Focke-Wulf Fw 189

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Uhu.
Focke-Wulf Fw 189 «Uhu»
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Allemagne Focke-Wulf
Rôle Avion de reconnaissance ou de surveillance
Premier vol 1938
Mise en service 1940
Équipage
3
Motorisation
Moteur Argus AS 410
Nombre 2
Type 12 cylindres en V
Puissance unitaire 465 ch.
Dimensions
Envergure 18,4 m
Longueur 12,00 m
Hauteur 3,7 m
Surface alaire 38,00 m2
Masses
À vide 2 680 kg
Avec armement 3 950 kg
Performances
Vitesse maximale à 2 600 m : 357 km/h
Plafond 7 300 m
Vitesse ascensionnelle 498 m/min
Rayon d'action 670 km
Armement
Interne 2 MG 15 et 2 MG 17
Externe 200 kg de bombes

Le Focke-Wulf Fw 189 est un avion de reconnaissance bimoteur bipoutre utilisé par l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, notamment sur le front de l'Est.

Conception[modifier | modifier le code]

En février 1937, le ministère de l'Air du Reich établit les spécifications d'un avion de reconnaissance monomoteur doté d'un maximum de capacités visuelles, préparant déjà la succession du Henschel Hs 126 qui débutait tout juste ses essais.

L'entreprise Arado est préférée, et trois prototypes Ar 198 sont commandés, mais cette demande incite l'entreprise Focke-Wulf à développer le projet alternatif du Focke-Wulf Fw 189 à deux fuselages latéraux équipé de deux moteurs légers Argus As 410 et un fuselage central en gondole, tandis que Blohm & Voss propose quelque chose de beaucoup plus radical, l'aéroplane asymétrique Blohm & Voss BV 141 dessiné par Richard Vogt.

Le Focke-Wulf Fw 189 Uhu (Bubo) vole pour la première fois en 1938 (Fw 189 V1), et entre en service en 1940. Il est produit jusqu'à la mi-1944. Probablement le meilleur avion de reconnaissance en service au cours de la Seconde Guerre mondiale, le Fw 189 a été produit en grande quantité, principalement à l'usine Focke-Wulf de Brème mais aussi à l'usine de Bordeaux-Merignac (qui produit aujourd'hui le Rafale de Dassault Aviation), dans la France occupée et également à l'usine Aero Vodochody de Prague, dans la Tchécoslovaquie occupée. La production totale a été de 864 avions, toutes variantes confondues.

Engagements[modifier | modifier le code]

Avion de reconnaissance[modifier | modifier le code]

Surnommé l'« Œil volant » (« Flying Eye » en anglais) de l'armée allemande par les Alliés, le Fw 189 a été largement utilisé sur le Front de l'Est où il a réussi au-delà des prévisions les plus optimistes. Il est largement connu sous le nom de Rama (« cadre » en français) chez les pilotes et les soldats russes en raison de son apparence aisément reconnaissable. Malgré son apparence fragile, le Fw 189 possède une excellente manœuvrabilité et une agilité qui le rendait très difficile à atteindre pour les pilotes de chasse russes. Lorsqu'il est attaqué, le Fw 189 a souvent été en mesure d'attaquer à son tour en s'engageant simplement dans une manœuvre en cercle serré que l'ennemi n'arrivait pas à suivre. Sa solidité a été régulièrement démontrée par les Fw 189 qui rentraient à leurs bases même très endommagés, même avec une queue sévèrement touchée voire arrachée[1].

Chasseur nocturne[modifier | modifier le code]

Quelques Fw 189 furent spécialement modifiés comme plate-forme radar de chasse de nuit et essayés fin 1943 par les unités du Front de l’Est pour remplacer les Focke-Wulf Fw 58, mais l'essai ne fut pas concluant et l’aviation allemande a préféré conserver ses Weihe jusqu’à l’arrivée des Heinkel He 219[2].

Variantes[modifier | modifier le code]

Le modèle principalement produit fut le Fw 189A, avion de reconnaissance construit essentiellement en deux variantes, le A-1 et le A-2.

