Ernest Nivet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nivet.
Ernest Nivet
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Louis Ernest Nivet ou Ernest Nivet était un sculpteur français né à Levroux (Indre) le 7 octobre 1871 et mort le 5 février 1948 à son domicile de Châteauroux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Artiste du Berry, élève de Rodin, ami de Camille Claudel et de François Pompon il en est un de ses meilleurs représentants et une de ses gloires, son travail est marqué par la paysannerie, ses œuvres sont habitées par la simplicité humble et pieuse de ses habitants, proche d’une idéalisation que l’on retrouve dans les romans de George Sand.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Monument aux morts de la guerre de 1870 à Buzançais dit La Pleureuse avec sa Berrichonne en pied, pleurant de douleur, la tête enfouie dans son bras appuyé sur une stèle et tenant dans l'autre main une couronne mortuaire et inauguré le 28 octobre 1900

Le poème La Berrichonne, en patois berrichon, en est la transcription littéraire, par le poète Gabriel Nigond (1877-1937)

  • Monument aux morts 1914-1918 de La Châtre inauguré en 1923 dit La Berrichonne, au pied d'une lanterne des morts, une paysanne regarde le sol, les mains croisées, dans une attitude de prière et de recueillement, devant la dépouille de son enfant mort dont il ne reste que le casque et une capote selon le procédé métonymique de la partie pour le tout. En cette occurrence, le soldat est éludé par Nivet et résumé à de dérisoires attributs.
  • Monument aux morts 1914-1918 de Hattonchâtel représentant une paysanne lorraine seule devant une maison du village laissée en ruine
  • Monument aux morts d'Issoudun
  • Monument aux morts de Châteauroux pour la guerre 1914-1918, représentant une mère pleurant devant son fils, mutilé a la guerre.
  • La Tricoteuse (1898)
  • Le Bricolin (1899)
  • Les Ravaudeuses berrichonnes (1901)
  • Le Faucheur (1903)
  • Le Berger debout (1904)
  • La Fileuse (1907)
  • La Javeleuse (1908)
  • Femme cousant (1910)
  • Berger couché (1930), version monumentale en pierre de son Berger couché sur le ventre de 1906 et offert à la ville de Levroux par Maître Bouillon, transférée sur la place de l'Hôtel de ville en 1994, près de la collégiale Saint-Sylvain[1].

Exposition[modifier | modifier le code]

  • Exposition rétrospective « Ernest Nivet : de l’atelier de Rodin au Berry » au Château d’Ars du 1er mai au 25 septembre 2011[2].

En 2015 le film , "d'âmes et de pierre", réalisé par Pascal Guilly pour France 3, raconte la vie et l'œuvre d'Ernest Nivet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sources : Bertrand Tillier, Ernest Nivet, Éditions Séguier, (ISBN 2-84049-190-7)
  2. Ernest Nivet à l'honneur

Sur les autres projets Wikimedia :