Le projet « Bas-Saint-Laurent » lié à ce portail

Portail:Bas-Saint-Laurent

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

 Portail  Projet  Index des articles  Café


Oies blanches sur la réserve nationale de faune de la Baie-de-L'Isle-Verte

le portail du Bas-Saint-Laurent

740 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications


Le Bas-Saint-Laurent est une région administrative du Québec, sur la rive sud de l'estuaire du fleuve Saint-Laurent. Le fleuve s'élargissant à cet endroit et devenant plus loin un golfe qui se déverse dans l'océan, on surnomme alors fréquemment cette région « Bas-du-Fleuve ». Cela est dû à la dénivellation du fleuve entre sa source et sa destination, donc de la pente lors du ruissellement. Elle est composée de 8 municipalités régionales de comté (MRC) et de 114 municipalités locales.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Sélection
Vallée de la Matapédia.

La vallée de la Matapédia est formée par les monts Chic-Chocs de la chaîne de montagnes des Appalaches dans les monts Notre-Dame dans l'Est du Québec au Canada. Son nom est emprunté à la rivière qui la sillonne et au lac qui est en son centre. Elle est située au Sud-Ouest de la péninsule gaspésienne et s'étire sur une longueur de 375 km.

Son territoire principalement agricole et forestier comprend plus de 20 000 habitants répartis dans une trentaine de municipalités et principalement concentrés le long de l'axe de communication principal qui la traverse d'est en ouest, la route provinciale 132. Amqui est le chef-lieu de La Matapédia et la ville la plus importante de la vallée avec sa population de plus de 6 000 habitants.

La vallée de la Matapédia a connu le développement de la nation amérindienne des Micmacs vers 500 ans av. J.-C. La colonisation canadienne-française débuta en 1833 lorsque Pierre Brochu s'installa à la tête du lac Matapédia le long du chemin Kempt. Les colons commencèrent à s'établir en plus grand nombre vers la fin du XIXe siècle avec le développement de l'industrie forestière et le défrichement des terres agricoles. Le tourisme dans la vallée se développe au sein de la région touristique de la Gaspésie.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
  Image
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Municipalité

Grosses-Roches est une municipalité de plus de 400 habitants située dans la MRC de Matane.

L'origine du toponyme de « Grosses-Roches » est la topographie de l'endroit où l'on retrouve de nombreux petits rochers brunâtres de forme arrondie.

La paroisse catholique de Grosses-Roches porte le nom des Saints-Sept-Frères. Son nom a été influencé par celui de Sainte-Félicité, la municipalité dont Grosses-Roches s'est détachée, puisque sainte Félicité de Rome est une veuve qui a dû assister au martyre de ses sept fils.

Ses habitants sont appelés Rochelois et Rocheloises.

Les villes importantes près de Grosses-Roches sont Matane à 30 km au sud-ouest et Sainte-Anne-des-Monts à 55 km au nord-est. Le territoire de Grosses-Roches couvre une superficie de 63,99 km2.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif


modifier 
  Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Carte
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Portails connexes

Voici quelques autres portails en lien avec le portail du Bas-Saint-Laurent sur Wikipédia :

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif