Charline Vanhoenacker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vanhoenacker.
Charline Vanhoenacker
Image illustrative de l'article Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker lors de l'émission Si tu écoutes, j'annule tout à Troyes le .

Naissance (39 ans)
La Louvière, Hainaut, Belgique
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Profession Journaliste
Autres activités Animatrice de radio
Productrice de radio
Médias
Média principal Radio
Pays France
Radio 7/9 (France Inter)
Si tu écoutes, j'annule tout (France Inter)
Fonction Chroniqueuse
Animatrice
Productrice

Charline Vanhoenacker, née le à La Louvière (Hainaut)[1], est une journaliste et humoriste belge, également animatrice et productrice de radio.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse, formation et débuts sur la RTBF[modifier | modifier le code]

Née de parents enseignants, Charline Vanhoenacker est fille unique[1]. Elle fait ses études à l'Université libre de Bruxelles puis à l'École supérieure de journalisme de Paris (ESJ) avant de travailler pour Le Soir en Belgique [2].

Elle entre ensuite à la Radio-télévision belge de la Communauté française (RTBF) où elle succède en 2010 à Istvan Felkaï, le correspondant permanent emblématique de la RTBF à Paris[3]. À ce titre, elle suit la campagne pour les élections présidentielles de 2012 dont elle fait la chronique sur La Première, et livre un regard décalé sur la manière dont les médias français couvrent cette campagne dans un papier Le Hollande Tour[2].

Dans le même temps, son blog @ Pèèèris[4] est repéré par Daniel Schneidermann qui l'invite durant la campagne présidentielle à faire une chronique dans son émission Arrêt sur images[5],[6].

Arrivée à France Inter[modifier | modifier le code]

Charline Vanhoenacker arrive en sur l'antenne de France Inter où elle livre une chronique hebdomadaire, « Charline vous regarde », dans l'émission Comme on nous parle de Pascale Clark[2],[7]. C'est cette dernière qui lui fait confiance, après avoir écouté une cassette de chroniques remise par la jeune femme[8].

À l'été 2013, elle anime quotidiennement, avec son collègue belge l'humoriste Alex Vizorek, l'émission le Septante-cinq minutes[2],[9], émission qui sera reconduite l'été suivant[10].

Pendant la saison 2013-2014, elle anime quotidiennement le 5/7 avec Éric Delvaux[2],[7], en terminant par un billet d'humour à h 55[11]. L'émission ne revient pas à l'antenne la saison suivante, mais l'animatrice se voit confier à partir de une chronique matinale décalée, à h 57 dans le 7/9 de Patrick Cohen, où elle livre un billet humoristique[7],[10].

Parallèlement, elle produit et anime Si tu écoutes, j'annule tout entre 17 h et 18 h, en compagnie d'Alex Vizorek[7] mais aussi des chroniqueurs André Manoukian, Clara Dupont-Monod, Guillaume Meurice, Samir Bouadi, Thomas VDB, Nicole Ferroni, Marius Colucci ou Frédéric Fromet. L'émission fait progresser l'audience de la tranche[7],[12] et s'installe durant les années suivantes. Durant la saison 2015-2016, elle finit par dépasser en termes d'audiences celle de Cyril Hanouna, diffusée aux mêmes horaires sur Europe 1[13].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Charline Vanhoenacker anime également en duo avec Alex Vizorek l'émission de télévision Revu et corrigé chaque dimanche à 11 h 25 sur La Une de la RTBF jusqu'en [14].

En 2015, elle a présenté deux émissions intitulées Je vous demande de vous arrêter sur France 4[15].

Depuis septembre 2016, elle intervient à l'issue de L'Émission politique, sur France 2, en proposant un billet d'humour à destination de l'invité du jour, à la fin de l'émission[16].

Publication[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Guillaume Gendron, « Charline Vanhoenacker: Billet en tête » sur Libération, 8 mars 2016
  2. a, b, c, d et e Karin Tshidimba, « Charline Vanhoenacker, portrait », sur La Libre Belgique.be, .
  3. Pierre Bertinchamps, « Charline Vanhoenacker dans « On n’est pas couché » », sur Tuner.be, .
  4. « @ Pèèèris »
  5. « Première Chronique de Charline Vanhoenacker sur Arrêt sur Images », sur Arrêt sur images.net,
  6. « "Contourner la loi est facile. Mais ce n'est pas anodin" - Estimations : que feront les médias français dimanche soir ? », sur Arrêt sur images.net,
  7. a, b, c, d et e Benoit Daragon, « Charline Vanhoenacker : "Je suis un gros caillou dans la chaussure de Cyril Hanouna" », sur Ozap.com, .
  8. « Charline Vanhoenacker du 5/7 de France Inter - On n'est pas couché - 1er mars 2014 #ONPC », sur YouTube.com
  9. Karin Tshidimba, « Un bataillon de Belges s’installe sur France Inter », sur La Libre Belgique.be,
  10. a et b Karin Tshidimba, « Charline Vanhoenacker, la "petite Belge" qui monte », sur La Libre Belgique.be, .
  11. Claude Baudry, « Avec Charline, ça va mieux en l’écoutant », sur L'Humanité.fr, .
  12. Maxime Biermé, « Charline Vanhoenacker toujours plus forte que Hanouna », sur Le Soir.be, .
  13. « Audiences radios en France: Charline Vanhoenacker bat Hanouna, en recul », Noëlle Joris, Le Soir.be, 20 avril 2016.
  14. Maxime Biermé, « Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek quittent la présentation de "Revu et corrigé" », sur Le Soir.be, .
  15. « Charline Vanhoenacker bientôt sur France 4 », sur L'Express.fr, .
  16. « 5 infos sur… Charline Vanhoenacker (L’Emission politique, France 2) », Anabelle Gentez, Télé 2 semaines.tv, 8 décembre 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]