Festival d'Angoulême 1990

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le 17e Salon international de la bande dessinée s'est tenu les 26, 27 et à Angoulême.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Grand prix de la ville[modifier | modifier le code]

Thème[modifier | modifier le code]

  • L'Angleterre

Déroulement du festival[modifier | modifier le code]

  • Les Rita Mitsouko, membres du jury, refusent de faire le déplacement à Angoulême[réf. nécessaire] et livrent dans Libération leur propre palmarès et leurs pensées sur l'état du marché de la bande dessinée.
  • La mairie a des problèmes de trésorerie importants car la nouvelle équipe municipale vient de découvrir à quel point la gestion de Jean-Michel Boucheron a été catastrophique… On décide de faire payer l'entrée des « bulles ». C'est un choc.
  • Création d'un marché aux droits internationaux.
  • Véritable inauguration du CNBDI en présence de Roland Castro l'architecte, et de Jack Lang. La première exposition reconstitue le monde des Cités obscures de François Schuiten et Benoît Peeters.
  • Du fait du changement de municipalité et des problèmes de trésorerie, beaucoup craignent que le salon ne disparaisse ou qu'il ne devienne bi-annuel, au profit du salon de Blois ou de celui de Grenoble.

Jury[modifier | modifier le code]

René Pétillon, Francis Groux, Jean-Michel Frodon, Patrick Poivre d'Arvor, Jean-Paul Travadon, Michel Melot, Marie Pittet, Christiane Babeaud, Jacques Pierre, Annie Pissard, Erik Orsenna, Les Rita Mitsouko (voir « déroulement du festival »)