Cacouna (réserve indienne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cacouna (homonymie).
Cacouna 22
Image illustrative de l'article Cacouna (réserve indienne)
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Subdivision régionale Hors MRC
Statut municipal Réserve indienne
Constitution [1]
Démographie
Population 0 hab. (2014)
Densité 0 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 55′ 00″ nord, 69° 31′ 00″ ouest
Superficie 0,201 ha = 0,002 01 km2
Divers
Code géographique 12804
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir sur la carte administrative du Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Cacouna 22

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Cacouna 22

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Cacouna 22

Cacouna 22 est une réserve indienne située dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent au Québec (Canada)[2],[3]. Le recensement de 2006 y dénombre aucun habitant permanent[4]. Cacouna est toutefois un lieu de rencontre annuel pour une communauté estimée à 570 personnes.

Les Malécites de Viger[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les Malécites vivant dans la région de Rivière-du-Loup ont toujours été des nomades vivant essentiellement de la chasse, de la pêche et du commerce avec les autres nations. Le gouvernement et le clergé souhaitant sédentariser cette population, une réserve est créée pour eux en 1827 sur le territoire de l’actuelle municipalité de Saint-Épiphane. Fait singulier, cette réserve est orientée sur les points cardinaux, désaxées de près de 45 degrés par rapport à l’orientation générale des terres concédées jusqu’alors.

Voyant que les autochtones peinent à s’établir sur place et à mettre en valeur le potentiel agricole de la réserve, les habitants des paroisses voisines, à l’étroit sur des terres parfois peu productives, font pression sur le gouvernement pour que la réserve soit abolie. En 1869, les terres de la réserve sont retirées aux Malécites et remises à l’Église pour qu’elle les redistribue aux colons de la région, après un redécoupage cadastral. Se retrouvant sans réserve, les Malécites qui y vivaient toujours retournent à Cacouna où la présence de leurs ancêtres remonte à plusieurs générations. En 1891, le gouvernement finit par leur acheter un petit bout de terre (0,18 hectares) sur la pointe de Cacouna, en bordure du fleuve. Ce lieu n’a jamais été habité que par quelques familles. Aujourd’hui, on compte toujours une réserve malécite à cet endroit, mais le peuple est dispersé et n’y vit plus en permanence. Le gouvernement du Québec a reconnu les Malécites comme onzième nation autochtone en 1989[5]. Cacouna est le lieu d'un pow wow en août.

Patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

Construite avec l'établissement de la réserve vers 1891 maison Denis-Launière a pour caractéristique d'être l'une des plus vieille maison de réserve existante de l'Est du Canada. Elle a été restauré en 2001 et sert maintenant de boutique d'artisanat. Elle a été citée immeuble patrimonial par la Première nation Malécite de Viger le [6].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
0 0 0 0 -

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Cacouna Rose des vents
N Cacouna
O    Cacouna (réserve indienne)    E
S
Cacouna

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Canada, Décret visant la mise de côté, à l'usage de la Bande Première nation malécite de Viger, d'environ 2 020 mètres carrés de terre (lot 66) situés dans le Village de St-Georges-de-Cacouna (Québec), à titre de réserve indienne de Cacouna, n° 22, décret 1996-1796 du 26 novembre 1996.
  2. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Cacouna (réserve indienne) », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 20 février 2011)
  3. Affaires autochtones et Développement du Nord Canada : Première Nation des Malécites de Viger
  4. Recensement 2006 : Cacouna (Réserve indienne)
  5. Secrétariat aux affaires autochtones du Québec : Malécites
  6. Ministère de la Culture et des Communications, « Maison Denis-Launière », sur Répertoire du patrimoine culturel du Québec (consulté le 8 août 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]