Le Hézo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Hézo
Le Hézo
Le Moulin à marée du Hézo.
Blason de Le Hézo
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Vannes
Intercommunalité Golfe du Morbihan - Vannes Agglomération
Maire
Mandat
Guy Derbois
2020-2026
Code postal 56450
Code commune 56084
Démographie
Gentilé Hézuvien
Population
municipale
829 hab. (2018 en augmentation de 9,22 % par rapport à 2013)
Densité 170 hab./km2
Population
agglomération
126 266 hab.
Géographie
Coordonnées 47° 35′ 10″ nord, 2° 42′ 09″ ouest
Altitude Min. −1 m
Max. 38 m
Superficie 4,89 km2
Type Commune rurale et littorale
Aire d'attraction Vannes
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Séné
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
Le Hézo
Géolocalisation sur la carte : Morbihan
Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 14.svg
Le Hézo
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Hézo
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Hézo
Liens
Site web lehezo.com

Le Hézo [ləezo] est une commune française située dans le département du Morbihan, en région Bretagne. Il appartient au Browereg ou pays de Vannes.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le Hézo, site d'une chapelle, en breton moderne Hezou est à rapprocher du vieux-breton hed /heδ/ signifiant "pacifique", "calme", "tranquille". -ou marque un dérivé ou un pluriel (-où).

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Hézo fait partie du Parc naturel régional du golfe du Morbihan.

Communes limitrophes de Le Hézo
Séné Theix-Noyalo
Le Hézo Surzur
Saint-Armel

Situation[modifier | modifier le code]

Le Hézo est une commune française du département du Morbihan dans la région Bretagne située à 18 km de Vannes et 8 km de Sarzeau, à l'entrée de la presqu'île de Rhuys au bord du golfe du Morbihan. C'est la plus petite commune du canton de Vannes-est de par sa superficie. Les communes voisines sont : Surzur, à 6 km, Saint-Armel à 1 km, Noyalo à 5 km, et, sur l'autre rive, Séné à plus de 15 km par la route.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique franc », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole[1]. En 2020, la commune ressort du type « climat océanique » dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Ce type de climat se traduit par des températures douces et une pluviométrie relativement abondante (en liaison avec les perturbations venant de l'Atlantique), répartie tout au long de l'année avec un léger maximum d'octobre à février[2].

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent aux données mensuelles sur la normale 1971-2000[3]. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-après.

Paramètres climatiques communaux sur la période 1971-2000[1]

  • Moyenne annuelle de température : 12,1 °C
  • Nombre de jours avec une température inférieure à −5 °C : 1 j
  • Nombre de jours avec une température supérieure à 30 °C : 2,6 j
  • Amplitude thermique annuelle[Note 1] : 11,8 °C
  • Cumuls annuels de précipitation[Note 2] : 802 mm
  • Nombre de jours de précipitation en janvier : 12,5 j
  • Nombre de jours de précipitation en juillet : 6,1 j

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l'Énergie et du Climat[5] complétée par des études régionales[6] prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. Ces changements peuvent être constatés sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Vannes-Séné », sur la commune de Séné, mise en service en 1998[7] et qui se trouve à 5 km à vol d'oiseau[8],[Note 3], où la température moyenne annuelle est de 12,4 °C et la hauteur de précipitations de 907,9 mm pour la période 1981-2010[9]. Sur la station météorologique historique la plus proche, « Vannes-Séné », sur la commune de Séné, mise en service en 1998 et à 5 km[8], la température moyenne annuelle évolue de 12,3 °C pour 1981-2010[10] à 12,4 °C pour 1991-2020[11].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune du Hézo s'étend sur sa plus grande partie sur une presqu'île entourée par le golfe du Morbihan, des marais ou étiers. L'étang du Hézo est le plus grand, mi-eau douce, mi-eau salée. Il existe aussi plusieurs étangs non loin du hameau de Lézuis et d'autres encore vers Brionel. Il existe des marais au sud et au nord.

Géologie[modifier | modifier le code]

Les relevés géologiques montrent que le sol du Hézo est composé en grande partie de roches migmatites et de granites caractéristiques d’une ancienne chaîne de montagne aujourd’hui érodée et disparue : la chaîne hercynienne.

Accès et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Pistes cyclables[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La ligne de bus périurbaine Kicéo 24 gérée par Golfe du Morbihan - Vannes agglomération relie Le Hézo avec la ville de Vannes, l'arrêt est situé à l'entrée du village sur la D 780 ou à la gare routière du Hezo (50 m de la D 780)

Hameaux, lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • Hameaux : Brionnel, Hayo, Kerfontaine, Lezuis, la Villeneuve.

