Mistissini (terre réservée crie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mistissini
ᒥᔅᑎᓯᓃ
Mistissini (terre réservée crie)
L'auberge de Mistissini, en bordure du lac Mistassini.
Drapeau de Mistissiniᒥᔅᑎᓯᓃ
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Région Nord-du-Québec
Subdivision régionale Eeyou Istchee
Statut municipal Terre réservée crie (Terre 1-A)
Chef Thomas Neeposh[1]
(2018-2022)
Code postal G0W 1C0
Démographie
Gentilé Mistisiniiw-iijuw
Population 3 800 hab. ()
Densité 4,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 25′ nord, 73° 51′ ouest
Superficie 85 205 ha = 852,05 km2
Divers
Code géographique 99804
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Mistissini
ᒥᔅᑎᓯᓃ
Géolocalisation sur la carte : Nord-du-Québec
Voir sur la carte administrative du Nord-du-Québec
City locator 14.svg
Mistissini
ᒥᔅᑎᓯᓃ
Géolocalisation sur la carte : Nord-du-Québec
Voir sur la carte topographique du Nord-du-Québec
City locator 14.svg
Mistissini
ᒥᔅᑎᓯᓃ
Liens
Site web (en) Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Mistissini (en cri : ᒥᔅᑎᓯᓃ, « grosse roche »[2]) est une terre réservée crie située en Eeyou Istchee, dans la région administrative du Nord-du-Québec, au Québec (Canada)[3]. Elle comprend un milieu urbanisé et y vivent les membres de la Nation crie de Mistissini. Cette Première nation est représentée au Gouvernement de la nation crie, dans le Grand conseil des Cris et par le fait même, au Gouvernement régional d'Eeyou Istchee Baie-James.

Elle est située au sud du lac Mistassini, le plus grand lac naturel du Québec, à 90 km au nord-est de la ville de Chibougamau.

Comme plusieurs autres entités autochtones, Mistissini est composée d'une terre réservée crie de catégorie IA, de juridiction fédérale, ainsi que d'une municipalité de village cri du même nom de catégorie IB, de juridiction provinciale.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom « Mistissini » signifie précisément « grosse roche ». Afin de répondre au vœu des autorités cries locales, la graphie du nom passe de « Mistassini » à « Mistissini » en 1992[4]. Selon la légende crie, l'esprit d'un sorcier habite dans la roche qui a donné son nom au lac[5].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la terre réservée crie de Mistissini est constitué de trois sections et doit être distingué du territoire de la municipalité de village cri homonyme. La première section est en fait constituée de la presqu'île Watson[6], sa limite est se trouve à environ quatre kilomètres à l'ouest de la route 167.

La deuxième section est constituée de la presqu'île Abatagouche ainsi que des terres au nord-ouest de la baie du Poste, face au secteur urbanisé de Mistissini[7]. Cette section est d'ailleurs reliée par un pont de bois (inauguré en 2014) au noyau urbanisé de Mistissini[8].

La troisième section est située au nord de la baie Cabistachouane, qui forme sa limite sud, elle est limitée à l'est par la route 167, à l'ouest par la baie Abatagouche et au nord par une ligne au nord du lac Marchant à l'est et traversant le lac Albanel à l'ouest.

La terre est de juridiction fédérale tandis que la municipalité de village cri de Mistissini est de juridiction provinciale. Cette terre réservée crie correspond aux terres de catégorie IA de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois attribuées à la Nation crie de Mistissini alors que la municipalité de village cri correspond aux terres de catégorie IB.

La terre réservée crie de Mistissini est située au sud-est du lac Mistassini.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Territoire non organisé 99914 Territoire non organisé 99914 Mistissini (municipalité de village cri) Rose des vents
Territoire non organisé 99914 N Territoire non organisé 99914
O    Mistissini (terre réservée crie)    E
S
Mistissini (municipalité de village cri) Eeyou Istchee Baie-James Territoire non organisé 99914

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Cris ont vécu dans le secteur de la ligne de partage des eaux de la rivière Rupert et autour du lac Mistassini depuis des siècles. Les explorateurs et commerçants français y entrèrent au XVIIe siècle. Durant la seconde moitié de ce siècle, un poste de traite a été établi sur le lac Mistassini. Sa position a changé de temps en temps jusqu'à ce que la compagnie de la Baie d'Hudson l'établisse à l'emplacement actuel du village.

Le poste de traite fut approvisionné par une brigade à canoë du fort de Rupert (aujourd'hui Waskaganish) remontant la rivière Rupert ou par Neoskweskau (un ancien lieu cri) sur la rivière Eastmain. L'itinéraire du voyage s'est déplacé au sud - d'abord par Oskelaneo quand le chemin de fer a été construit en 1910, et plus tard par la région du Lac Saint-Jean. La route a atteint Mistissini en 1970.

À travers le temps, Mistissini et les divers postes du secteur ont été désignés : Maison Dorval, Patagoosh, Abatagoushe, Mistassini, et Baie-du-Poste.

Démographie[modifier | modifier le code]

Étant le siège de la Nation crie de Mistissini, les habitants du village sont majoritairement des Cris. À des fins statistiques, la population cumulée des deux territoires est comptabilisée sur le territoire de catégorie IA[3]. En 2020, la population est estimée à 3 759 personnes[9].

Évolution démographique
2001 2006 2011 2016
2 5972 8973 4273 523

Langues[modifier | modifier le code]

Selon l'Institut de la statistique du Québec, à Mistissini, la langue la plus parlée le plus souvent à la maison en 2011[12] sur une population de 3 405 habitants, est le cri à 85,76%, le français à 2,35% et l'anglais à 10,87%.

Éducation[modifier | modifier le code]

La Commission scolaire crie administre deux écoles à Mistissini, soit l'école primaire Voyageur (Voyageur Memorial Elementary School ou VMES) et l'école secondaire Voyageur (Voyageur Memorial High School; ᕛᔨᒐᕐ ᑳ ᐃᔥᐹᒡ ᒋᔅᑯᑕᒫᒉᐅᑲᒥᒄ). L'école Voyageur est inaugurée en 1983[13].

Mistissini abrite également le siège social de la Commission scolaire crie, l'organisme public chargé d'offrir des services d'éducation sur le territoire d'Eeyou Istchee.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Chief and Council », sur mistissini.com (consulté le )
  2. Toponymie : Mistissini
  3. a et b « Mistissini - Répertoire des municipalités - Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation », sur www.mamh.gouv.qc.ca (consulté le )
  4. « Mistissini - Fiche descriptive », sur www.toponymie.gouv.qc.ca (consulté le )
  5. Hubert Mansion et Anais Cosset, Mistissini, terre des Cris., Montréal, Cornac, , 198 p. (ISBN 978-2-89529-148-0)
  6. Commission de toponymie du Québec, « Fiche descriptive - Presqu'île Watson », sur toponymie.gouv.qc.ca (consulté le )
  7. Commission de toponymie du Québec, « Fiche descriptive - Baie du Poste », sur toponymie.gouv.qc.ca (consulté le )
  8. Radio-Canada International, « Le pont de Mistissini reçoit deux prix de l’Association canadienne des firmes d’ingénieurs-conseils », sur RCI | Français, (consulté le )
  9. « Décret de population - Organisation municipale - Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation », sur www.mamh.gouv.qc.ca (consulté le )
  10. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2006 - Mistissini, TC » (consulté le )
  11. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2016 - Mistissini, TC » (consulté le )
  12. Institut de la statistique du Québec. Population selon la langue parlée le plus souvent à la maison, municipalités et TE du Nord-du-Québec et ensemble du Québec, 2011
  13. « Eeyou Education - Mistissini », sur eeyoueducation.ca (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]