  • Fw 189 V2 : deuxième prototype.
  • Fw 189 V3 : troisième prototype.
  • Fw 189 A-0 : dix avions de pré-production pour les tests et les essais opérationnels.
  • Fw 189 A-1 : première version de production, armée de deux mitrailleuse MG 15 pivotantes de 7,92 mm (0,31 inch) monté en dorsale et à l'arrière, deux mitrailleuses MG 17 de 7,92 mm sur chaque aile, plus quatre bombes de 50 kg (110 lbs). Il pouvait transporter une Rb 20/30 ou 50/30.
  • Fw 189 A-1 Trop : version tropicalisée du Fw 189 A-1, muni d'équipement de survie pour le désert.
  • Fw 189 A-1/U2 : version de transport pour VIP du Fw 189 A-1.
  • Fw 189 A-1/U3 : version de transport pour VIP du Fw 189 A-1.
  • Fw 189 A-2 : les mitrailleuses MG 15s sont remplacées par une mitrailleuse MG 182 à double barillet de 7,92 mm (0,31 inch).
  • Fw 189 A-3 : version d'entraînement biplace à double contrôle. Construit en petit nombre.
  • Fw 189 A-4 : version légère d'attaque au sol, armée de deux canons MG 151/20 de 20 mm aux racines de chaque aile, équipée d'un blindage de protection sur le dessous du fuselage, les moteurs et les réservoirs de carburant.

Le Fw 189 B est une version d'entraînement à cinq places, mais seulement treize avions ont été construits

  • Fw 189 B-0 : Trois avions de pré-production.
  • Fw 189 B-1 : version d'entraînement à cinq places. Dix ont été construits.

Le Fw 189 C version lourdement blindée pour l'attaque au sol, une variante dédiée au soutien rapproché, équipé d'un armement lourd et d'un cockpit modifié et blindé. Mais ses deux prototypes (V1b et V6) s'avèrent peu satisfaisants, et cette version ne passe pas en production.

  • Fw 189D : Projet d'hydravion d'entraînement à deux flotteurs. Non construit.
  • Fw 189E : Projet de version, équipé de deux moteurs en étoile Gnome et Rhône 14M de 522 kW (700 ch)
  • Fw 189 F-1 : nouvelle motorisation du Fw 189 A-1, muni de deux moteurs Argus As 411 MA-1 de 433 kW (580 ch).
  • Fw 189 F-2 : Équipé de train d'atterrissage électrique, d'une capacité en carburant augmentée et de blindage supplémentaire, motorisé par deux moteurs Argus As 411 MA-1 de 433 kW (580 ch).

Pays opérateurs[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Flag of Hungary (1915-1918, 1919-1946).svg Hongrie
Slovaquie

Avion conservé[modifier | modifier le code]

Un Fw 189 a survécu jusqu'à aujourd'hui. Le , le Fw 189 V7 1 H (Werk Nr.. 2100) basé à Pontsalenjoki décolle pour une mission visant à photographier la base aérienne de Loukhi-3 d'une altitude de 6 000 m, puis à poursuivre vers le nord le long de la ligne ferroviaire Mourmansk-Leningrad. Environ 31 minutes après le décollage cet avion est attaqué par des Hawker Hurricane soviétiques. L'avion plonge du nez pour échapper à ses poursuivants, mais à cause des dommages déjà subis, il ne peut pas sortir de sa manœuvre à temps et heurte la cime des arbres. La queue est arrachée, et la nacelle d'équipage se retrouve la tête en bas dans les arbres. Le pilote, Lothar Mothes, survit, mais un homme d'équipage est tué au cours du crash et le second finit par mourir d'une hémorragie, ayant une jambe sectionnée. Le pilote parvient à survivre pendant deux semaines à des températures inférieures à zéro, en évitant les patrouilles russes et en mangeant l'écorce des arbres et des vers, et il regagne à pied sa base. Lothar Mothes passe les neuf mois suivant dans un hôpital, récupérant de graves engelures, avant de revenir sur la ligne de front, pour voler encore pour une centaine de missions de guerre.