Histoire[modifier | modifier le code]

La découverte des ruines d'une villa romaine sur la commune du Hézo permet de supposer qu'à l'époque Gallo-romaine ces terres devaient appartenir à un riche propriétaire terrien et donc rattachées à sa domus, la présence d'une vieille route pavée aujourd'hui presque disparue pourrait confirmer cela. Le domaine romain ne se transforma pas en domaine carolingien ni plus tard en seigneurie banale, dépendant directement du Roi puis du Duc de Bretagne ces terres furent cédées à l'abbaye Saint Gildas-de-Rhuys en 1247 par le Duc Jean Ier en échange de la levée des sanctions épiscopales à la suite de son intervention dans la gestion du diocèse de Nantes. Le prieuré de Saint-Vincent créé à l'occasion est donc chargé de l'administration et de l'encadrement de la population sur les terres hézotines au Moyen Âge. En 1689 le prieuré est rattaché à la juridiction du séminaire de Vannes et à partir du XVIIIe siècle ce sont les représentants de l'autorité royale qui s'occupent des affaires administratives et de la justice.

Les terres du Hézo sont rachetées par le comte de Salins à la Révolution en 1789, le Hézo devient une commune en 1790 lors de la réorganisation territoriale du gouvernement Révolutionnaire puis sous l'Empire. Les premières cartes précises de la commune du Hézo comme le cadastre remontent à la période Napoléonienne. En 1820 le Hézo est séparé de la paroisse de Surzur.

Seconde guerre mondiale : la Wehrmacht occupa le village en , la kommandantur était située dans le village voisin de Saint-Armel, aucune exaction ne fut commise durant la période d'occupation, il semblerait que les soldats présents au village entre 1940 et 1944 étaient issus du XXV Armee Korp de la 7e armée. Entre mai et les soldats présents dans le village étaient des Géorgiens de l'Ost-Bataillon 798. En après la libération de Vannes (le 4) le village fut libérée sans combat par les troupes américaines, les Allemands ayant évacué la zone pour se retrancher dans la poche de Lorient.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1803 1830 François Pierre    
1830 1848 Marin Luco    
1848 1871 Mathurin Le Joubioux    
1871 1876 Pierre Largement    
1876 1878 Louis Le Boulicaut    
1878 1883 Joseph Le Blay    
1883 1892 Mathurin Le Joubioux    
1892 1919 Guyot de Salins    
1919 1933 Mathurin Onillon    
1933 1934 Louis Renard    
1934 1940 Pierre Luco    
1940   Joseph Le Boulaire    
    Auguste Paul    
  1945 Marcel Bourlier    
1945 1953 Vincent Le Bodo    
1953 1959 Jean Le Roux    
1959 1978
(décès)
Jean-Baptiste Paul    
juin 1978 1995 Joseph Cavalin    
1995 2014 Josiane Boyce Union pour un mouvement populaire Gestionnaire - députée du Morbihan (2004-2007)
2014 23 mai 2020 Loïc Lebert Sans étiquette Collaborateur d'architecte
23 mai 2020 En cours Guy Derbois Sans étiquette Ancien cadre informatique
Formateur
Ancien officier sapeur pompier volontaire
Les données manquantes sont à compléter.

Tendance politique et résultats[modifier | modifier le code]

La commune du Hézo affiche une tendance plutôt socialiste dans ses votes, lors des élections présidentielles de 2012 sur 622 inscrits 525 ont voté, il n'y a eu que 16 % d'abstention et les résultats donnèrent François Hollande gagnant avec 54,55 % des suffrages au second tour et 30 % lors du premier tour.

Politique locale environnementale[modifier | modifier le code]

Démographie et population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[13].

En 2018, la commune comptait 829 habitants[Note 4], en augmentation de 9,22 % par rapport à 2013 (Morbihan : +2,32 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
140291276308302358425341379
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
359356358352373353336369364
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
355331385294317300273263241
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
241250277332408550660676692
2013 2018 - - - - - - -
759829-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école de la commune du Hézo est l'école publique Vert-Marine située Allée de la Roselière 56450 Le Hézo. 8 enseignantes encadrent les 77 élèves répartis de la façon suivante : 32 en classe de maternelle, 19 pour la classe de CP-CE1 et 26 pour la classe de CE2-CM1-CM2 sur 3 classes pour les 3 cycles du primaire (année 2020-2021). Pour la cantine, les repas sont confectionnés et livrés par le restaurant scolaire de la commune de Surzur. Celui ci assure assure 50% de BIO, BBC et/ou circuit court.

