Festival d'Angoulême 1980

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le 7e Salon international de la bande dessinée d'Angoulême se déroule du 25 au autour du thème « Les Sportifs dans la BD », en écho aux jeux olympiques d'hiver de 1980[1].

Le Grand Prix de la ville d'Angoulême est remis à Fred, créateur du Petit Cirque et de Philémon. François Bourgeon, Jean-Claude Forest et Marc Wasterlain sont également récompensés en recevant les premiers prix d'Angoulême nommés « Alfred », d'après le personnage de Zig et Puce.

Programme[modifier | modifier le code]

Affiche[modifier | modifier le code]

  • Pellos, Grand Prix quelques années plus tôt, dessine l'affiche du festival.

Expositions[1][modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le jury décernant les prix est composé de Robert Escarpit (Le Monde), Max Dejour (La Charente libre), Pierre Lebedel (Le Figaro), Jean-Paul Morel (Le Matin de Paris), Pierre Veilletet (Sud Ouest), Claude Villers (France Inter), Pierre Pascal, Jean-Michel Boucheron (Maire d'Angoulême), Thierry Lagarde, François Pierre, Monique Bussac, Francis Groux, Dominique Bréchoteau. Pour la dernière fois, aucun prix n'est remis à un album.

Déroulement du festival[modifier | modifier le code]

  • Courant 1979, Pierre Pascal, l'un des trois fondateurs, démissionne de l'organisation pour protester contre ce qu'il perçoit comme son amateurisme persistant malgré la forte croissance du festival[1]. Désireux de « faire d'Angoulême la véritable capitale de la BD », et soutenu par la mairie, il revient à la tête d'une organisation plus structurée[1].
  • C'est un tournant historique pour le salon : deux des fondateurs (Jean Mardikian et Pierre Pascal) se brouillent, le troisième, Francis Groux, démissionne (le 30 janvier).
  • Des policiers entrent dans la « bulle » pour y ôter une affiche contre le service militaire.

Documentation[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Pascal 1979.