Mashteuiatsh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mashteuiatsh
Mashteuiatsh
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
Statut municipal Réserve amérindienne
Chef Clifford Moar
Démographie
Gentilé Pekuakamiulnutsh
Population 2 070 hab. (2015)
Densité 147 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 34′ 00″ nord, 72° 14′ 00″ ouest
Superficie 1 407 ha = 14,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Mashteuiatsh

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Mashteuiatsh

Géolocalisation sur la carte : Saguenay–Lac-Saint-Jean

Voir la carte administrative de la zone Saguenay–Lac-Saint-Jean
City locator 14.svg
Mashteuiatsh

Géolocalisation sur la carte : Saguenay–Lac-Saint-Jean

Voir la carte topographique de la zone Saguenay–Lac-Saint-Jean
City locator 14.svg
Mashteuiatsh
Liens
Site web http://www.mashteuiatsh.ca/

Mashteuiatsh (aussi appelé Pointe-Bleue) est une communauté innue canadienne du Québec[1].

Elle est la seule réserve amérindienne du Nitassinan à Saguenay–Lac-Saint-Jean. Elle est établie sur la rive ouest du lac Saint-Jean.

Traditionnellement, c’est en se référant au lieu d’attachement qu’ils occupaient avec leurs familles que les Ilnuatsh s’identifiaient.

Ainsi, c’est l’appellation Pekuakamiulnuatsh (Ilnuatsh du Pekuakami) qui les désigne toujours.

Encore aujourd'hui Mashteuiatsh demeure un lieu de rassemblement, à chaque été a lieu un Pow Wow et cet événement permet d'accueillir plusieurs personnes de partout.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Avant de devenir le site de la réserve actuelle en 1856, Mashteuiatsh – qui signifie « Là où il y a une pointe » – était déjà pour les Ilnuatsh un secteur de passage et de rassemblement fréquenté[2]. Appelée au départ par le nom de Ouiatchouan, la communauté porte le nom de Mashteuiatsh depuis 1985. Le nom populaire de Pointe-Bleue a longtemps aussi désigné la zone habitée de la réserve. La majorité des membres de la première nation des Pekuakamiulnuatsh sont établis dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, principalement dans la communauté de Mashteuiatsh. Elle est habitée par les Montagnais du Lac St-Jean.

Géographie[modifier | modifier le code]

Renseignements généraux[modifier | modifier le code]

Population : La bande des Montagnais du Lac-Saint-Jean comprend 6 704 membres dont 2 070 résidents dans la communauté de Mashteuiatsh[3].

Gentilé : Pekuakamiulnu (singulier), Pekuakamiulnuatsh (pluriel).

Langues : Nehlueun (notre langue) et français.

Situation géographique : Mashteuiatsh est située à Le Domaine-du-Roy, sur la rive ouest du Pekuakami, à 6 km de Roberval ; l’accès à la communauté se fait par la route 169. Municipalité autochtone hors MRC.

Paroisse : Kateri Tekakwitha

Cimetières : cimetière catholique (rue Mahikan), cimetière anglican (rue Atshikash)

Église, Pointe-Bleue, 1892
Famille Innue, Lac-Saint-Jean, 1898

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Félicien Dolbeau-Mistassini,
Lac Saint-Jean
Lac Saint-Jean, Sainte-Monique Rose des vents
Saint-Prime N Lac Saint-Jean, Saint-Gédéon
O    Mashteuiatsh    E
S
Roberval Lac Saint-Jean, Chambord, Desbiens

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]