Thierry Smolderen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smolderen.
Thierry Smolderen
Description de cette image, également commentée ci-après
Thierry Smolderen au Festival d'Angoulême 2017.
Naissance (64 ans)
Bruxelles, Drapeau de la Belgique Belgique
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français

Thierry Smolderen, né le à Bruxelles, est un scénariste de bande dessinée belge et un essayiste sur l'histoire de la bande dessinée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses premiers scénarios s'ancrent dans la science-fiction (Karen Springwell, avec Philippe Gauckler, qui présente en 1990 une vision d'un monde en réseau...) et la « série B », comme dans Gipsy, avec Enrico Marini, où le lecteur est invité à suivre les pérégrinations d'un camioneur gitan du futur...

Ce spécialiste des premiers temps de la bande dessinée, a également créé en 2000 une série inspirée par la vie de Winsor McCay avec Jean-Philippe Bramanti. Les deux artistes entament une collaboration pour une biographie romancée publiée chez Delcourt ; la série, prévue en six tomes à l'origine[1], ou cinq selon Le Temps[2], en compte finalement quatre[3]. Le premier volume, La Balançoire hantée, reçoit le Prix canard de la presse lors du festival de Sierre en 2000[2]. La série est accueillie favorablement dans 24 heures[3], sur Actua BD[4] et BD Gest[5]. Toujours sur Winsor McCay et pour Les Impressions Nouvelles, Smolderen participe à l'album collectif Little Nemo 1905-2005, un siècle de rêves, publié en 2005.

Depuis 1994, il est professeur à l'école des Beaux-Arts d'Angoulême.

Souvenirs de l'Empire de l'Atome[6], la bande dessinée qu'il a scénarisée, et illustrée par Alexandre Clérisse, obtient le Prix de la meilleure bande dessinée de science-fiction des Utopiales[7] en 2013, et le Grand prix de l'Imaginaire BD en 2014.

En 2017, L’Été Diabolik, bande dessinée illustrée également par Alexandre Clérisse, est lauréate du Fauve Polar SNCF au Festival d'Angoulême 2017, et obtient le Prix de la BD Fnac[8]Source insuffisante .

Naissances de la bande dessinée[modifier | modifier le code]

Synthèse de plusieurs années de recherche, son ouvrage Naissances de la bande dessinée est paru en 2009 aux Impressions Nouvelles. Contrairement à ses prédécesseurs, c'est au peintre et graveur anglais William Hogarth ou au romancier Laurence Sterne, plus encore qu'à Töpffer ou à Outcault, que Smolderen fait remonter la véritable origine de la bande dessinée. Fait assez rare pour un ouvrage Francophone, celui-ci a été adapté en anglais par les presses universitaires du Mississippi en 2014, et a été nommé pour les Eisner Awards en 2015[9], dans la catégorie "travaux académiques".

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bande dessinée (scénario)[modifier | modifier le code]

2. Le Bouclier d'Orion, 1987
3. D'un soleil à l'autre, 1989
4. Au loin, une île..., 1991
  1. La colombe de la place rouge, 1990 (ISBN 2-88302-004-3)
  2. Bienvenue à Kokonino World, 1992 (ISBN 2-7316-0823-4)
  3. Raid sur Kokonino World, 1992 (ISBN 2-7316-1013-1)
  • Vauvert et Selena, avec Mayail, Alpen Publishers :
  1. Le détective extra-lucide, 1990 (ISBN 2-88302-017-5)
  1. Un Après midi de Plomb, 1990
  2. Le Duc de fer, 1992
  3. La Main d'acier, 1993
  • ConvoiTM (initialement Karen Springwell), avec Philippe Gauckler, Les Humanoïdes associés :
  1. Convoi, 1990 (ISBN 2-7316-0758-0)
  2. Les prisonniers de Convoi, 1991 (ISBN 2-7316-0751-3)
  3. Les joueurs de Convoi, 1993 (ISBN 2-7316-1034-4)
  4. Le ciel de Convoi, 1995 (ISBN 2-7316-1074-3)
  • Nombre, avec Egger, Les Humanoïdes associés :
  1. La chanson de l'ogre, 1991 (ISBN 2-7316-0764-5)
  2. La maison de l'ogre, 1992 (ISBN 2-7316-1016-6)
  1. L'étoile du Gitan, 1993, Alpen Publishers (ISBN 2-88257-069-4)
  2. Les feux de Sibérie, 1994, Les Humanoïdes associés (ISBN 2-88257-034-1)
  3. Le jour du Tsar, 1995, Les Humanoïdes associés (ISBN 2-88257-046-5)
  4. Les yeux noirs, 1997, Dargaud (ISBN 2-88257-038-4)
  5. L'Aile blanche, 1999, Dargaud (ISBN 2-88257-043-0)
  6. Le rire Aztèque, 2002, Dargaud (ISBN 2-88257-067-8)
  1. Qui marche sur ma tombe, 1998 (ISBN 2-84055-171-3)
  2. Celle qui jette une ombre, 2000 (ISBN 2-84055-301-5)
  1. La balançoire hantée, 2000 (ISBN 2-84055-318-X)
  2. Les cœurs retournés, 2002 (ISBN 2-84055-537-9)
  3. Le gardien de l'aube, 2003 (ISBN 2-84055-851-3)
  4. La quatrième dimension, 2006 (ISBN 2-84055-854-8)
  1. La Dame de Dubaï, 2008
  2. Les Yeux de Chamza, 2010
  3. Mourir à Dubaï, 2011
  4. La Prisonnière Tashkite, 2013
  5. Le Black Cloud, 2016

Essais[modifier | modifier le code]

  • Les Carnets (volés) du Major, ou les aventures de Hergé et Moebius feuilletonistes, Schlirf Book, 1983
  • Hergé, portrait biographique, avec Pierre Sterckx, Casterman, 1988
  • Naissances de la bande dessinée : de William Hogarth à Winsor McCay, Les Impressions Nouvelles, 2009

Participations[modifier | modifier le code]

  • Le Mystère d'Urbicande, avec François Schuiten et Benoît Peeters, Schlirf Book, 1985
  • Images de Chine: Milton Caniff (dir.), Gilou / Schlirf, 1986
  • Bande dessinée, récit et modernité, ouvrage collectif, sous la direction de Thierry Smolderen, éd. Hermann, 2014 (ISBN 9782705681302)

Articles (supports variés)[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La rédaction, « Les autres auteurs », Sud Ouest,‎
  2. a et b Ariel Herbez, « Bulles en stock. Une biographie rêvée », Le Temps,‎
  3. a et b La rédaction, « Winsor McCay et la 4e dimension », 24 Heures,‎
  4. Didier Pasamonik, « Mc Cay Tome 3 : « Le Gardien de l’Aube » par Thierry Smolderen et Jean-Philippe Bramanti - Editions Delcourt », sur Actua BD,
  5. J. Briot, « McCay 4. La quatrième dimension », sur BD Gest,
  6. a et b Lauréats 2014 du Grand prix de l'Imaginaire, site officiel.
  7. a et b « Le palmarès des Utopiales 2013 », sur Utopiales.
  8. a et b Le Prix de la BD Fnac 2017, sur le site officiel de la Fnac.
  9. « 2015 Eisner Award nominations »
  10. La rédaction, « Festival de BD d'Angoulême: les Belges Éric Lambé et Philippe de Pierpont remportent le Fauve d'Or », France-Soir,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Interview

Liens externes[modifier | modifier le code]