 15 modifier les donnéesmodifier les données
Reboursin 36170 CC Champagne Boischauts 12,72 106 (2018) 8,3 modifier les donnéesmodifier les données
Reuilly 36171 CC du Pays d’Issoudun 25,80 2 018 (2018) 78 modifier les donnéesmodifier les données
Rouvres-les-Bois 36175 CC de la Région de Levroux 30,85 281 (2018) 9,1 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Aoustrille 36179 CC Champagne Boischauts 19,47 229 (2018) 12 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Florentin 36191 CC Champagne Boischauts 15,95 532 (2018) 33 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Maur 36202 Châteauroux Métropole 87,90 Fraction : 452 (2018)
Commune : 3 654 (2018)
42 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Pierre-de-Jards 36205 CC Champagne Boischauts 18,01 116 (2018) 6,4 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Valentin 36209 CC Champagne Boischauts 24,90 274 (2018) 11 modifier les donnéesmodifier les données
Sainte-Lizaigne 36199 CC du Pays d’Issoudun 26,36 1 161 (2018) 44 modifier les donnéesmodifier les données
Vatan 36230 CC Champagne Boischauts 29,80 1 956 (2018) 66 modifier les donnéesmodifier les données
Villegongis 36242 CC de la Région de Levroux 18,15 110 (2018) 6,1 modifier les donnéesmodifier les données
Vineuil 36247 CC de la Région de Levroux 44,41 1 229 (2018) 28 modifier les donnéesmodifier les données
Canton de Levroux 3610 16 802 (2018) modifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 8398 0757 5697 7957 5497 1827 2697 3547 330
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[29] puis population municipale à partir de 2006[30])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2018, le canton comptait 16 802 habitants[Note 4], en diminution de 1,96 % par rapport à 2013 (Indre : −3,29 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018
17 13816 802
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[31].)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Décédé avant la fin de son mandat.
  2. Frère du précédent.
  3. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[18].
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 232.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Levroux », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 799.
  4. a b et c Décret n° 2014-178 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Indre.
  5. « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle de Saint-Maur » [PDF], sur le site de la Préfecture de l'Indre, (consulté le ).
  6. « Arrêté préfectoral de création de la commune nouvelle de Levroux (Levroux : St-Pierre-de-lamps) » [PDF], sur le site de la Préfecture de l'Indre, (consulté le ), p. 45à48/66.
  7. « Marquis de Barbançois », base Léonore, ministère français de la Culture.
  8. Le Temps (Paris. 1861) sur Gallica.
  9. Histoire et Légendes de Levroux / par Pascal Réchaussa sur Gallica.
  10. JORF : Lois et décrets du 11 octobre 1900 sur Gallica.
  11. JORF : Lois et décrets du 21 novembre 1900 sur Gallica.
  12. JORF : Lois et décrets du 18 décembre 1942 sur Gallica.
  13. « Louis Gauvin, un Juste honoré à Washington et Levroux », Le Journal de Saône-et-Loire, Chalon,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « Bouillon Marcel », base Léonore, ministère français de la Culture.
  15. a et b « Résultats des élections cantonales 2001 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  16. a et b « Résultats des élections cantonales 2008 - Indre (36) - Levroux », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  17. Bertrand Slezak, « Michel Brun, conseiller départemental de l'Indre, est décédé », La Nouvelle République du Centre-Ouest, Indre,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  19. a et b « Résultats des élections départementales 2015 - Indre (36) - canton de Levroux », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  20. « Résultats des élections départementales 2015 - Indre (36) », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  21. « Résultats des élections départementales 2015 - France Entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  22. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  23. a b c et d « Résultats pour le canton de Levroux », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  24. a et b « Résultats pour le département de l'Indre », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  25. « Taux de participation définitifs au second tour : élections des 20 et 27 juin 2021 », sur www.interieur.gouv.fr, (consulté le )
  26. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Levroux. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  27. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Levroux. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  28. « Canton de Levroux (3610) », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  29. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  30. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  31. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne).
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne).
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]