Junkers Ju 390

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un aéronef
Cet article est une ébauche concernant un aéronef.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Junkers Ju 390
{{#if:
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Allemagne Junkers
Rôle Avion de transport (V1)
Avion de reconnaissance (V2)
Bombardier (V3)
Mise en service 1942
Nombre construits 2
Équipage
10
Motorisation
Moteur BMW 801 D
Nombre 6
Type 18 cylindres double-étoile
Puissance unitaire 1 730 ch
Dimensions
Envergure 50,30 m
Longueur 34,20 m
Hauteur 6,89 m
Surface alaire 254 m2
Masses
À vide 39 500 kg
Maximale 75 500 kg
Performances
Vitesse maximale 505 km/h
Rayon d'action 9 700 km
Charge alaire 209 kg/m2
Rapport poids/puissance 0,17 kg/ch
Armement
Interne 2 canons MG 151/20 de 20 mm (Tourelle dorsale)
1 canon MG 151/20 de 20 mm (Queue)
2 mitrailleuses MG 131 de 13 mm (Sabords)
2 mitrailleuses MG 131 de 13 mm (Gondole ventrale)
Externe 1 800 kg de bombes

Le Junkers Ju 390 est un avion militaire de la Seconde Guerre mondiale.

Conception[modifier | modifier le code]

En 1942, l'ingénieur Kraft entreprit de modifier le Ju 290 de façon à prendre peu de risque et pour un coût moindre. Il agrandit le fuselage et les ailes et y ajouta deux moteurs afin de réaliser un avion de valeur stratégique.

Les prototypes furent déclinés en avions de transport, reconnaissance et bombardement lourd :

  • Le V1 (transport) pouvait transporter près de 10 tonnes de fret sur plus de 8 000 km de distance.
  • Le V2 (reconnaissance) était équipé d'un radar FuG 200 Hohentwiel il volait en octobre 1943, avait une endurance exceptionnelle de 32 heures et pouvait s'approcher en vue des côtes américaines
  • Le V3 (bombardement) ne vit pas le jour, il aurait dû transporter 8 000 kg de bombes ou missiles divers. Il était armé, pour sa défense de huit canons de 20 mm et de huit mitrailleuses de 13 mm.

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) James Duffy, Target America : Hitler's plan to attack the United States, Westport, Conn, Praeger, (ISBN 978-0275966843).
  • (en) William Green, The warplanes of the Third Reich, London, Macdonald & Co, Jane's Publishers Ltd, (ISBN 978-0356023823).
  • Manfred Griehl et Joachim Dressel, Heinkel He 177,277,274, Shrewsbury, Airlife, , 247 p. (ISBN 978-1-853-10364-3, OCLC 41580829), p. 191.
  • [1591143888] (en) Steve Horn, The second attack on Pearl Harbor : Operation K and other Japanese attempts to bomb America in World War II, Annapolis, Md, Naval Institute Press, , 346 p. (ISBN 978-1-591-14388-8, OCLC 860805786).
  • (en) Heinz Nowarra (trad. Don Cox), Junkers--Ju 290, Ju 390, etc, Atglen, PA, Schiffer Pub, coll. « Schiffer military history. », (ISBN 978-0-764-30297-8, OCLC 38163107).
  • (en) James P. O'Donnell, The bunker : the history of the Reich Chancellery group, New York, Da Capo Press, , 399 p. (ISBN 978-0-306-80958-3, OCLC 46465209).
  • (en) Albert Speer et Eugene Davidson (introduction) (trad. Richard et Clara Winston), Inside the Third Reich : memoirs [« Erinnerungen »], New York, Simon & Schuster, , 596 p. (ISBN 978-0-684-82949-4, OCLC 37835944).
  • (en) Chris Staerck, Paul Sinnott et Anton Gill, Luftwaffe : the allied intelligence files, Washington, D.C, Brassey's, , 1e éd., 219 p. (ISBN 978-1-574-88387-9, OCLC 48951325).
  • (en) C.G. Sweeting, Hitler's personal pilot: the life and times of Hans Baur, Brassey's, , 368 p. (ISBN 978-157-488402-9).
  • Wagner, Ray and Heinz Nowarra. German Combat Planes: A Comprehensive Survey and History of the Development of German Military Aircraft from 1914 to 1945. Garden City, New York: Doubleday, 1971.*
  • Bear Grylls. Ghost Flight (En français "Le Tombeau d'Acier)" . London, Orion Books (une division de Orion Publishing Group Ltd), Bear Grylls Ventures 2015