Henschel Hs 117

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henschel Hs 117
Image illustrative de l'article Henschel Hs 117
Hs 117 conservé au Deutschen Technikmuseum de Berlin.
Présentation
Type de missile Missile sol-air / air-air
Constructeur Drapeau : Allemagne Henschel
Développement 1942-1944
Déploiement 1945
Caractéristiques
Nombre d'étages 1 missile + 2 accélérateurs
Moteur 1 moteur-fusée à ergol liquide BMW 109-558 de 3,7 kN de poussée pendant 33 s, puis 0,588 kN pendant 24 s[1]
2 accélérateurs à ergols solides Schmidding 109-553 d'une poussée totale de 17,1 kN pendant 4 s
Ergols Fusée :
Carburant : Tonka-250 (50% triethylamine et 50% xylidine)
Comburant : SV-Stoff (acide nitrique[1])
Masse au lancement 450 kg[1]
Longueur 4,2 m
Diamètre 0,35 m
Envergure 2 m
Vitesse 900-1000 km/h[1]
Portée 32 km
Altitude de croisière 6000-9000 m[1]
Charge utile 25 kg High explosive
Guidage Radioguidage manuel[1]
Pays utilisateurs
Luftwaffe

Le Henschel Hs 117 Schmetterling (« papillon » en allemand) était projet de missile surface-air radioguidé allemand pendant la Seconde Guerre mondiale. Une version air-air fut aussi créée sous le nom de Hs 117H[2].

Les servants utilisaient un viseur télescopique et un joystick pour guider le missile par radioguidage. Il était mis à feu grâce à des fusées de proximité accoustiques et photoelectriques à 10−20 m de la cible[3].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1941, le professeur Herbert A. Wagner (qui était précédemment responsable du développement du missile antinavire Henschel Hs 293 A) créa le missile Schmetterling et soumit son invention au ministère de l'Aviation du Reich (RLM), qui rejeta son concept car il n'y avait pas de besoin pour une nouvelle arme anti-aérienne.

Cependant, à partir de 1943, les bombardements stratégiques alliés sur l'Allemagne firent changer d'avis le RLM, et Henschel fut sélectionné développer et produire le missile. L'équipe était dirigée par Herbert Wagner, il produisit un missile ressemblant à un « dauphin » avec des ailes en flèche et un empennage cruciforme[1].

En mai 1944, 59 Hs 117 furent testés, dont certain depuis un Heinkel He 111 ; plus de la moitié des tirs échouèrent[2]. La production en masse fut lancée en décembre 1944, et le déploiement commença en mars 1945. Les missiles opérationnels devaient être lancés depuis un châssis de canon de 37 mm[1].

En janvier 1945, un prototype destiné à être produit en masse fut terminé, il fut prévu de produire 3 000 missiles par mois[1], mais le 6 février 1945 le SS-Obergruppenführer Hans Kammler annula le programme.

Variantes[modifier | modifier le code]

Le Hs 117H était une variante air-air, conçue pour être tirée depuis des Dornier Do 217, des Junkers Ju 188 ou des Junkers Ju 388[4]. Cette version avait été conçue pour attaquer un appareil ennemi à une distance de 5 km de l'avion lanceur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Christopher 2013, p. 126.
  2. a et b Christopher 2013, p. 127.
  3. Christopher 2013, p. 126-127.
  4. Christopher 2013, p. 127-128.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Henschel Hs 117 » (voir la liste des auteurs).
  • (en) John Christopher, The Race for Hitler's X-Planes, The Mill, Gloucestershire, History Press,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]