Pierre Christin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Christin.
Ne doit pas être confondu avec Pierre Christin (peintre).
Pierre Christin
Description de cette image, également commentée ci-après
Pierre Christin à Japan Expo 2010
Alias
Linus
Naissance (81 ans)
Saint-Mandé, Seine Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau de France Française
Profession
Distinctions
Officier des Arts et Lettres
Famille

Pierre Christin est un écrivain[1] et scénariste français de bande dessinée, né le à Saint-Mandé (Seine). Il est notamment connu pour avoir réalisé, avec Jean-Claude Mézières, la série Valérian, agent spatio-temporel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Mézières rencontre Pierre Christin durant la Seconde Guerre mondiale, dans une cave pendant les alertes aériennes[2].

Après avoir étudié à la Sorbonne et à Sciences Po, il soutient sa thèse de doctorat en littérature comparée sur « Le fait divers, littérature du pauvre ». En 1965, il part aux États-Unis et y enseigne la littérature française à Salt Lake City, où il retrouve Jean-Claude Mézières. De retour en France, ils envoient au journal Pilote, qui la publie, une première bande dessinée de science-fiction : c'est ainsi qu'en 1967 naissent Valérian et Laureline dans leur première aventure, Les Mauvais Rêves.

Parce qu’il travaille dans le domaine universitaire, et parce qu’a la fin des années 1960, la bande dessinée est encore un mode d'expression méprisé, Pierre Christin signe ses premiers scénarios du pseudonyme de Linus[3], en hommage à Linus van Pelt, l'un des personnages de la bande dessinée Peanuts de Charles Monroe Schulz.

Dès le milieu des années 1970, il publie également des nouvelles dans la défunte revue Fiction[1] et bientôt suivront des romans : Les Prédateurs enjolivés, ZAC, Rendez-Vous en ville, L'Or du zinc, Petits crimes contre les humanités ainsi que des scénarios de films, notamment Bunker Palace Hôtel avec Enki Bilal.

Pierre Christin a également écrit pour d'autres dessinateurs, tels que Jacques Tardi, Boucq, Vern, Enki Bilal, Annie Goetzinger etc. Dans des registres différents pour chacun, optimiste et utopiste avec Mézières pour Valérian et Laureline, noir avec Bilal (Les Phalanges de l'Ordre noir, Partie de chasse), intimiste avec Annie Goetzinger (La Demoiselle de la Légion d'honneur, Paquebot).

En avril 2018 paraît un album qui retranscrit les souvenirs du scénariste, sur le dessin de Philippe Aymond : Est-Ouest[4].

Il est l'un des fondateurs de l'IUT de journalisme de Bordeaux. Il est le père d'Olivier Christin.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Livres illustrés[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Ce soir on raccourcit, avec la troupe de la Tête Noire

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Biographie de Pierre Christin, PierreChristin.com
  2. O. Maltret DBD (2001) p. 5
  3. Christophe Quillien, Valérian, le guide des mille planètes, Dargaud, , 368 p. (ISBN 978-2205076691), p. 188
  4. Clément Duval, « Est-Ouest - Par Pierre Christin et Philippe Aymond - Dupuis », sur Actua BD,
  5. Thierry Groensteen et collectif, Primé à Angoulême : 30 ans de bande dessinée à travers le palmarès du festival, Éditions de l'An 2, (ISBN 2-84856-003-7).
  6. « Le Prix René-Goscinny 2019 à Pierre Christin », sur Tout en BD, .
  7. Arrêté du 13 février 2015 portant nomination et promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Gaumer, « Christin, Pierre », dans Dictionnaire mondial de la BD, Paris, Larousse, (ISBN 9782035843319), p. 179-180.
  • Olivier Maltret (2001) Les dossiers de la bande dessinée - Mézières, BFB éditions, Paris
  • Pierre Christin (interviewé) et Frédéric Bosser, « Pierre Christin, l'immortel : abécédaire », dBD, no 6,‎ , p. 36-55.
  • Christophe Quillien, « Femmes modernes et filles espiègles : Édith Hardy », dans Elles, grandes aventurières et femmes fatales de la bande dessinée, Huginn & Muninn, (ISBN 9782364801851), p. 162-163.

Liens externes[modifier | modifier le code]