Alex Vizorek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alex Vizorek
Description de cette image, également commentée ci-après
Alex Vizorek en juin 2015.
Nom de naissance Alexandre Wieczoreck
Naissance (41 ans)
Bruxelles (Belgique)
Nationalité Belge
Diplôme
Diplôme d'ingénieur de gestion à la Solvay Brussels School of Economics and Management
Diplôme de journalisme à l'Université libre de Bruxelles
Profession

Alex Vizorek, né à Bruxelles le , est un comédien, humoriste et animateur audiovisuel belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1999, Alexandre Wieczoreck[1],[2], dit Alex Vizorek, entre à l’École de commerce Solvay[3]. De 2001 à 2004, parallèlement à ses études d’ingénieur de gestion, il suit des études de journalisme à l'Université libre de Bruxelles[3]. Fraîchement doublement diplômé, il décide de se tourner vers la comédie. En 2005, il part à Paris et c’est au Cours Florent[3] qu’il apprend à faire ses gammes de comédien et d’humoriste. Après s’être essayé sur les planches parisiennes, il se produit à Bruxelles au club Kings of Comedy[4].

Révélé aussi par le Made In Brussels Show, il se fait surtout remarquer en 2009 lors du festival du rire de Montreux (Prix François Silvant[4]) avec son spectacle Alex Vizorek est une œuvre d’art, mis en scène par Stéphanie Bataille.

En , il est finaliste et arrive deuxième à la Radio académie de Bel RTL. Par la suite, c'est sur cette même fréquence qu'il commente les matchs de football durant une année[4].

Il remporte de nombreux prix depuis : en 2010, prix du jury du festival du rire de Rochefort[5] ; en 2013, le prix du Public de Rocquencourt[6] et le prix SACD festival d’humour d’Andain’Ries[7]. Stagiaire lors de ses études aux radios de la RTBF, il devient chroniqueur en radio sur VivaCité pour Les enfants de Chœur et sur La Première dans On n'est pas rentré ! et Le Café serré[8].

Il devient membre de l'Académie Alphonse Allais en [9].

De 2012 à 2014, on peut l’entendre plusieurs fois par semaine sur France Inter dans l’émission On va tous y passer[8] présenté successivement par Frédéric Lopez et André Manoukian et pendant la saison 2013/2014 dans Le Sept neuf[8] présenté par Patrick Cohen pour une chronique hebdomadaire.

Il co-anime également sur France Inter avec Charline Vanhoenacker l'émission Le Septante-cinq minutes pendant les grilles d'été 2013 et 2014, avant de retrouver sa partenaire en pour un nouveau rendez-vous quotidien intitulé Si tu écoutes, j'annule tout. Il devient aussi chroniqueur dans l'émission de Nagui La Bande originale[10] et propose de nouveau un billet hebdomadaire dans Le 7/9, toujours sur France Inter.

De septembre à , on le retrouve dans Revu et corrigé sur La Une (RTBF) pour sa revue de presse décalée en compagnie de Charline Vanhoenacker et de Sigmund, un poisson rouge.

Depuis la rentrée 2016, il fait une chronique hebdomadaire dans l'émission C l'Hebdo sur France 5.

En , il intègre Salut les Terriens ! de Thierry Ardisson sur C8[11].

Le , avec Charline Vanhoenacker et Guillaume Meurice, Alex Vizorek dépose sa candidature à la présidence de Radio France auprès du Conseil supérieur de l'audiovisuel. Leur programme humoristique prévoit entre autres l'« euthanasie de France Info », le renommage de plusieurs émissions, ainsi que la « mise en place d'un système de notation à cinq étoiles pour les animateurs […], sur le modèle des chauffeurs Uber »[12]. En il crée avec Charline Vanhoenacker la websérie Sibyle et Guy, dans laquelle il parodie les patrons de Radio France[13].

Le , il présente la 31e cérémonie des Molières sur France 2[14]. La même année, il intervient dans l'émission Vivement dimanche prochain de Michel Drucker.

Le , il intègre l'émission Télématin dans sa nouvelle formule diffusée sur France 2.

