Festival d'Angoulême 2017

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Festival d'Angoulême 2017
Image liée à la cérémonie
Cinq vues du festival : Cosey, l'obélisque Goscinny, Brigitte Findakly en dédicace, des dessinateurs du stand sud-coréen et l'exposition Gaston Lagaffe.
44e Festival d'Angoulême
Détails
Dates Du 26 au
Lieu Angoulême, France
Site web www.bdangouleme.com
Résumé
Grand prix Cosey
Fauve d'or Paysage après la bataille de Philippe de Pierpont et Éric Lambé
Fauve du public L'Homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme
Fauve Jeunesse La Jeunesse de Mickey de Tébo
Chronologie

Le 44e festival international de la bande dessinée d'Angoulême s'est tenu du 26 janvier au .

Vainqueur du Grand prix l'année précédente, l'auteur belge Hermann préside cette édition dont il a réalisé l'affiche.

Le Grand prix est attribué à Cosey qui présidera l'édition 2018.

Affiche[modifier | modifier le code]

L'Hôtel de ville pendant le festival.

Pour le visuel de l'édition 2017[1], Hermann a choisi de représenter une allégorie, une caisse en bois ornée des couvre-chefs et des attributs des personnages issus de ses séries Bernard Prince, Comanche, Jeremiah et Les Tours de Bois-Maury. D'après lui, cette caisse figure la bande dessinée, Angoulême ou tout ce qu'on souhaite y voir [2]. En arrière-plan, un homme est assis sur le sol dans un paysage désolé.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Grand prix de la ville d'Angoulême[modifier | modifier le code]

Annoncé et remis par Hermann lors de la cérémonie d'ouverture du festival le 25 janvier, le Grand prix 2017 est l'auteur suisse Cosey.

Le premier tour de l’élection du Grand Prix s’est déroulé du 9 au 15 janvier 2017. Les trois auteurs retenus par leurs pairs pour concourir pour le second tour, du 18 au 22 janvier, étaient les suivants :

Initialement, le scénariste britannique Alan Moore figurait parmi les trois auteurs plébiscités mais il ne souhaite plus participer à la vie publique de la bande dessinée ou recevoir de prix[3].

Prix René Goscinny[modifier | modifier le code]

À l'occasion du quarantième anniversaire de la disparition de René Goscinny, ce prix est à nouveau remis. Il récompense l'auteur français Emmanuel Guibert pour Martha & Alan mais aussi pour l'ensemble de son œuvre. Le lauréat a reçu un trophée créé par l’artiste Robert Combas, une sculpture composée des lettres du mot scénario. Une exposition lui sera consacrée au festival suivant. Au cours de son discours de remerciement, Emmanuel Guibert a chanté Oumpah-Pah.

Les huit membres du jury sont Anne Goscinny (présidente de l’Institut René Goscinny), Stéphane Beaujean (directeur artistique du Festival), Catel (auteure), Florence Cestac (auteure), José-Louis Bocquet (auteur), Jul (auteur), Anne-Hélène Hoog (conservatrice au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme) et Frédéric Bonnaud (directeur général de la Cinémathèque française).

Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.

Prix officiels[modifier | modifier le code]

Grand jury[modifier | modifier le code]

Le jury est présidé par l'auteure britannique Posy Simmonds ; les autres membres sont les journalistes Marius Chapuis et Catherine Robin, l'écrivain Mathias Énard (prix Goncourt 2015), la comédienne Nora Hamzawi, le scénariste Jean-David Morvan et la libraire Vo Song Nguyen[4].

Palmarès officiel (Fauves d'Angoulême)[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.

Compétition officielle[modifier | modifier le code]

Sélection officielle[modifier | modifier le code]

La sélection officielle compte quarante-deux albums[5].

Pour le Fauve d'or, le jury a sélectionné une liste de dix finalistes :

Sélection Patrimoine[modifier | modifier le code]
Christel Hoolans, l'éditrice de Kazuo Kamimura (1940-1986), reçoit le fauve du patrimoine des mains de Jean-David Morvan, membre du jury.

La sélection Patrimoine compte sept albums :

Sélection Jeunesse[modifier | modifier le code]
Les lauréats des prix Jeunesse.

La sélection Jeunesse compte douze albums. Le lauréat est choisi par un jury de jeunes lecteurs.

Dans la catégorie jeunesse, d'autres albums ont également été récompensés. Le prix des écoles a été remis à Nob pour La Cantoche. Le prix des collégiens couronne le premier tome de la série Ninn de Jean-Michel Darlot et Johan Pilet. Enfin, les lycéens ont choisi L'Homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme.

Sélection Polar SNCF[modifier | modifier le code]
Sélection Prix du public Cultura[modifier | modifier le code]

Cette sélection reprend douze titres de la sélection officielle soumis au choix du public.