Enseignements scolaires[modifier | modifier le code]

L'enseignement scolaire est le programme de l’Éducation Nationale Française, la nouveauté étant les TAP (Temps d'Activité Périscolaire), organisés par la Mairie ils sont effectués le lundi et le vendredi de 15h à 16h30. Les activités proposées sont nombreuses et variées (sport, théâtre, jardinage, découverte, etc.). L'amical laïque du Hézo récolte les fonds pour organiser les voyages scolaires qui ont lieu chaque année.

Cultes[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Le Hézo est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 5],[16],[17],[18].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Vannes, dont elle est une commune de la couronne[Note 6]. Cette aire, qui regroupe 47 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[19],[20].

La commune, bordée par l'océan Atlantique, est également une commune littorale au sens de la loi du , dite loi littoral[21]. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, comme le principe d'inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[22],[23].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (82 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (85,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones agricoles hétérogènes (52,1 %), prairies (15,9 %), terres arables (14 %), zones urbanisées (11,5 %), forêts (4,7 %), zones humides côtières (1,7 %)[24].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[25].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenu de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

  • Zone artisanale de Kerfontaine.

Agriculture et élevage[modifier | modifier le code]

Ostréiculture[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Langue bretonne[modifier | modifier le code]

La Langue bretonne ne fait pas l'objet d'un enseignement spécifique dans l'école de la commune.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Fête de l'école communale au mois de juin,

Depuis 2001 se tiennent des championnats du Monde de "Sabot de planche", ils ont lieu régulièrement lors de la Semaine du Golfe, cette discipline est une spécialité Hézotine

Soirées spectacles musicale et théâtrale faites par les enfants de l'école communale et organisée par l'association le Hézo Loisir à la salle de l'Estran.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Le Hézo (Morbihan).svg

Les armoiries de Le Hézo se blasonnent ainsi :

Taillé d’argent à six mouchetures d’hermine de sable, trois, deux et un, et d’azur à une aigrette posée sur un îlot planté de jonc mouvant de la pointe, le tout d’argent ; à la barre crénelée de quatre pièces d’or brochante sur la partition.
Conc. J.C. Renaud.


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'amplitude thermique annuelle mesure la différence entre la température moyenne de juillet et celle de janvier. Cette variable est généralement reconnue comme critère de discrimination entre climats océaniques et continentaux.
  2. Une précipitation, en météorologie, est un ensemble organisé de particules d'eau liquide ou solide tombant en chute libre au sein de l'atmosphère. La quantité de précipitation atteignant une portion de surface terrestre donnée en un intervalle de temps donné est évaluée par la hauteur de précipitation, que mesurent les pluviomètres[4].
  3. La distance est calculée à vol d'oiseau entre la station météorologique proprement dite et le chef-lieu de commune.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  5. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  6. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  2. « Le climat en France métropolitaine », sur http://www.meteofrance.fr/, (consulté le )
  3. « Définition d’une normale climatologique », sur http://www.meteofrance.fr/ (consulté le )
  4. Glossaire – Précipitation, Météo-France
  5. « Le climat de la France au XXIe siècle - Volume 4 - Scénarios régionalisés : édition 2014 pour la métropole et les régions d’outre-mer », sur https://www.ecologie.gouv.fr/ (consulté le ).
  6. « Observatoire régional sur l'agriculture et le changement climatique (Oracle) - Bretagne », sur www.chambres-agriculture-bretagne.fr, (consulté le )
  7. « Station Météo-France Vannes-Séné - métadonnées », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  8. a et b « Orthodromie entre Le Hézo et Séné », sur fr.distance.to (consulté le ).
  9. « Station Météo-France Vannes-Séné - fiche climatologique - statistiques 1981-2010 et records », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  10. « Station météorologique de Vannes-Séné - Normales pour la période 1981-2010 », sur https://www.infoclimat.fr/ (consulté le )
  11. « Station météorologique de Vannes-Séné - Normales pour la période 1991-2020 », sur https://www.infoclimat.fr/ (consulté le )
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  16. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  17. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  18. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  19. « Liste des communes composant l'aire d'attraction duVannes », sur insee.fr (consulté le ).
  20. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  21. « Les communes soumises à la loi littoral. », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr, (consulté le ).
  22. « La loi littoral », sur www.collectivites-locales.gouv.fr (consulté le ).
  23. « Loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral. », sur www.cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  24. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  25. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  26. Site officiel

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]