Goémon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Chondrus crispus, connu sous les nom de "Petit Goémon", "Goémon frisé", "Goémon blanc[1]", "lichen de mer" par les goémoniers et "lichen carraghéen" par les industriels, donne l'actif gélifiant carraghénane[2].

Le goémon (orthographié aussi goëmon) ou herbe de mer (traduction littérale de l'anglais seaweed), emprunté au bas-breton gwemon ou au gallois gwymon, est un mélange indéterminé d'algues brunes, rouges ou vertes, laissées par le retrait des marées, et que l'on récolte le long des côtes maritimes. Dans ce sens restreint, il désigne le goémon épave et a pour synonyme sart en poitevin, varech en normand (de warec, werec signifiant épave, d'origine anglo-scandinave. Anglo-normand wrec du vieux norrois *wrek ou vagrek de même sens). Il se distingue du goémon de rive (découvert à l'estran) et du goémon de fond (récolté en mer par des bateaux Scoubidou)[3].

Goémon désigne par extension l'engrais de goémon[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décoloration obtenue lors de son séchage traditionnel sur la dune.
  2. Jacqueline Cabioc'h, Jean-Yves Floc'h, Alain Le Toquin, Charles François Boudouresque, Alexandre Meinesz, Marc Verlaque, Guide des algues des mers d'Europe, Delachaux et Niestlé, , p. 67.
  3. Carole Dougoud Chavannes, Les algues de A à Z, Jouvence, , p. 67
  4. Jacques Péret, Terres marines, Presses universitaires de Rennes, , p. 153

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]