Focke-Wulf Fw 159

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Focke-Wulf Fw 159
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Allemagne Focke-Wulf
Rôle Avion de chasse
Statut jamais entré en service
Premier vol
Nombre construits 3
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Junkers Jumo 210A (V1)
Nombre 1
Type 12 cylindres en V refroidi par air
Puissance unitaire 612 ch
Dimensions
Envergure 12,40 m
Longueur 9,77 m
Hauteur 3,75 m
Masses
À vide 1 875 kg
Maximale 2 250 kg
Performances
Vitesse maximale 385 km/h
Rayon d'action 650 km
Armement
Interne 2 mitrailleuses MG 17 de 7,92 mm

Le Focke-Wulf Fw 159 était un prototype d’avion de chasse monoplace réalisé par l’ingénieur Kurt Tank en 1935 chez Focke-Wulf Flugzeugbau AG. Il ne déboucha pas sur une production en série.

Conception[modifier | modifier le code]

Cet avion fait partie d’un programme destiné à rechercher une solution de remplacement pour les chasseurs monoplans à aile basse. Le Focke-Wulf Fw 56 Stösser est un si bon avion d'entraînement, avec des capacités de chasseur de défense locale, que l’état-major du C-Amt suggère à l’ingénieur Kurt Tank la construction par Focke-Wulf d’un avion de chasse également à aile parasol, mais à train d'atterrissage escamotable. Celui-ci pourrait alors se comparer aux Messerschmitt Bf 109 et Heinkel He 112 à aile basse. Quelques personnalités officielles pensent même qu’il pourrait s’avérer supérieur à ceux-ci. Il est en tout cas supérieur à l'Arado Ar 80, à aile basse mais train fixe.

Le Fw 159 est agréable à piloter et élégant, le fuselage recouvert de panneaux permet un accès facile pour l’entretien[réf. nécessaire]. Mais sa conception de base ne peut rivaliser avec celle des appareils à aile basse, plus légers et mieux profilés. Ce qui le condamne finalement, c’est la déficience de son train d'atterrissage, ingénieux mais complexe. Le prototype V1 (désarmé) est abandonné après son premier vol, aux alentours de mai 1935. Les V2 et V3 sont munis de moteurs plus puissants : Junkers Jumo 210D de 680 cv pour le V2, et Junkers Jumo 210G de 730 cv pour le V3. Ils sont aussi armés de deux MG 17 synchronisées. Ils seront constamment en réparation.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Tony Wood et Bill Gunston, Hitler's Luftwaffe : a pictorial history and technical encyclopedia of Hitler's air power in World War II, Londres, Salamander Books Ltd., , 247 p. (ISBN 978-0-861-01005-9 et 978-0-517-22477-9)

Sur les autres projets Wikimedia :