Peu d'informations circulent quant à sa vie privée. Il a vécu trois ans avec la romancière Gaël Tchakaloff[15].

Carrière médiatique[modifier | modifier le code]

Presse écrite[modifier | modifier le code]

  • 2012-2013 : chronique économique humoristique mensuelle dans le journal L’Écho ;
  • Depuis  : chronique économique humoristique hebdomadaire dans le journal Le Soir.

Parcours à la radio[modifier | modifier le code]

  • Depuis 2014 : co-animateur avec Charline Vanhoenacker de l'émission quotidienne Si tu écoutes, j'annule tout puis Par Jupiter ! sur France Inter ;
  • Depuis 2015 : présentateur de la séquence Rien à ajouter dans Matin Première sur La Première ;
  • Depuis 2013 : présentateur d'un billet d'humour hebdomadaire dans la Matinale du 7/9 sur France Inter ;
  • Depuis 2017 : présentateur de la rubrique « Coucou La France » dans l'émission Nieuwe Feiten (Radio 1, VRT) ;
  • Depuis 2020 : co-présentateur de Pastek avec Tanguy Pastureau, enregistrée en direct sur Twitch le jeudi et diffusée sur France Inter le samedi.

Télévision[modifier | modifier le code]

Carrière artistique[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Chroniques en Thalys, Éditions Kero, 2015 (ISBN 978-2-366-58141-6)
  • L'échappé belge, Éditions Kero, 2017

Spectacle[modifier | modifier le code]

  • 2009 - 2019 Alex Vizorek est une œuvre d'art, one-man-show écrit par Alex Vizorek et mis en scène par Stéphanie Bataille.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 2022 : Aspergirl, série télévisée de Lola Roqueplo : le directeur des ressources humaines

Livre-CD[modifier | modifier le code]

  • Pôle Nord, livre-CD dont Alex Vizorek raconte l'histoire, écrite par Laurence van Ruymbeke, basée sur la chanson Pôle Nord extraite de l'album Bleue de Geneviève Laloy, et illustrée par Pascale Francotte. Éditions Polyson, 2014 (ISBN 9782960160901)

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Alex Vizorek, cet enfant aussi gâté que farfelu et diablement talentueux », sur lesoir.be, (consulté le ).
  2. « Borain ascendant Polonais », sur lavenir.net, (consulté le ).
  3. a b et c Michèle Bourcet, « Alex Vizorek, le premier de la classe du rire », sur Télérama.fr, (consulté le ).
  4. a b et c Stagiaire, « Ceci n’est pas un comique », sur Le Soir, (consulté le ).
  5. Nadia Lallemant, « Alex Vizorek, lauréat à Rochefort », sur DH.be, (consulté le ).
  6. « Alex Vizorek sur scène », sur Le Parisien, (consulté le ).
  7. « Alex Vizorek, prix du jury au Festival des Andain'Ries », sur SACD, (consulté le ).
  8. a b et c Gilles Milecan, « Alex Vizorek s’invite dans votre fauteuil », sur La Libre.be, (consulté le ).
  9. Virginie Énée, « Rufus et Alex Vizorek intronisés à l'Académie Allais », sur Ouest-France, (consulté le ).
  10. « « La chronique média » de l'émission », sur France Inter.
  11. Pierre Dezeraud, « Alex Vizorek remplace Stéphane Guillon dans "Salut les Terriens !" » sur PureMédias, 4 juillet 2017.
  12. Mariel Bluteau, « Les Belges candidats à la présidence de Radio France : candidature véritable ou canular ? », sur France Inter, (consulté le ).
  13. « France Inter : Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek se moquent du dirlo », sur leparisien.fr,
  14. Pierre Dezeraud, « Molières 2019 : Alex Vizorek succède à Zabou Breitman à la présentation » sur PureMédias, 25 mars 2019
  15. « Gaël Tchakaloff ou la mise en scène de soi », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. « Alex Vizorek avant la cérémonie des Magritte : « Je n’ai pas d’ennemi dans le cinéma belge… pour l’instant » (vidéo) », sur Le Soir, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :