Baden (Morbihan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Baden
Baden (Morbihan)
L'église Saint-Pierre.
Blason de Baden
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Vannes
Intercommunalité Golfe du Morbihan - Vannes Agglomération
Maire
Mandat
Patrick Eveno
2020-2026
Code postal 56870
Code commune 56008
Démographie
Gentilé Badenois, Badenoise
Population
municipale
4 340 hab. (2017 en augmentation de 1,88 % par rapport à 2012)
Densité 184 hab./km2
Population
aire urbaine
126 266 hab.
Géographie
Coordonnées 47° 37′ 10″ nord, 2° 55′ 08″ ouest
Altitude Min. −1 m
Max. 43 m
Superficie 23,53 km2
Élections
Départementales Canton de Vannes-2
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
Baden
Géolocalisation sur la carte : Morbihan
Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 14.svg
Baden
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Baden
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Baden
Liens
Site web http://www.baden.fr/

Baden ([badɛn], mais au XVIIIe siècle [badɛ̃]) est une commune française située dans le département du Morbihan, en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La place de Weilheim et l'église Saint-Pierre.

Le territoire de Baden borde le golfe du Morbihan et est relié à l'ouest par la rivière d'Auray.

Baden est une commune vaste de 2 353 hectares, présentant un linéaire de 37 kilomètres, comprenant quatre îles : l'île du Rénaud, les Sept Îles et les îles Grand et Petit Veïzit.

Le bourg est à mi-chemin des deux pôles urbains que sont : Auray (8 kilomètres) et Vannes (13 kilomètres).

C'est une commune à la fois touristique et résidentielle. Les communes limitrophes sont, au nord, Le Bono, Plougoumelen, Ploeren, à l'est, Arradon et, au sud, Larmor-Baden.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est mentionné sous les formess Badan en 1430, Baden en 1793[1].

Le nom de la commune en breton est Baden.

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

Yves Coppens a découvert un four à sel gaulois à Locmiquel en Baden en 1952.

« Le four se présente en coupe. 1,90 m sépare les deux parois qui sont formées chacune d'une plaque de terre cuite flanquée d'une masse d'argile épaisse de 30 cm et rougie par le feu. La sole[2] paraît être faite de briques pyramidales reposant sur un lit de glaise posé sur la roche. On rencontre en outre tout un système de canalisations cylindriques, système que l'on retrouve à Kerhillio, au Lodo, à Kerhape, à Moustérian et qui n'a jamais été signalé[3]. »

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Une partie de la paroisse de Baden (incluant les manoir s de Bois-Bas, de Tréverat, de Cardelan) dépendait du domaine royal ou était « fief du roi » ; l'autre partie dépendait du domaine de la seigneurie de l'Argoet (Largouet) , ou était fief de l'Argoet[4]. Cette division existait déjà en 1427[5].

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Baden (Morbihan).svg

Les armoiries de Baden se blasonnent ainsi :

D’azur à trois coquilles d’or ; au chef d’hermine.
(Armes de la famille de Rolland augmentées du chef de Bretagne). Conc. L. Ermoy

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie de Baden.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1971 1989 Raymond Le Corre    
1989 2014 Maurice Nicolazic    
2014 4 juillet 2020 Michel Bainvel SE Retraité
4 juillet 2020 En cours Patrick Eveno[6]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2017, la commune comptait 4 340 habitants[Note 1], en augmentation de 1,88 % par rapport à 2012 (Morbihan : +2,52 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 0632 0632 2882 5342 7422 6522 6442 7392 652
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 8112 6752 6332 6392 6762 7332 7752 7792 716
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 7272 7652 8702 8482 1452 0951 9821 9601 896
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 8691 8441 9572 3692 8443 3603 8993 9764 260
2017 - - - - - - - -
4 340--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville est jumelée avec :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le roi Stevan, mendiant et prophète du XVIIIe siècle, serait mort à Baden en 1775.
  • Joseph Le Brix (1899, Baden - 1931, Oufa, Russie), aviateur français.
  • Gaël Danic (né en 1981), footballeur professionnel, a joué à l'ASC Baden.

Transports[modifier | modifier le code]

La commune de Baden abrite l'embarcadère de Port-Blanc à destination de l'Île-aux-Moines.

Commerces[modifier | modifier le code]

La commune de Baden possède au nombre de ses commerces, les bars « Les 7 îles », « Les Kerguelen » et le « Trait d'Union ».

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Il existe, sur la commune, des parcs à huitres et un golf, lesquels figuraient ou étaient cités sur la flamme postale de la localité du début des années 1990.

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Autres monuments[modifier | modifier le code]

Les îles[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Plancher d'un four de chauffage
  3. Notice du Musée d'Histoire et d'Archéologie de Vannes
  4. http://www.infobretagne.com/seigneurie-argoet.htm
  5. Jean Gallet, "Seigneurs et paysans bretons du Moyen-Âge à la Révolution", éditions Ouest-France Université, 1992, (ISBN 2-7373-1023-7)
  6. « Conseil municipal : Michel Bainvel passe la main à Patrick Eveno », sur Le Télégramme, (consulté le 6 juillet 2020)
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  10. Site officiel : museedebaden.fr