Blohm & Voss BV 222

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Blohm & Voss BV 222
Blohm & Voss BV 222
Blohm & Voss BV 222

Constructeur Drapeau : Allemagne Blohm & Voss
Rôle Hydravion de transport stratégique
Statut retiré du service
Premier vol
Mise en service
Date de retrait
Nombre construits 19
Motorisation
Moteur Junkers Jumo 205 (en)
Nombre 6
Type Moteur Diesel
Puissance unitaire 980 ch
Dimensions
Envergure 48 m
Longueur 37 m
Hauteur 10,90 m
Masses
À vide 29 000 kg
Maximale 49 000 kg
Performances
Vitesse maximale 390 km/h
Rayon d'action 6 100 km
Armement
Interne (version C) 1 MG 131 de 13 mm en proue, une MG 151 de 20 mm dans une ou deux tourelles dorsales et deux tourelles d'aile, et plusieurs MG 131 ou 81 dans les fenêtres latérales.

Le Blohm & Voss Bv-222 est un hydravion à coque lourd allemand, hexamoteur. Conçu à l'origine pour le transport commercial, il effectua son premier vol en 1940. Construit en 13 exemplaires, il fut utilisé alors pour le transport de troupes allemandes.

Conception[modifier | modifier le code]

En 1937, la Deutsche Lufthansa commande trois exemplaires de ce grand hydravion pour les lignes transatlantiques de l'océan Atlantique nord et sud. Le prototype (BV 222 V-1) est civil, mais après quelques modifications l'appareil est converti en transport de fret pour la Luftwaffe. Suivent neuf avions dont aucun n'est exactement semblable. Le BV 222 V-9 est le premier d'une série de quatre BV 222 C munis de moteurs Junkers Jumo 205 (en), d'un armement amélioré, d'un radar FuG 200 Hohentwiel et d'un FuG 216 d'alerte arrière.

13 appareils seulement volent. La décision d'abandonner les moteurs diesel Junkers Jumo 205 (en) mène à l'adoption, à partir du n° 20, du moteur BMW Bramo Fafnir, qui est employé dans la majorité des prototypes.

Engagements[modifier | modifier le code]

La première mission opérationnelle a lieu le . A partir de 1941, les BV 222 volent de la Norvège à l'Afrique, amenant du fret urgent. Malgré leur armement défensif, la plupart sont abattus en vol ou détruits à leur ancrage.

Le BV 222 V1 (premier modèle) effectua de nombreux vols de ravitaillement de l'Afrika Korps. Il coula à l'atterrissage en février 1943 après une collision avec une épave dans le port du Pirée. Les BV 222 V3 et V5 furent abattus le . Le V6 est abattu sur la route de Tripoli (Libye) le . En 1944, le V2 manqua son atterrissage et fut gravement endommagé. Quatre appareils survivent jusqu'au jour V. Un est sabordé par son équipage. Les autres sont emmenés en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis pour essais.

Un BV 222 est cité dans une opération combinée aviation/sous-marin sans grand succès, en octobre 1943. La coordination n'est pas bonne[1].

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tony Wood et Bill Gunston, Hitler's Luftwaffe : a pictorial history and technical encyclopedia of Hitler's air power in World War II, Londres, Salamander Books Ltd., , 247 p. (ISBN 978-0-861-01005-9 et 978-0-517-22477-9)
  • Wolfgang Franck (trad. Jean Veith), U-boote contre les marines allièes : 2. vers la défaite 42-45 [« Die wolfe und der admiral »], coll. « J’ai lu leu aventure » (no 94/95), , 384 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. op. cit. Franck (1956) p. 259

Liens externes[modifier | modifier le code]