En 1991, l'épave du V7+1H est retrouvée dans la forêt russe où il est resté pendant 48 ans. L'appareil est acheté par un groupe de Britanniques passionnés d'aviation, et est expédié vers le Royaume-Uni, arrivant dans la ville de Worthing, dans le West Sussex, en mars 1992. La Focke Wulf 189 Restoration Society est créée pour remettre l'avion en état de vol. Son premier pilote, Lothar Mothes, retrouva son avion en 1996, au meeting aérien de Biggin Hill.

Spécifications (Focke-Wulf Fw 189 A-1)[modifier | modifier le code]

Caractéristique générales :

Équipage: 3
Longueur : 12 m (39 ft 4 in)
Envergure : 18,4 m (60 ft 4 in)
Hauteur : 3,7 m (12 ft 0 in)
Poids à vide : 2 680 kg (5 920 lb)
Poids en pleine charge : 3 950 kg (8 708 lb)
Motorisation : 2× Argus As 410, 350 kW (465 ch) chacun

Performances :

Vitesse max. : 357 km/h à 2 600 m (222 mph à 8 530 ft)
Autonomie : 670 km (416 miles)
Plafond : 8 400 m (27 550 ft)
Vitesse ascensionnelle : 8,3 m/s (1 640 ft/min)
Charge alaire : 103.9 kg/m² (21.3 lb/ft²)
Puissance massique : 0,177 kW/kg (0,107 hp/lb)

Armement :

  • 2 × 7,92 mm mitrailleuse MG 17 monté à la racine des ailes, tirant vers l'avant.
  • 1 × 7,92 mm mitrailleuse MG 15 en position dorsale, monté sur pivot, tirant vers l'arrière
  • 1 × 7,92 mm mitrailleuse MG 15 dans le cône arrière, monté sur pivot, tirant vers l'arrière (optionnel)
    • Dans les dernières versions, la MG 15 est remplacée part une mitrailleuse MG 81Z bi-tube, de 7,92 mm
  • 4 × 50 kg (110 lb) bombes

Photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tony Wood et Bill Gunston, Histoire de la Luftwaffe, paris, Bordas, , 248 p. (ISBN 2-04-012844-1), p. 161.
  2. Gebhard Aders et Mister Kit, 1940-1945 Chasseurs de nuit de la Luftwaffe, vol. M 6108-9, éditions Atlas spécial Mach 1, , 48 p., pages 18-19.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Brown, Capt. Eric (CBE, DSC, AFC, RN). Wings of the Luftwaffe. Garden City, NY: Doubleday & Company, Inc., 1978. (ISBN 0-385-13521-1).
  • Green, William. Warplanes of the Third Reich. London: Macdonald and Jane's Publishers Ltd., 1970 (fourth impression 1979) (ISBN 0-356-02382-6)
  • Kucera, Pavel. Focke-Wulf Fw 189 (bilingual Czech/English). Prague, Czech Republic: MBI, 1996 (ISBN 80-901263-6-7)
  • Punka, George. Focke-Wulf Fw 189 in Action (Aircraft Number 142). Carrollton, TX: Squadron/Signal Publications, Inc., 1993 (ISBN 0-89747-310-8)
  • Smith, J.Richard. Focke-Wulf, an Aircraft Album. Shepperton, Surrey, UK: IAn Allan Ltd., 1973 (ISBN 0-7110-0425-0)
  • Smith, J.Richard and Kay, Anthony. German Aircraft of the Second World War. London: Putnam & Company Ltd., 1972 (third impression 1978). (ISBN 0-370-00024-2)
  • Wood, Tony and Gunston, Bill. Hitler's Luftwaffe: A pictorial history and technical encyclopedia of Hitler's air power in World War II. London: Salamander Books Ltd., 1977. (ISBN 0-86101-005-1)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]