Alex W. Inker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alex W. Inker
Alex W. Inker 2017.jpg
Alex W. Inker lors de la remise du Prix SNCF du polar 2017
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Alexandre Widendaële
Nationalité
Français
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Alexandre Widendaële, connu sous le nom de Alex W. Inker, est un auteur de bande dessinée français originaire de l'Avesnois, né le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'Institut Saint-Luc de Bruxelles (2006), il obtient une licence Arts et culture, parcours cinéma (2007), puis un master Esthétique, pratique et théorie des arts contemporains (2010) à l'Université Charles-de-Gaulle - Lille 3. Son second mémoire de master (dirigé par Giusy Pisano) est consacré à Jimmy Corrigan de Chris Ware.

À partir de 2010, Alex W. Inker entame une thèse de doctorat consacrée aux rapports d'intermédialité entre cinéma et bande dessinée, et enseigne à l'université. Il publie notamment les articles « Daniel Clowes - La ligne autoréflexive » dans un dossier thématique de la revue Salon double[1] et « Le phénomène d'athorybie dans le cinéma muet et la bande dessinée » dans le no 11 d'Interférences littéraires[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Parallèlement à ses recherches, il réalise des illustrations pour différentes publications[3],[4],[5], dont SOS dans le cosmos (Guillaume Guéraud, 2015), et s’attelle au scénario de ce qui devient son premier album, Apache, publié chez Sarbacane en 2016. En compétition pour le Fauve Polar SNCF 2017, l’album rencontre un certain succès[6],[7],[8]. Inker abandonne alors ses activités universitaires afin de se consacrer à la bande dessinée.

En 2017 sort son deuxième album, Panama Al Brown. L’Énigme de la force, biographie à tiroirs du boxeur mondain, amant de Jean Cocteau. L'ouvrage est sélectionné pour le Prix Töpffer international 2017 et fait l'objet d'une adaptation numérique interactive par Camille Duvelleroy, pour Arte, en 2018[9],[10],[11]. En 2020, Maxence Leconte, de l'Université du Texas à Austin, propose une analyse approfondie de l'album dans son article « (Re)negotiating Memory : Panama Al Brown, ou L’Énigme de la Force, or the Black Boxer vs. the Graphic Novel »[12], paru dans un numéro de la revue Études Francophones consacré à l'intermédialité en bande dessinée[13].

Le troisième album d'Inker, Servir le peuple, est l'adaptation du roman de Yan Lianke. L'auteur y pastiche les illustrés de propagande chinois qui circulent pendant la Révolution culturelle et compose des saynètes chargées d'érotisme[14],[15]. L'ouvrage est notamment en compétition officielle au Festival d’Angoulême 2019, et figure parmi les cinq finalistes du Grand Prix de la Critique 2019 de l'ACBD[16].

Sorti en 2020 après le premier confinement, Un travail comme un autre est à nouveau l'adaptation d'un roman, écrit cette fois par l’Américaine Virginia Reeves (Stock, 2016). Il se structure autour du personnage de Roscoe T. Martin, un jeune ambitieux qui voit dans l'électricité le moyen de sortir sa famille de la misère en économisant sur l’embauche des saisonniers. Situé dans le contexte socio-économique de la Grande Dépression, le livre s’inspire, sur un plan iconographique, des reportages de Walker Evans, Dorothea Lange et Margaret Bourke-White[17], et fait partie des cinq finalistes du Grand Prix de la Critique 2021 de l'ACBD[18].

En 2021, Fourmies la Rouge commémore les 130 ans de la fusillade de Fourmies survenue le 1er mai 1891. Adoptant une unité de temps et de lieu, l'ouvrage entrecroise dans un style incisif les trajectoires de plusieurs personnages, dont la plupart finiront abattus par les soldats, venus en renfort, sur la place de l'église Saint-Pierre[19],[20]. Le lancement du livre a lieu en avant-première le 1er mai 2021 à Fourmies, en collaboration avec l’Écomusée de l'Avesnois[21],[22],[23].

Le sixième album d'Inker, Colorado Train, sortira en septembre 2022.

