Junkers G 38

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Junkers G 38
Image illustrative de l’article Junkers G 38

Rôle Avion de ligne et de transport
Constructeur Drapeau : Allemagne Junkers
Équipage 7
Premier vol
Retrait 1941
Client principal Luftwaffe
Production 2
Dimensions
Image illustrative de l’article Junkers G 38
Longueur 23,2 m
Envergure 44 m
Masse et capacité d'emport
Max. au décollage 21,5−23 t
Passagers 30-34
Motorisation
Moteurs 2 V12 et 2 6 cylindres L8
Puissance unitaire 441294 kW
Performances
Vitesse de croisière maximale 210 km/h
Autonomie 3 500 km

Le Junkers G 38 est un avion commercial quadrimoteur qui vola pour la première fois en 1929. 2 prototypes seulement furent construits en Allemagne. Le premier s'écrase à l'atterrissage en 1936 à Dessau et le second fut détruit par les Alliés en près d'Athènes.

Dans les années 1930, Junkers vendit la licence de fabrication à Mitsubishi, qui construisit un total de 6 avions en configuration militaire bombardier ou transport, désignés Ki-20.

Bundesarchiv Bild 146-1980-085-32, Flugzeuge Junkers G-38.jpg

Le G 38 avait un équipage de 7 personnes. Les mécaniciens de bord pouvaient réparer les moteurs en vol grâce à la conception à fuselage intégré du G 38, qui donnait accès aux 4 groupes motopropulseurs depuis l'intérieur de l'aile.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Structurellement, le G38 se conformait aux techniques standards chez Junkers, avec une aile cantilever composée de longerons multi-tubulaire couverts, comme le reste de l'avion, de duralumin ondulé. L'empennage biplan, que l'on peut retrouver sur d'autres grands avions de cette époque, devait réduire les forces de gouvernails, initialement il n'y avait que trois gouvernes sur une seule dérive centrale fixe. Le train d'atterrissage était fixe, avec les doubles roues principales en tandem qui étaient initialement enfermées dans de grandes "guêtres" profilées. L'aile avait une forme Junkers classique en "double aile", ce nom faisant référence aux volets mobiles qui couraient sur toute l'envergure de l'aile et qui servaient également d'ailerons à leurs extrémités.

Le premier prototype Junkers-3301 immatriculé D-2000 vola pour la première fois le avec quatre moteurs Diesel : deux V12 L55 et deux six cylindres en ligne L8 d'une puissance combinée de 1 971 ch. Le ministère de l'Aviation du Reich acheta le D-2000 pour des vols de démonstration. Il fut livré le . Durant des vols d'essais, le G 38 établit quatre records du monde dont celui de la vitesse, de la distance et de l'autonomie pour un avion avec une charge utile de 5 000 kg. Le la Lufthansa mit en service commercial le D-2000 sur des lignes régulières et pour des vols affrétés.

Le l'atelier Junkers de Leipzig remotorisa le D-2000 avec deux moteurs L8 et deux L88 produisant au total 2 366 ch, ce qui augmenta la capacité de transport de 13 à 19 passagers.

Opérateurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

« Les Junkers de transport G 38 », L'Enthousiaste, no 1,‎ , p. 1-4.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Développement lié
Avions comparables