Messerschmitt Me 309

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Messerschmitt Me 309
Vue de l'avion.
Maquette d'un Me 309.

Constructeur Drapeau : Allemagne Messerschmitt AG
Rôle Chasseur
Statut Prototype
Premier vol
Date de retrait
Nombre construits 4
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Daimler Benz DB 602-B
Nombre 1
Type Moteur à pistons
Puissance unitaire 1 495 ch
Dimensions
Envergure 11,04 m
Longueur 9,46 m
Hauteur 3,45 m
Surface alaire 16,6 m2
Masses
À vide 3 530 kg
Avec armement 4 250 kg
Performances
Vitesse maximale 733 km/h
Plafond 11 400 m
Rayon d'action 1 100 km
Charge alaire 256 kg/m2
Rapport poids/puissance 0,31 kg/ch
Armement
Interne 1 canon MK 108 de 30 mm (moyeu d'hélice)
2 canons MG 151/20 de 20 mm (capot)
4 mitrailleuses MG 131 de 13 mm (ailes)

Le Messerschmitt Me 309 était un prototype d'avion de chasse allemand développé dans les premières années de la Seconde Guerre mondiale pour remplacer le Messerschmitt Bf 109. Bien qu'ayant amené beaucoup d'innovations, les performances du Me 309 laissèrent à désirer et le projet fut abandonné en 1943 après seulement 4 prototypes en raison des nombreux problèmes rencontrés.

Le Me 309, modèle directement dérivé des Me 209 et Me 209-II, était l'un des nombreux projets visant à remplacer le vieillissant Bf 109.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Le projet Me 309 commence au début 1940, juste au moment des premiers affrontements du Messerschmitt Bf 109 durant la bataille d'Angleterre avec son premier concurrent allié sérieux : le Supermarine Spitfire. Le cahier des charges pour la Luftwaffe est simple : construire un avion de chasse pouvant surclasser tous les autres en vitesse, autonomie et puissance de feu, qu'ils soient amis ou ennemis... Cependant en raison de nombreuses imperfections secondaires, le Reichsluftfahrtministerium (RLM) relégua au second plan le projet, préférant se concentrer sur des sujets (notamment le Me 262) plus prometteurs.

En théorie, ce nouveau chasseur semblait posséder toutes les qualités requises pour dominer le ciel : monoplan à aile basse avec une structure entièrement métallique, cabine pressurisée, train d'atterrissage en tricycle et radiateur ventral rétractable.

Test[modifier | modifier le code]

Bien que sur plan, les performances semblaient plus que prometteuses, les essais en vol révélèrent les faiblesses du prototype. Les premiers tests ont été menés à la mi-1942, les performances sont satisfaisantes, notamment en vitesse (50 km/h plus rapide qu'un Bf 109G), mais pas exemplaires.

4 prototypes ont été construits :

  • Me 309-v1 : (juillet 1942) Problème de train atterrissage et systèmes hydraulique.
  • Me 309-v2 : (novembre 1942) La roue avant cède sous le poids de l'appareil et l'avion se brise.
  • Me 309-v3 : Sert de base de tests pour l'équipement de bord du Me 262.
  • Me 309-v4 : (juillet 1943) Abattu par la chasse alliée le jour de sa présentation au RLM.

À la lumière de ces problèmes répétitifs et du faible engouement du gouvernement, le projet fut stoppé en faveur du Focke-Wulf Fw 190D. La fin du IIIe Reich approchant, Messerschmitt, n'eut plus le temps de fabriquer une 5e version, préférant se consacrer à une modification de la cellule du Bf 109G.

Cependant une version spéciale du Me 309 avait déjà été mise au point sur plan : le Me 609. Il s'agissait de réunir 2 fuselages de Me 309, à l'instar du P-82 Twin Mustang (2x P-51), du Messerschmitt Me 409 (2x Me 209) ou encore du Bf 109Z (2x Bf 109G).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Développement lié 

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) William Green, War Planes of the Second World War, vol. 1 : Fighters, S.I., Macdonald & Co, (réimpr. 1969) (ISBN 978-0-356-01448-7, OCLC 655668939)
  • (en) Robert Jackson, Infamous aircraft : dangerous designs and their vices, Barnsley, South Yorkshire, Pen & Sword Aviation, , 170 p. (ISBN 978-1-844-15172-1, OCLC 69645982)
  • Karlheinz Kenz, « "Après l'heure c'est plus l'heure. Le Messerschmitt 309 », Le Fana de l'Aviation, no 463,‎ , p. 18-24.

Liens externes[modifier | modifier le code]