Kiggaluk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kiggaluk
ᑭᒡᒐᓗᒃ
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Géographie
Pays
Province
Région administrative
Territoire équivalent
Superficie
45,1 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
790 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
17,5 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Terres de la catégorie I pour les Inuits (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identité
Langues officielles

Kiggaluk (ᑭᒡᒐᓗᒃ en inuktitut, Kigaluk en anglais : possiblement dérivé de ᑭᒡᒑᓗᒃ, « rat musqué »[réf. nécessaire]) est une terre réservée inuite administrée par la Société foncière Kigaluk de Chisasibi à l'usage de la minorité inuite de la communauté de Chisasibi (Mailasik, en inuktitut[1]), dans la région administrative Nord-du-Québec du Québec.

Géographie[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La cohabitation séculaire des Cris et des Inuits à l'embouchure de La Grande Rivière est attestée[2],[3]. La Convention de la Baie-James et du Nord québécois prévoit la mise en réserve d'une terre d'une superficie de 17,4 mi2 (45,1 km2) pour l'usufruit des Inuits de Fort George[4]. Le lot 8 du cadastre du Bassin-de-la-Grande-Rivière est arpenté en 1982, puis cédé en 1998 à la Corporation foncière de Fort-George[5], devenue Société foncière Kigaluk de Chisasibi[6].

Kiggaluk est aujourd'hui inclus dans le territoire équivalent de Jamésie[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Kuujjuarapik », sur Nunavik Tourism (consulté le )
  2. Jacques-Guy Petit, « Cris et Inuit du Nord-du-Québec : deux peuples entre tradition et modernité (1975-2010) », Les Inuits et les Cris du Nord du Québec : territoire, gouvernance, société et culture, Presses de l'Université du Québec,‎ , p. 15 (ISBN 9782760526891, lire en ligne)
  3. (en) Monica Heller et Richard J. Watts, Language, Politics, and Social Interaction in an Inuit Community, Berlin, Mouton de Gruyter, , 271 p. (ISBN 3110176513, lire en ligne)
  4. Secrétariat aux Affaires autochtones, Convention de la Baie-James et du Nord québécois, Québec, Publications du Québec, , 752 p. (ISBN 2-551-1 7981-5, lire en ligne), p. 25
  5. Jacqueline Beaulieu, Localisation des nations autochtones du Québec : historique foncier, Québec, Publications du Québec, coll. « Direction des affaires autochtones, ministère des Ressources naturelles », , p. 89
  6. « Société foncière Kiggaluk de Chisasibi », sur Association des sociétés foncières du Nunavik (consulté le )
  7. Direction des solutions technologiques et des services aux utilisateurs, « Région administrative 10 : Nord-du-Québec », sur Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, Gouvernement du Québec,

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]