Saga (comics)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saga (homonymie).
Saga
Comic
image

Scénario Brian K. Vaughan
Dessin Fiona Staples
Genre(s) Aventure
Fantastique
Science-fiction

Personnages principaux Alana
Marko
Hazel
Prince Robot IV
Le Testament
La Traque
Le Chat Mensonge

Éditeur (en)Image Comics
(fr)Urban Comics
Première publication 2012
Nb. d’albums 7

Saga est une série américaine de comic books de science-fiction fantastique créée par Brian K. Vaughan (scénario) et Fiona Staples (dessin), publiée par Image Comics. La version française est éditée par Urban Comics. La série est très influencée par Star Wars et se base sur les idées que Vaughan conçut en tant qu'enfant et en tant que parent[réf. nécessaire]. Il nous raconte l'histoire d'un couple, Alana et Marko, issus de deux espèces extraterrestres en guerre depuis des décennies. Fuyant les autorités des deux espèces et des quatre coins de la galaxie, ils essaient de survivre et de s'occuper de leur fille, Hazel, qui vient juste de naître et narre rétrospectivement l'histoire de son point de vue d'adulte.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alana et Marko viennent tous deux de planètes différentes dont les peuples s'affrontent dans une guerre depuis des décennies. Alana vient d'une coalition à la technologie hautement avancée, la coalition de Continent (Landfall), nommée depuis la planète Continent, la plus grosse de la galaxie. Marko vient de Couronne (Wreath), la seule lune satellite de Continent, dont le peuple manie la magie. Les habitants de Continent ont des ailes tandis que ceux de Couronne ont des cornes. Dans la mesure où la destruction d'une de ces deux planètes enverrait directement l'autre hors de son orbite, leur guerre s'est étendue à bien d'autres planètes. De ce fait, même si la paix fut finalement restaurée sur les deux terres mères du conflit, il s'installa plus loin sur d'autres planètes, forçant les peuples à choisir leur camp.

Les deux protagonistes se rencontrent alors qu'Alana est assignée à la garde du prisonnier de guerre Marko sur la planète Clivage (Cleave). Tombant amoureux, ils s'échappent ensemble. Dans le tout premier chapitre, on assiste à la naissance de leur fille, Hazel, qui se trouve être la narratrice de l'histoire.

D'abord tous deux poursuivis pour désertion, c'est lorsque la naissance d'Hazel est découverte qu'ils vont être recherchés intensivement par leurs peuples respectifs pour haute trahison et pour empêcher la révélation au grand public de la possibilité pour les deux espèces de procréer ensemble. Cette découverte pourrait endommager les doctrines répandues par les autorités de Continent et de Couronne qui se détestent et se répugnent mutuellement.

Sur Continent, le Prince Robot IV est envoyé par son père pour les capturer tandis que sur Couronne c'est un mercenaire appelé Le Testament (The Will) qui est envoyé pour la même mission.

Avant de partir de Clivage, Izabel, un esprit fantôme, est liée à Hazel. Les quatre personnages s'échappent de la planète ensemble avant d'être rejoints par les parents de Marko[1].

Analyse[modifier | modifier le code]

Une partie des dialogues est dans une langue inventée, proche de l'espéranto : selon Fiona Staples, le « langage bleu » est proche de la langue obtenue en demandant de traduire de l’anglais vers l’espéranto dans Google Translate[2].

Volumes[modifier | modifier le code]

Version originale[modifier | modifier le code]

La série paraît d'abord en comic books à la périodicité en général mensuelle, republiés plus tard en trade paperbacks (albums à couverture souple) regroupant 6 numéros mensuels. Un volume à couverture rigide (hardcover) regroupant les 18 premiers numéros est également paru.

Parution des trade paper backs[3]
Parution en hardcover[4]

Traduction française[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

La série a reçu trois prix Eisner en 2013 : meilleure série (Best Continuing Series), meilleur scénariste (Best Writer) et meilleure nouvelle série (Best New Series)[7].

Le premier volume de la série a obtenu en 2013 le prix Hugo dans la catégorie roman graphique (Best Graphic Story)[8] et a été nominé en sélection officielle du Festival d'Angoulême 2014. Le troisième volume est, quant à lui, nominé en sélection officielle du Festival d'Angoulême 2015.

En 2014, la série obtient de nouveaux prix Eisner. Elle obtient de nouveau le prix de la meilleure série (Best Continuing Series), tandis que Brian K. Vaughan est encore consacré meilleur scénariste (Best Writer). Fiona Staples obtient quant à elle le prix du meilleur dessinateur (Best Painter/ Multimedia Artist)[9].

Saga a également été distingué par plusieurs prix Harvey : meilleure série (Best Continuing or Limited Series) en 2013 et 2014, meilleure nouvelle série (Best New Series) en 2013, meilleur numéro ou histoire (Best Single Issue or Story) pour Saga no 1 en 2013, meilleur scénariste (Best Writer) pour Brian K. Vaughan sur Saga en 2013 et 2014, meilleur dessinateur (Best Artist) pour Fiona Staples sur Saga en 2013 et 2014, qui obtient encore pour son travail sur la série le prix du meilleur coloriste (2013) et celui du meilleur dessinateur de couverture (2014).

En 2015, Saga obtient pour la troisième fois consécutive l'Eisner de la meilleure série, performance que seule Sandman avait réussi à réaliser auparavant, et devient la première série à récolter trois prix Harvey de la meilleure série consécutifs. En 2016, la série obtient pour la quatrième fois consécutive le prix Harvey de la meilleure série, battant son propre record.

En 2017, Saga obtient son quatrième Eisner de la meilleure série, battant ainsi le record co-détenu avec Sandman.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiona Staples et Brian K. Vaughn, Saga, Tome 1, Urban Comics Indies, (ISBN 9782365772013, OCLC 879427859, lire en ligne), pages 6 à 23
  2. M. Géreaume, Saga T1, planetebd.com 10/3/2013; Fiona Staples, Tumblr de Fiona Staples, 15 août 2015.
  3. (en) « Saga Collected Editions Archive », sur imagecomics.com (consulté le 27 août 2016)
  4. (en) « Saga Book One HC », sur imagecomics.com (consulté le 27 août 2016)
  5. Voir, par exemple, Benjamin Roure, Saga #1, BoDoï 29 mars 2013
  6. Voir, par exemple, M. Ellis, Saga #4, BoDoï 6 février 2015
  7. B. Hennon, Comic-Con: ‘Building Stories,’ ‘Saga’ top Eisners (winners list), Los Angeles Times 30/7/2013
  8. Site officiel des Hugo Awards.
  9. Comic Con, 2014 Eisner Awards Winners.

Liens externes[modifier | modifier le code]