Tébo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tébo
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
CaenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

Tébo, de son vrai nom Frédéric Thébault, est un auteur de bande dessinée né à Caen le .

Parcours[modifier | modifier le code]

Tébo cherche à entrer à l'École des beaux-arts de Caen mais il est refusé pour « manque de motivation au dessin ». Au retour du service militaire, il se forme en autodidacte, étudie des livres d'art, de photographie et d'anatomie, et produit des planches qu'il envoie à des magazines de bande dessinée[1]. Il réalise aussi quelques illustrations pour Ouest-France (Des pères Noël destroy).

En 1997, Jean-Claude Camano — directeur de collection chez Glénat — le remarque lors du Festival de BD à Sierre, en Suisse, où Tébo participe au concours de BD. Il lui propose alors d'intégrer le magazine Tchô ! qui commencera sa publication en . Tébo accepte et conçoit Samson et Néon, une bande dessinée pour enfants développée sous forme de strips puis de gags en une page.

En 2003, pour la nouvelle formule du magazine Tchô !, Zep s'associe avec lui en lui fournissant des scénarios pour une bande dessinée humoristique sur les super-héros : Captain Biceps[2]. Six albums paraissent de 2004 à 2014. Parallèlement, Tebo dessine dans le magazine D Lire une série nommée La Bande à Fred, dont le premier album sort fin 2004 chez Bayard.

En 2005, Tébo publie sa première histoire longue : La Grande Aventure, sixième tome de la série Samson et Néon.

En 2008, toujours avec Zep au scénario, Tebo met en images l’album Comment dessiner ?, pré-publié en partie dans le magazine Tchô !. La même année, il illustre pour Glénat le livre In caca veritas écrit par deux médecins américains, Josh Richman et Anish Shet[3] avant d'illustrer, toujours dans le même esprit, In pipi veritas deux ans plus tard. Toujours en 2008, Tebo dessine une histoire de 8 pages écrite par Jean-David Morvan, Les Dents de l'espace, qui est intégrée au sixième album de la série de science-fiction Les Chroniques de Sillage, publiée chez Delcourt.

En , Tébo et Zep reçoivent le prix Humour pour Comment dessiner ? décerné au Lyon BD Festival[4].

En 2010, Samson et Néon devient une série d'animation produite par Toon Factory et diffusée sur France 3 et Canal J. La série Captain Biceps est elle aussi adaptée, produite par Futurikon et diffusée sur France 3. La même année, Comix Buro publie un sketchbook consacré à Tébo, regroupant des illustrations inédites, et celui-ci écrit le scénario du premier tome d'Alice au pays des singes, dessiné par Nicolas Keramidas.

En 2011, Tébo participe à la série collective L'Atelier Mastodonte que vient de créer Lewis Trondheim. Elle raconte en gags d'une demi-planche le quotidien d'un atelier fictif de bande dessinée[5]. Les gags paraissent depuis cette année-là dans Le Journal de Spirou. La même année, Tébo est invité à revisiter le personnage du Petit Prince pour une histoire bonus figurant à la fin du tome 2 du Petit Prince, une série publiée chez Glénat dérivée de la série d'animation Le Petit Prince. Il succède à Mœbius qui était intervenu sur le premier tome.

En , le premier album d'Alice au pays des singes paraît chez Glénat et, en , le premier album de L'Atelier Mastodonte sort chez Dupuis.

En 2013, Tébo crée une nouvelle série animée didactique pour les tout-petits, produite par Futurikon et diffusée sur France 5 : César et Capucine. Le titre de la série fait référence aux prénoms de ses enfants.

En 2016, il réalise en solo l'album La Jeunesse de Mickey, paru chez Glénat[6],[7]. L'album est remarqué par les médias et reçoit le prix du meilleur album jeunesse décerné par le site BD Gest'[8] ainsi que, l'année suivante, le prix jeunesse du festival d'Angoulême[9].

Toujours en solo, Tébo lance en 2019 la série Raowl chez Dupuis. Le premier tome, intitulé La Belle et l'Affreux, reçoit un accueil favorable et décroche le prix Saint-Michel jeunesse[10].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Scénario et dessin[modifier | modifier le code]

  • Samson et Néon, Glénat
    • Mon copain de l'espace (1999)
    • Mon copain de la Terre (2000)[11]
    • Rigolovni (2001)
    • L'Envahissant (2002)
    • Jamais peur (2003)
    • La Grande Aventure (2005)
    • Cosmik Comiks (2010)
  • La Bande à Fred (2004), Bayard
  • La Jeunesse de Mickey, Glénat (2016)[6],[7]
  • Raowl, Dupuis
    • La Belle et l'Affreux (2019)
    • Peau d'âne, la princesse qui pue (2021)

En collaboration[modifier | modifier le code]

Avec Zep (scénario)
  • Captain Biceps, Glénat[2]
    • L'Invincible (2004)
    • Le Redoutable (2004)
    • L'Invulnérable (2006)
    • L'Inoxydable (2007)
    • L'Intrépide (2011)
    • Le Retour du poing de la justice (2014)
    • L'Increvable (2019)
  • Comment dessiner? Deviens un prince du crayon en 86 leçons (2008), Glénat
Avec Josh Richman et Anish Sheth (auteurs)
  • In caca veritas (2008), Glénat[3]
  • In pipi veritas (2010), Glénat
Avec Jean-David Morvan (scénario)
Avec Nicolas Keramidas (dessin)
  • Alice au pays des singes, Glénat
    1. (2012)
    2. (2014)
    3. (2015)
Collectif

Télévision[modifier | modifier le code]

Avec Hélène Bruller et Fabrice Ravier (scénario)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sillage, journal de la communauté d'agglomération Caen la Mer, n°18, mars 2008
  2. a et b Valentin Paquot, « La Case BD: Captain Biceps, le comics français qui a du punch », sur Le Figaro,
  3. a et b L. Cirade, « In caca veritas », sur BD Gest',
  4. a et b « Comment dessiner ? Prix du Festival de la BD de Lyon - Prix Humour », sur Prix littéraires,
  5. a et b Jonathan Bara, « L' Atelier Mastodonte T1 », sur Planète BD, .
  6. a et b Romain Gallissot, « La Jeunesse de Mickey », sur Bodoï,
  7. a et b Alexandre Chierchia, « La Jeunesse de Mickey », sur Chronique Disney,
  8. a et b La rédaction, « BDGest'Arts - Le palmarès 2016 », sur BD Gest',
  9. a et b La rédaction, « Festival de BD d'Angoulême: les Belges Éric Lambé et Philippe de Pierpont remportent le Fauve d'Or », France-Soir,
  10. a et b Charles-Louis Detournay, « Prix Saint-Michel 2019 : Tebo, Christophe Simon, Alex-Imé et Vincent Perriot ferment le bal », sur Actua BD,
  11. Olivier Maltret, « Au clair de la Terre », BoDoï, no 32,‎ , p. 15.
  12. Antoine Oury, « “Toc Toc !” : les Psicopattes s'invitent sur France 4 », sur ActuaLitté,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]