Le Club des divorcés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Club des divorcés
Image illustrative de l'article Le Club des divorcés
Logo de l'édition française du manga.
離婚倶楽部
(Rikon kurabu)
Type Seinen
Thèmes Drame, social
Manga
Auteur Kazuo Kamimura
Éditeur (ja) Futabasha
(fr) Kana
Prépublication Drapeau du Japon Manga Action
Sortie initiale
Volumes 1

Le Club des divorcés (離婚倶楽部, Rikon kurabu?) est un seinen manga de Kazuo Kamimura, prépublié dans le magazine Manga Action entre et et publié par l'éditeur Futabasha en un volume relié sorti en . La version française est éditée par Kana en deux tomes sortis en et .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Le manga est prépublié dans le magazine Manga Action entre et [1] et publié par l'éditeur Futabasha en un volume relié sorti en [2]. Il est réédité en .

La version française est éditée par Kana en deux tomes sortis respectivement le (ISBN 978-2-5050-6310-0) et le (ISBN 978-2-5050-6369-8).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Christel Hoolans, l'éditrice de Kazuo Kamimura, reçoit le fauve du patrimoine des mains de Jean-David Morvan, membre du jury.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Pour Le Huffington Post, l'auteur « s'acharne à dénoncer la société ultra conservatrice qu'est le Japon de 1971. Un pays qui, après avoir accepté le divorce au milieu du XIXe siècle, en a fait un tabou [...] Le Club des divorcés est un manifeste féministe engagé, écrit et dessiné avec une grande subtilité par un homme dont la modernité, 45 ans après la publication, impressionne »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) « 離婚倶楽部 », sur kamimurakazuo.com
  2. (ja) « 離婚倶楽部 », sur kamimurakazuo.com
  3. Jean-Samuel Kriegk, « Le Club des divorcés, un manga inédit du grand Kazuo Kamimura », sur Le Huffington Post.fr, (consulté en mars 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]