Autres prix[modifier | modifier le code]

  • Dans le cadre du Off of Off, deux prix sont décernés. Le prix « Couilles au cul », récompensant le courage des dessinateurs de presse, est attribué à la dessinatrice turque Ramize Erer. Quant au Prix Schlingo, il a été remis par Florence Cestac à Gab pour Jésus, un album parodique issu d'un financement participatif et paru aux éditions Zélium[6].
  • Le Prix Tournesol, qui récompense un album considéré comme le plus sensible aux problématiques écologiques ou le plus porteur de valeurs comme la justice sociale, la défense des minorités et la citoyenneté, est remis à Martin Veyron pour Ce qu'il faut de terre à l'homme.
  • Le prix de la BD chrétienne a été attribué à deux albums ex æquos : Vincent - Un saint au temps des mousquetaires de Jean Dufaux et Martin Jamar, Dargaud et Les larmes d’Esther de Robin, aux éditions Bayard[7].

Déroulement du festival[modifier | modifier le code]

Absentes d'Angoulême depuis cinq ans, les éditions Dupuis annoncent en octobre 2016 leur retour, « un retour festif tourné vers la rencontre avec le public », au festival pour cette 44e édition[8].

Disposition[modifier | modifier le code]

Pour la partie commerciale du festival, les éditeurs sont regroupés dans trois grands halls éphémères séparés d'environ 500 mètres : Le Monde des bulles 1 et 2 sur la place du Champ de Mars essentiellement pour les grandes maisons d'édition et Le Nouveau Monde sur la place New York pour les structures indépendantes et alternatives. Le Monde des bulles 2 accueille également un espace Asie (manga, manhwa et manhua). Un espace Para-BD pour les éditions de luxe et d'occasion ou les objets dérivés est installé sur la place des Halles.

L'espace Polar SNCF était installé place Saint-Martial.

Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.

Événements[modifier | modifier le code]

  • Un obélisque à la gloire de René Goscinny a été inauguré le mercredi 25 janvier devant la gare de la ville par sa fille, Anne Goscinny et le maire d'Angoulême Xavier Bonnefont. D'un poids de 7 tonnes et d'une hauteur de 4,5 mètres, il provient de l'institut René Goscinny[9]. Des phylactères issus des albums du scénariste sont gravés sur les quatre faces du monument.
Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.
Plateau de l'émission Si tu écoutes, j'annule tout.

Enfin, Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek ont reçu Pénélope Bagieu pour leur émission d'actualité Si tu écoutes, j'annule tout[12].

Expositions[modifier | modifier le code]

Espace Franquin
  • Hermann : le naturaliste de la bande dessinée, une exposition monographique consacrée au Grand Prix 2016.
  • Loo Hui Phang synoptique.
Musée de la bande dessinée d’Angoulême
  • Will Eisner, génie de la bande dessinée américaine ;
  • Le Château des étoiles à la conquête de l'éther, la série d'Alex Alice ;
  • Les Grands Moments de la prochaine révolution française, Grégory Jarry et Otto T ;
Vaisseau Mœbius
Autres lieux
Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.

Spectacles et projections[modifier | modifier le code]

China Moses et Pénélope Bagieu.
  • Concert dessiné au Théâtre d'Angoulême : China Moses a repris, accompagnée d'un pianiste et d'un saxophoniste, des standards de chanteuses blues et jazz pendant que Pénélope Bagieu les dessinait le temps de chaque chanson.
  • Concerts de dessins, sur un scénario d'Alfred et une musique d'Areski Belkacem : quatre représentations au Théâtre d’Angoulême sur le thème du western en hommage à Hermann.

Rencontres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le visuel de l'affiche de la 44e édition dévoilé !
  2. “Je n’avais pas envie d’utiliser mes personnages sur l’affiche, je ne voulais pas qu’ils « incarnent » la bande dessinée. (…) Cette caisse, c’est la bande dessinée, c’est Angoulême, c’est l’imaginaire, c’est ce que vous voulez. C’est surtout une invitation à jouer.”
  3. Michaël Degré, « Le Grand Prix 2017 ira à Cosey, Larcenet ou Ware », (consulté le 3 février 2017).
  4. Composition des Comités de Sélection et du Grand Jury, sur bdangouleme.com, décembre 2016.
  5. « Sélection officielle 2017 », sur bdangouleme.com (consulté le 9 décembre 2016).
  6. Prix Couilles au cul et Prix Schlingo
  7. Deux albums ex-aequo au prix de la bd chrétienne 2017
  8. Dupuis revient au festival d'Angoulême
  9. Angoulême: un obélisque géant inauguré pendant la BD
  10. On va déguster à Angoulême !
  11. France Inter
  12. Charline Vanhoenacker: "On ne dira pas non à un cognac"
  13. Grzegorz Rosinski, Dany et Hermann pour Tintin, Frank Pé, Christian Darasse et Frédéric Jannin pour Spirou. Clarke réalisait des dessins humoristiques inspirés par les invités en direct.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :