Le projet « Bas-Saint-Laurent » lié à ce portail

Portail:Bas-Saint-Laurent

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

 Portail  Projet  Index des articles  Café


Oies blanches sur la réserve nationale de faune de la Baie-de-L'Isle-Verte

le portail du Bas-Saint-Laurent

740 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications


Le Bas-Saint-Laurent est une région administrative du Québec, sur la rive sud de l'estuaire du fleuve Saint-Laurent. Le fleuve s'élargissant à cet endroit et devenant plus loin un golfe qui se déverse dans l'océan, on surnomme alors fréquemment cette région « Bas-du-Fleuve ». Cela est dû à la dénivellation du fleuve entre sa source et sa destination, donc de la pente lors du ruissellement. Elle est composée de 8 municipalités régionales de comté (MRC) et de 114 municipalités locales.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Sélection
Maison Gauvreau à Rimouski.

La maison Joseph-Gauvreau est un immeuble patrimonial situé à Rimouski dans la région du Bas-Saint-Laurent au Québec. Cette maison bourgeoise de style éclectique, construite en 1906 et 1907 pour le Dr Joseph Gauvreau, lui sert de résidence principale, abritant également son cabinet médical et une clinique d'hydrothérapie, dont la notoriété s’étendra à tout le Québec. Gauvreau est aussi l'un des pionniers de l'hygiène et de la médecine préventive au Québec. L'amputation d'un bras en 1909 le contraint à abandonner la pratique médicale et à déménager à Montréal.

Entre 1930 et 1947, la maison est la propriété de Jules-André Brillant, le fondateur de Québec-Téléphone et conseiller législatif du Québec. C'est l'une des rares maisons épargnées par l'incendie de Rimouski en 1950. L'année suivante, elle est déplacée par la Société immobilière Irving pour faire place à une station-service.

En 1984, devant la menace de sa démolition afin d'agrandir la station-service, un groupe de citoyens se mobilise et obtient son classement comme immeuble patrimonial en 1985. La maison est vendue à Réjean Frenette en 1998, qui la redéménage à son emplacement d'origine et la restaure pour lui donner son aspect du début du XXe siècle. Elle comprend depuis 2007 une chocolaterie et trois salles de réunions.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
  Image
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Municipalité

Grosses-Roches est une municipalité de plus de 400 habitants située dans la MRC de Matane.

L'origine du toponyme de « Grosses-Roches » est la topographie de l'endroit où l'on retrouve de nombreux petits rochers brunâtres de forme arrondie.

La paroisse catholique de Grosses-Roches porte le nom des Saints-Sept-Frères. Son nom a été influencé par celui de Sainte-Félicité, la municipalité dont Grosses-Roches s'est détachée, puisque sainte Félicité de Rome est une veuve qui a dû assister au martyre de ses sept fils.

Ses habitants sont appelés Rochelois et Rocheloises.

Les villes importantes près de Grosses-Roches sont Matane à 30 km au sud-ouest et Sainte-Anne-des-Monts à 55 km au nord-est. Le territoire de Grosses-Roches couvre une superficie de 63,99 km2.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif


modifier 
  Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Carte
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Portails connexes

Voici quelques autres portails en lien avec le portail du Bas-Saint-Laurent sur Wikipédia :

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif