Focke-Wulf Fw 186

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Focke-Wulf Fw 186
image illustrative de l’article Focke-Wulf Fw 186
schéma du Focke-Wulf Fw 186

Rôle Autogire
Constructeur Focke-Wulf
Premier vol 1935
Nombre construit 1
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Argus As 10C (en)
Nombre 1
Type Moteur 8 cylindres en V refroidi par air
Puissance unitaire 240 ch
Nombre de pales 3
Performances
Vitesse maximale 180 km/h

Le Focke-Wulf Fw 186 était un autogire expérimental conçu par Henrich Focke en 1935. Il fut fabriqué en deux exemplaires dans les années 1937-1938 par la société Focke-Wulf Flugzeugbau AG que Focke avait fondée avec Georg Wulf en 1923. Le projet ne déboucha pas sur une production en série.

Conception[modifier | modifier le code]

Focke-Wulf acquiert en 1933 les droits de fabrication des autogires Cierva C.19 et Cierva C.30, ce dernier étant assemblé en Allemagne sous le nom de Focke-Wulf Fw 30 Heuschrecke (sauterelle) . Il adopte la technique du démarrage par bond alors développée, grâce à la mise en route du rotor temporairement connecté au moteur, ce qui permet un décollage vertical[1].

En 1935, le professeur Henrich Focke entame l’étude d’un autogire destiné à satisfaire l’expression de besoin émise par le Ministère de l'Aviation du Reich ReichsLuftfahrtMinisterium (RLM) d’un avion à décollage et atterrissage court (STOL) d’observation et de coopération avec l’armée de terre. Il est en concurrence avec le Fieseler Fi 156 à ailes fixes. Il est doté du même moteur que ce dernier, mais son rayon d’action est considérablement plus court. Le Technisches Amt rejette la proposition de Focke, car elle ne croit pas à un appareil à voilure tournante. C’est donc le Fieseler Fi 156 Storch (cigogne) qui est choisi[2],[3],[4],[5].

Heinrich Focke poursuit pourtant son projet et construit deux prototypes du Fw 186 en 1937-1938. En 1937, il quitte Focke-Wulf et s’associe avec le célèbre pilote de voltige aérienne Gerd Achgelis pour créer une nouvelle société appelée Focke-Achgelis & Co GmbH, spécialisée dans les aéronefs à voilure tournante. Heinrich Focke ne poursuivra pas les travaux sur le Fw 186 et réalisera en 1938 un véritable hélicoptère, le Focke-Wulf Fw 61[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Tony Wood et Bill Gunston, Histoire de la Luftwaffe, paris, Bordas, , 248 p. (ISBN 2-04-012844-1), p. 160.
  2. Focke-Wulf Fw 186
  3. LuftArchiv.de
  4. Focke-Wulf Fw-186 Autogyro
  5. Focke Wulf Fw 186
  6. (en) J. Rickard, « Focke-Wulf Fw 186 », (consulté le 5 juillet 2017).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(en) Tony Wood et Bill Gunston, Hitler's Luftwaffe : a pictorial history and technical encyclopedia of Hitler's air power in World War II, Londres, Salamander Books Ltd., , 247 p. (ISBN 978-0-861-01005-9 et 978-0-517-22477-9)

Sur les autres projets Wikimedia :