Maliotenam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maliotenam
Mani-utenam
Maliotenam
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Région Côte-Nord
Statut municipal Réserve indienne
Grand chef
Mandat
Mike « Pelash » McKenzie
2007 -
Code postal G4R
Constitution 1949
Démographie
Population 1 502 hab. ()
Densité 289 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 13′ 00″ nord, 66° 11′ 00″ ouest
Superficie 520 ha = 5,2 km2
Divers
Code géographique 2497804
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Côte-Nord
Voir sur la carte topographique de Côte-Nord
City locator 14.svg
Maliotenam
Géolocalisation sur la carte : Côte-Nord
Voir sur la carte administrative de Côte-Nord
City locator 14.svg
Maliotenam
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Maliotenam
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Maliotenam
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Maliotenam (en innu-aimun : Mani-utenam ; officiellement Maliotenam 27A) est une réserve indienne innue[Note 1] située dans la municipalité régionale de comté des Sept-Rivières au Québec, précisément dans la région administrative de la Côte-Nord à 16 kilomètres à l'est de Sept-Îles[1]. La réserve, tout comme celle d'Uashat, est à l'usage de la Première Nation Innu Takuaikan Uashat Mak Mani-Utenam, bénéficiant ainsi du même conseil de bande.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom « Mani-Utenam » signifie littéralement « Marie-Ville », c'est-à-dire la ville de Marie[2]. L'expression adoptée officiellement par les autorités gouvernementales, « Maliotenam » ne constitue aucun mot ou expression en innu-aimun, il s'agit simplement d'une déformation du nom, telle que comprise à l'oreille par les allochtones, en entendant « Mani-Utenam ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Sept-Rivières.

Le territoire de la réserve de Maliotenam est enclavé dans le territoire de la ville de Sept-Îles.

Administration[modifier | modifier le code]

Maliotenam est administrée par le conseil de bande Innu Takuaikan Uashat Mak Mani-Utenam (Gérance montagnaise de Uashat et de Mani-Utenam), le même que celui de la réserve indienne de Uashat. Chaque été, le Festival Innu Nikamu a lieu au premier jeudi du mois d'août. Le très populaire duo Kashtin vient de Mani-Utenam et la station de radio locale est CKAU.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
2001 2006 2011 2016
1 0951 1231 3161 542

Histoire[modifier | modifier le code]

La réserve de Mani-utenam (Maliotenam, ou Village de Marie) est créée en 1949 par le Gouvernement du Canada qui souhaite à l'époque que la vaste communauté innue vienne s'y établir, ce qui ne se produit pas, nombreux Innus préférant rester sur les terres ancestrales de Uashat, alors que d'autres choisirent de s'établir au village de Moisie. Le territoire de Maliotenam est d'une superficie de 527 hectares. La langue maternelle est l'innu-aimun et la langue seconde est le français.

Pratiques traditionnelles[modifier | modifier le code]

Encore de nos jours, les pratiques traditionnelles font encore partie de la vie des Innus tels que la pêche au saumon, la chasse à l'outarde et au caribou, la trappe d’animaux à fourrures et le piégeage pour le castor, la culture est ainsi préservée. Plusieurs familles se rendent toujours dans les territoires ancestraux afin de pratiquer ces coutumes traditionnelles, parce qu'elles-ci leur sont vitales.

Langues[modifier | modifier le code]

En 2016, sur une population de 1 542 habitants. 1 235 connaissent et parlent couramment l'innu-aimun[5].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Culturelles[modifier | modifier le code]

Sportives[modifier | modifier le code]

  • Napessis André, défenseur étoile des Sportifs de Joliette, dans la LHSAM.

Pensionnat Notre-Dame[modifier | modifier le code]

L'ancien pensionnat Notre-Dame était situé à Mani-utenam[6]. Il faisait partie de l'un des 139 pensionnats pour Autochtones du Canada (12 au Québec). Ouvert en 1952, l'école et le pensionnat ferment leurs portes le 4 juillet 1971[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme « réserve indienne » fait référence aux territoires mis à l'usage et au profit des autochtones tel qu'ils sont nommés officiellement dans la Loi sur les Indiens du Canada.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Répertoire des municipalités : Maliotenam
  2. Commission de toponymie du Québec, « Maliotenam (Réserve indienne) », sur toponymie.gouv.qc.ca (consulté le )
  3. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2006 - Maliotenam, IRI » (consulté le )
  4. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2016 - Maliotenam, IRI » (consulté le )
  5. Gouvernement du Canada, Statistique Canada, « Profil du recensement, Recensement de 2016 - Maliotenam, Réserve indienne [Subdivision de recensement], Québec et Sept-Rivières--Caniapiscau, Division de recensement [Division de recensement], Québec », sur www12.statcan.gc.ca (consulté le )
  6. « Édifice du pensionnat Notre-Dame à Maliotenam | Le monde en images », sur monde.ccdmd.qc.ca (consulté le )
  7. (en-US) « Sept-Iles (Maliotenam) », sur NCTR, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]