Gengoroh Tagame

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gengoroh Tagame
Image dans Infobox.
Gengoroh Tagame au festival d'Angoulême 2017.
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
田亀源五郎Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web
Distinctions
Œuvres principales
Le Mari de mon frère, Our Colors (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Gengoroh Tagame (田亀源五郎, Tagame Gengorō[1]?) est un artiste et mangaka japonais, né le à Kamakura dans la préfecture de Kanagawa.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gengoroh Tagame pendant une dédicace à Paris en 2015.

Gengoroh Tagame nait en à Kamakura dans la préfecture de Kanagawa.

Il est connu pour ses illustrations homoérotiques très crues, voire franchement pornographiques, qui reprennent les codes des mangas pour adultes les plus violents. Il est un des rares artistes gays japonais à représenter des scènes aussi crues, avec des rapports sexuels souvent sado-masochistes, barbares ou sanglants, et de récurrentes scènes de viols, dans un contexte militaire ou policier.

Cependant, il a aussi réalisé Le Mari de mon frère, une œuvre familiale, accessible tout public et informative sur la vie des homosexuels, au Japon et au Canada.

Il a commencé sa carrière en tant que directeur artistique après des études de design graphique à l'Université des Beaux-Arts Tama (多摩美術大学?). Il commence à réaliser ses premiers mangas en 1986. Ses travaux sont publiés dans différents magazines gay japonais, dont G-men et SM-Z. Il peut vivre de son travail à plein temps à partir de 1994.

Son manga Gunji (軍次?) est traduit en français en 2005 et publié par la maison d'édition H&O.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Shirogane no Hana (2001, inédit)
  • Gunji (軍次, H&O, 2005)
  • Arena (H&O, 2006)
  • The Art of Gengoroh Tagame (H&O, 2007)
  • Goku : L'île aux prisonniers (H&O, 2008)
  • Virtus (H&O, 2010)
  • Le Mari de mon frère (弟の夫, éd. Akata, 2016)
  • Our Colourful Days (僕らの色彩, éd. Akata, col. « Medium », 2020)[2]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nom avant le prénom en japonais. Le h final du prénom est un anglicisme : la translittération correcte est o avec un macron. Son nom de famille, Tagame, signifie littéralement « la tortue de la rizière ».
  2. « Our Colourful Days, t. 1 », sur Akata (consulté le ).
  3. (en) « Daijiro Morohoshi's Manga Book Wins Japan Cartoonists Association Award », sur Anime News Network,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]