Frédéric Bonnaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonnaud (homonymie).
Frédéric Bonnaud
Naissance (51 ans)
Avignon, Vaucluse, France
Nationalité Drapeau de la France française
Spécialité Critique de cinéma
Autres activités Animateur de radio
Médias
Média principal Presse écrite, radio
Presse écrite Les Inrockuptibles
Télévision Personne ne bouge ! sur Arte
Radio La Bande à Bonnaud sur France Inter

Frédéric Bonnaud, né le à Avignon, est un journaliste et animateur de radio français, ancien directeur de la rédaction des Inrockuptibles et, depuis janvier 2016, directeur de la Cinémathèque française.

Il est le fils de l'historien Robert Bonnaud.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frédéric Bonnaud, titulaire du baccalauréat, commence sa carrière au milieu des années 1990 comme critique de cinéma dans le magazine Les Inrockuptibles. Il est aussi assistant de Danièle Hibon au département Cinéma de la Galerie nationale du Jeu de Paume.

France Inter[modifier | modifier le code]

Sur une suggestion de Bernard Lenoir, il est engagé par France Inter comme chroniqueur cinéma dans l'émission La partie continue animée par Albert Algoud. Il participe également parfois au Masque et la Plume et au Cercle sur Canal Plus.

À la rentrée 2003, Jean-Luc Hees, directeur de France Inter, lui confie la tranche culturelle 18 h-19 h. Durant trois saisons, il anime l'émission Charivari diffusée quotidiennement de juillet 2003 à juin 2006.

La Bande à Bonnaud (2006-2007)[modifier | modifier le code]

De septembre 2006 à juin 2007, il anime sur la même station l'émission La Bande à Bonnaud, avec Sandra Freeman et Arnaud Viviant (des Inrockuptibles), ainsi qu'Hervé Pauchon (reportage-feuilleton se déroulant sur la semaine), et les chroniqueurs Franck Annese, Philippe Collin, et François Simon. D'une durée d'une heure et demie, cette émission permet à un invité (écrivain, photographe, musicien…) de présenter son œuvre ou un ouvrage. À la suite d'un désaccord avec la direction de France Inter, l'émission n'est pas reconduite à la rentrée 2007 et Frédéric Bonnaud est évincé des antennes de Radio France, malgré un mouvement de grève d'autres journalistes de la chaîne[1].

Autres[modifier | modifier le code]

Pour les saisons 2007-2008 et 2008-2009, Frédéric Bonnaud est chroniqueur sur Europe 1 dans l'émission de Jean-Marc Morandini, pour un billet que la station qualifie de « politiquement incorrect » et chroniqueur sur Canal+ Cinéma dans l'émission « Le Cercle » animée par Frédéric Beigbeder. De septembre 2008 à septembre 2009, Frédéric Bonnaud tient également une chronique dans le journal Siné Hebdo.

En août 2009, il rejoint Guillaume Durand sur France 2 pour participer à son émission L'objet du scandale. Il tient également sur Europe 1 une chronique quotidienne consacrée à la télévision[2].

À la rentrée 2010, de retour sur Radio France, il anime l'émission Plan B pour Bonnaud[3] sur Le Mouv' de 17 h à 18 h.

Depuis le dimanche 8 janvier 2012, il coanime sur Arte une émission culturelle et décalée Personne ne bouge !, avec Philippe Collin et Xavier Mauduit (à 17 h 45).

Frédéric Bonnaud anime l'émission politique En direct de Mediapart, diffusée en vidéo le vendredi soir à intervalles irréguliers sur le site Mediapart ainsi que sur Dailymotion.

Le 18 janvier 2013, il est nommé directeur de la rédaction des Inrockuptibles en remplacement d'Audrey Pulvar[4].

En décembre 2015, il est choisi pour succéder à Serge Toubiana au poste de directeur de la Cinémathèque française[5]. En novembre 2017 suite à la polémique née de l'annonce d'une rétrospective Polanski puis Brisseau en pleine affaire Weinstein, Frédéric Bonnaud a réagi en dénonçant un «choc totalitaire» de «demi-folles»[6]. Dans un communiqué, la Société des Réalisateurs lui a répondu en regrettant que sa gestion de crise ne soit pas à la hauteur des événements[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bonnaud viré, France Inter en grève », L'Humanité, 28 juin 2007
  2. La chronique télé de Frédéric Bonnaud sur le site d'Europe 1
  3. Émissions
  4. « Les Inrockuptibles : Frédéric Bonnaud remplace Audrey Pulvar », Le Point,‎ (lire en ligne)
  5. Fréderic Bonnaud prend la tête de la cinématheque française, Europe 1, 11 décembre 2015
  6. « Rétrospective Polanski : un «choc totalitaire» de «demi-folles» pour Frédéric Bonnaud », sur lefigaro.fr,
  7. « "La Cinémathèque n'est pas à la hauteur" regrette la Société des Réalisateurs », sur lesinrocks.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]