Serge Vinçon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vinçon.
Serge Vinçon
Illustration.
Fonctions
Sénateur du Cher

(18 ans, 2 mois et 22 jours)
Gouvernement Ve République
Groupe politique RPR (1989-2002)
UMP (2002-2007)
Successeur François Pillet
Président du conseil général du Cher

(2 ans, 11 mois et 26 jours)
Prédécesseur Jean-François Deniau
Successeur Rémy Pointereau
Maire de Saint-Amand-Montrond

(9 ans, 8 mois et 28 jours)
Prédécesseur Maurice Papon
Successeur Geneviève Bobin
Biographie
Date de naissance
Date de décès
Résidence Cher

Serge Vinçon, né le à Bourges (Cher) et mort le à Paris, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur de collège de profession, assistant parlementaire et proche collaborateur de Maurice Papon[1], il est élu sénateur du Cher le 24 septembre 1989 et réélu le 27 septembre 1998. Il est le président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées au Palais du Luxembourg de 2004 à sa mort[2]. Il était au RPR puis à l'UMP le spécialiste reconnu des questions de défense[3]. Par ailleurs, passionné de la chanson française, poète et compositeur.

Il est le frère aîné de Thierry Vinçon, actuel maire de Saint-Amand-Montrond[4].

Frappé le d'un accident vasculaire cérébral, Serge Vinçon est opéré quelques jours plus tard d'une tumeur au cerveau. Il meurt un an plus tard à l'hôpital du Val-de-Grâce à Paris[5],[6],[7],[8],[9].

Il est remplacé par François Pillet au Sénat[10].

Détail des fonctions et des mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]