Publications[modifier | modifier le code]

Illustration[modifier | modifier le code]

Romans jeunesse[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Figures des années folles, 25e Festival BD à Bastia, Bastia, 5-
  • « Beau comme une java », FAC, Festival BD de Colomiers,
  • Érotisme et révolution chinoise, galerie Comic Art Factory, Bruxelles, 13-
  • Un travail comme un autre (Work like any other), galerie Comic Art Factory, Bruxelles, 25 juin-22 août 2020
  • Fourmies la Rouge, galerie Comic Art Factory, Bruxelles, 14 mai-15 juillet 2021
  • Alex W. Inker x Lyon BD, Kiblind Atelier, Lyon BD Festival, 10-22 juin 2021
  • Panama Al Brown, galerie Comic Art Factory, Bruxelles, 19 mai-31 juillet 2022

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix SNCF du polar 2017, catégorie bande dessinée, pour Apache
  • Prix BD STAS / Ville de Saint-Étienne 2020 pour Un travail comme un autre
  • Prix Mor Vran de la BD 2021 pour Un travail comme un autre
  • Prix Bulles d'Humanité 2021 pour Fourmies la Rouge

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Daniel Clowes | Salon double », sur salondouble.contemporain.info (consulté le )
  2. « No 11 (2013): L'encre et l'écran à l'oeuvre. Interactions et échanges entre littérature et cinéma, s. dir. K. Abadie & C. Chartrand-Laporte | Interférences littéraires/Literaire interferenties », sur interferenceslitteraires.be (consulté le )
  3. (en) « let'smotiv nord et belgique n° 69 », sur Issuu (consulté le )
  4. « eulalie, n°22, octobre 2016 », sur eulalie.fr, Eulalie, (consulté le )
  5. « Une planche très sonore signée Alex Widendaele » (consulté le )
  6. « Alex W. Inker, le gentil garçon qui dessinait des apaches », sur www.actualitte.com (consulté le )
  7. « “Apache”, la belle BD-polar début de siècle d’Alex W. Inker », sur Les Inrocks (consulté le )
  8. « Alex W. Inker : "J’ai fait un mélange de littérature et de films noirs pour créer «Apache»" », sur France Culture (consulté le )
  9. « Fêtard, alcoolique et boxeur de génie, Panama Al Brown sort de l’oubli sur Arte.tv », sur Télérama.fr (consulté le )
  10. « Un roman graphique interactif sur Panama Al Brown », sur Livres Hebdo (consulté le )
  11. « Panama Al Brown : l’incroyable vie d’un boxeur gay triple champion du monde racontée en BD interactive », sur TÊTU, (consulté le )
  12. (en) Maxence Leconte, « (Re)negotiating Memory : Panama Al Brown, ou L'Enigme de la Force, or the Black Boxer vs. the Graphic Novel », Etudes Francophones,‎ vol. 32, printemps 2020, p. 36-52 (lire en ligne)
  13. (en) « Numéro Courant », sur Department of Modern Languages, (consulté le )
  14. « Alex Inker : J'ai été chercher l'imagerie dans la propagande maoïste », sur France Culture (consulté le )
  15. « BD : érotisme et maoïsme dans “Servir le peuple” d’Alex W. Inker », sur Télérama.fr (consulté le )
  16. « L'ACBD a choisi les cinq finalistes du Grand Prix de la Critique 2019 | | ACBD.fr », sur www.acbd.fr (consulté le )
  17. Frédéric Bosser, « "Alex W. Inker. Amour, champs de coton et dépression..." », dBD,‎ n°143, mai-juin 2020
  18. Jean-Laurent Truc, « Grand Prix de la Critique ACBD 2021, les 5 finalistes », sur ligneclaire.info, .
  19. « Que s’est-il passé le 1er mai 1891, dans la petite ville de Fourmies ? - Les Inrocks », sur https://www.lesinrocks.com/ (consulté le )
  20. « BD, bande dessinée. Retour à Fourmies », sur Franceinfo, (consulté le )
  21. « «Fourmies la Rouge», la bande dessinée qui rajeunit la Fusillade du 1er Mai 1891 », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  22. « « Fourmies la rouge », en plein cœur », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  23. « «Fourmies la rouge» : 130 ans après la fusillade du 1er mai 1891, qu’en reste-t-il? », sur La Voix du Nord, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maxence Leconte, « (Re)negotiating Memory : Panama Al Brown, ou L’Énigme de la Force, or the Black Boxer vs. the Graphic Novel », Etudes Francophones,‎ vol. 32, printemps 2020, p. 36-52
  • Conférence de Laurent Duret, « Présentation de Panama Al Brown », dans le cadre du projet Machine à Bulles, en partenariat avec Actualitté, le Labo de l'édition et le Consulat général de France à Québec, 24 novembre 2020 (en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]