Festival d'Angoulême 1976

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le 3e Salon international de la bande dessinée s'est tenu à Angoulême les 23, 24 et . Pour la première fois, des prix sont remis à des albums, et non plus seulement à des auteurs. Le Grand Prix de la ville d'Angoulême est remis à Pellos, illustrateur actif depuis les années 1920 et dessinateur du classique Futuropolis (1937-1938).

Affiche[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le jury est composé de Pierre Lebedel (Le Figaro), Pierre Veilletet (Sud-Ouest), Claude Villers (Radio France), Dominique Bréchoteau, Francis Groux, Jean Mardikian, François Pierre, Pierre Pascal, Thierry Lagarde.

Déroulement du festival[modifier | modifier le code]

  • Débat très vif entre « anciens » (Pellos, Rob-Vel, Marijac) et « modernes » (Gotlib, Mandryka), notamment au sujet de la pornographie en bande dessinée. Marijac : « On a projeté des trucs de Crams, Crems ou Crusm. C'est à la fois immonde, laid, mal dessiné ! ». Jijé brouille les cartes en affichant un certain soutien à la jeune génération (« En un sens c'est très sain, je défends la grande pornographie. »), et Giraud calme tout le monde en affirmant qu'« Il faut avoir du respect pour la bédé, il faut apprendre à lire une bédé ; il faut au moins accorder le bénéfice du doute à un dessinateur : la beauté peut être cachée dans les endroits les plus inattendus, elle peut être cachée dans les chiottes, dans le bas, ou dans un truc complètement altéré du cœur ou du cerveau. ».