Junkers W 34

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Junkers W 34
Un Junkers W 34 de la Canadian Airways.
Un Junkers W 34 de la Canadian Airways.

Rôle Avion de transport et utilitaire
Constructeur Drapeau : Allemagne Junkers
Équipage 2
Premier vol
Retrait 1945
Dimensions
Longueur 10,27 m
Envergure 17,75 m
Hauteur 3,53 m
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 1,700 t
Max. au décollage 3,200 t
Motorisation
Moteurs 1 moteur en étoile BMW 132 à 9 cylindres
Puissance unitaire kW
(660 ch)
Performances
Vitesse maximale 265 km/h
Autonomie 900 km

Le Junkers W 34 est un avion civil monomoteur de fabrication allemande, destiné au transport de passagers et de fret.

Conception[modifier | modifier le code]

Il était le successeur du Junkers F 13 et du Junkers W 33, avec la même voilure à ailes basses et la même envergure, mais un poste de pilotage entièrement fermé. Développé dans les années 1920, il a été mis en service en 1926. La version passagers pouvait embarquer un pilote et cinq passagers.

Engagements[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale des centaines de W 34 ont servi dans la Luftwaffe allemande, bien que le dernier ait été livré en 1934. La version la plus courante était le W 34hi. Ces robustes appareils, avec leur revêtement en tôle ondulée (comme leur successeur trimoteur le Junkers Ju 52) servaient à l'entraînement des équipages (ils équipaient 11 écoles), comme avions de liaison, comme avion de transport ou pour diverses missions spéciales[1].

Variantes[modifier | modifier le code]

  • W 34a : prototype, à moteur Gnome et Rhône 9A Jupiter de 420 ch, premier vol le [2].
  • W 34b : à moteur Jupiter VI.
  • W 34f : à moteur Jupiter VI et train d’atterrissage renforcé.
  • W 34hi : version militaire pour la Luftwaffe, moteur radial BMW 132 A/E de 660 ch actionnant une hélice bipale. Cette version fut principalement utilisée par la Luftwaffe pour l'entraînement des pilotes et des opérateurs radios [3].
  • W 34hau : également réalisée pour la Luftwaffe, moteur Bramo 322 de 650 ch actionnant une hélice quadripale. Principalement utilisé par la Luftwaffe pour l'entraînement.
  • K 43 : Version militarisée du W 34, bombardier et avion de reconnaissance[1]. Armé d’une mitrailleuse fixe MG 17 de 7,92 mm tirant vers l’avant et d’une (ou deux) mitrailleuse(s) orientable(s) MG 15 de même calibre en tourelle dorsale[4].
  • Trp 2A puis Tp 2A : Désignation suédoise du W 34. Utilisé par la Suède de 1933 à 1953 comme avion ambulance.
  • Ju 46 : Transport du courrier, 5 exemplaires construits.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Tony Wood et Bill Gunston, Hitler's Luftwaffe : a pictorial history and technical encyclopedia of Hitler's air power in World War II, Londres, Salamander Books Ltd., , 247 p. (ISBN 978-0-861-01005-9 et 978-0-517-22477-9), p. 212
  2. (en) Peter D. Stemp, Kites, Birds & Stuff - Aircraft of Germany - Junkers Aircraft, Lulu.com, , 154 p. (ISBN 978-1-3261-1259-2), p. 34.
  3. Clansman, « Junkers W 34 », .
  4. (en) Peter D. Stemp, Kites, Birds & Stuff - Aircraft of Germany - Junkers Aircraft, Lulu.com, , 154 p. (ISBN 978-1-3261-1259-2), p. 40.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tony Wood et Bill Gunston, Hitler's Luftwaffe : a pictorial history and technical encyclopedia of Hitler's air power in World War II, Londres, Salamander Books Ltd., , 247 p. (ISBN 978-0-861-01005-9 et 978-0-517-22477-9), p. 212;
  • Lennart Andersson, Günter Endres, Rob J. M. Mulder et Günther Ott, Junkers W 33, W 34 and K 43 : Workhorse in Peace and War, EAM Books, , 272 p. (ISBN 978-0-9573744-1-6).

Voir aussi[modifier | modifier le code]