Junkers Ju 89

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Junkers Ju 89
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Allemagne Junkers
Rôle bombardier lourd
Premier vol
Nombre construits 2
Équipage
9
Motorisation
Moteur Junkers Jumo 211A (V1)
Nombre 4
Type 12 cylindres en V refroidi par air
Puissance unitaire 1075 ch
Dimensions
Envergure 35,25 m
Longueur 26,49 m
Hauteur 7,60 m
Masses
À vide 17 000 kg
Maximale 22 800 kg
Performances
Vitesse maximale 390 km/h
Rayon d'action 2 000 km
Armement
Interne 2 mitrailleuses MG 15 de 7,92 mm, 2 canons de 20 mm
Externe 16 bombes de 100 kg

Le Junkers Ju 89 était un prototype de bombardier lourd quadrimoteur réalisé en Allemagne dans l’entre-deux-guerres. Il ne déboucha pas sur une production en série.

Conception[modifier | modifier le code]

Aiguillonné par l’ambitieux lieutenant général Walther Wever, le Ministère de l'Aviation du Reich (RLM) émet vers le milieu de 1935 les normes d’un Langstreken-Großbomber (bombardier lourd à long rayon d’action), populairement appelé « bombardier Oural », qui devait être capable de pénétrer loin à l’intérieur de la Russie mais également d’atteindre l’extrémité nord de l’Écosse. Les deux meilleurs projets sont le Dornier Do 19 et le Junkers 89. Le Junkers se révèle de loin supérieur. Sous la direction de l’ingénieur Ernst Zindel, cet appareil impressionnant prend rapidement forme. Il possède un revêtement lisse en duralumin, des doubles volets d’ailes, un train d'atterrissage hydraulique et un équipage de neuf hommes. L’armement prévu comprend des canons de 20 mm dans les tourelles dorsale et ventrale, ainsi que des mitrailleuses MG 15 à l’avant et à l’arrière. La soute à bombes contient 16 bombes de 100 kg ou toute autre combinaison de poids équivalent.

Le Ju 89 V1 vole en décembre 1936, suivi par le V2 au début 1937. Les premiers essais en vol du V1 montrent que le gouvernail doit être agrandi. Les deux appareils pratiquent des vols intensifs. Le V1 bat les records de poids et d’altitude en 1938. L’un d’eux arrive, avec une charge de 5 000 kg, à l’altitude de 9 312 m, un niveau bien supérieur au plafond de 3 000 m du meilleur bombardier quadrimoteur britannique contemporain, le Short Stirling. Mais après la mort accidentelle de Walther Wever, le projet dépérit rapidement, jusqu’à sa fin le .

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tony Wood et Bill Gunston, Hitler's Luftwaffe : a pictorial history and technical encyclopedia of Hitler's air power in World War II, Londres, Salamander Books Ltd., , 247 p. (ISBN 978-0-861-01005-9 et 978-0-517-22477-9)

Sur les autres projets Wikimedia :