Saint-Philibert (Morbihan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Philibert
Saint-Philibert (Morbihan)
La Chapelle Notre-Dame-de-la-Nativité, ou Notre-Dame-du-Flux-et-du-Reflux, ou Notre-Dame-du-Ster.
Blason de Saint-Philibert
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Lorient
Intercommunalité Auray Quiberon Terre Atlantique
Maire
Mandat
François Le Cotillec
2020-2026
Code postal 56470
Code commune 56233
Démographie
Gentilé Saint-Philibertin, Saint-Philibertine
Population
municipale
1 492 hab. (2018 en diminution de 6,4 % par rapport à 2013)
Densité 212 hab./km2
Population
agglomération
6 273 hab.
Géographie
Coordonnées 47° 35′ 15″ nord, 2° 59′ 56″ ouest
Altitude 15 m
Min. 0 m
Max. 26 m
Superficie 7,05 km2
Type Commune rurale et littorale
Unité urbaine Carnac
(banlieue)
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton d'Auray
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
Saint-Philibert
Géolocalisation sur la carte : Morbihan
Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 14.svg
Saint-Philibert
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Philibert
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Philibert
Liens
Site web http://www.saintphilibert.fr/

Saint-Philibert [sɛ̃filibɛʁ] est une commune française, située dans le département du Morbihan en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La chapelle de Saint-Philibert (église Notre-Dame-de-la-Nativité) sur la rive de la Rivière de Saint-Philibert (dite aussi Ster).

Saint-Philibert fait partie du Parc naturel régional du golfe du Morbihan.

Description[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Transports[modifier | modifier le code]

Le premier pont de Kerisper permettant de franchir la Rivière de Crac'h et de relier La Trinité-sur-Mer à Crac'h et Locmariaquer via Saint-Philibert fut construit entre 1899 et 1901[1] (sa construction était réclamée par les habitants de la région depuis des décennies[2]). Ce pont était constitué d'arches en pierres à ses deux extrémités, avec un tablier métallique (type Eiffel) de 100 mètres de long et à voie unique dans sa partie centrale. Ce pont fut détruit par les Allemands le . Le nouveau et actuel pont de Kerisper a été inauguré en 1956 et a connu une rénovation importante en 2009-2010[3].

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Philibert est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[4],[5],[6]. Elle appartient à l'unité urbaine de Carnac, une agglomération intra-départementale regroupant 5 communes[7] et 12 856 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[8],[9]. La commune est en outre hors attraction des villes[10],[11].

La commune, bordée par l'océan Atlantique, est également une commune littorale au sens de la loi du , dite loi littoral[12]. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, comme par exemple le principe d'inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[13],[14].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (49,6 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (51 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones urbanisées (38,6 %), zones agricoles hétérogènes (32,5 %), prairies (10,5 %), terres arables (6,6 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (4 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (3,5 %), zones humides côtières (2,1 %), forêts (1,4 %), eaux maritimes (0,8 %)[15].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[16].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Saint-Philibert constituait une partie du territoire de Locmariaquer. Contrairement à ce qui a été très souvent énoncé, ce quartier ne s’appelait pas Loc-Philibert, mais L’Angle. En breton, sous la dénomination de En Angle, ses habitants s’appelaient « En Angliz » , tel que l’attestent des documents du XVIIe siècle. Loc Philibert était en fait l’un des 21 villages du quartier de L’Angle.

Saint Philibert, en breton Lokfiliberzh[17] doit son nom à Philibert de Tournus. Une légende à la véracité douteuse indique que saint Philibert aurait débarqué dans l'anse du Ster après avoir navigué depuis l'Irlande dans une auge de pierre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

En 1892 est voté le projet de loi tendant à distraire de la commune de Locmariaquer la section de Saint-Philibert pour l'ériger en commune distincte[18]. La création de la commune de Saint-Philibert avait déjà failli aboutir en 1874, le Conseil municipal de Locmariaquer ayant alors donné son accord, le subordonnant notamment à la jouissance en commun des habitants des deux localités des goémons de rive, point sur lequel « il n'a pas été possible d'arriver à une entente »[19].

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

La Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

L'Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

La Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Saint-Philibert (Morbihan).svg

Les armoiries de Saint-Philibert se blasonnent ainsi :

D'azur à la nef contournée d'argent, flammée du même, habillée d'hermine; au chef d'or à trois coquilles d'huitres de sinople posées en fasce.
Devise: « Men Bro atao » (Mon pays toujours)
Conc: R. Le Bagousse.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1981[20] 1996 Prosper Le Touss    
1995[21] 1999 Joseph Pouvreau    
1999 2008 Patrick Lalanne    
2008 2014 Didier Robic    
mars 2014[22]
Réélu en 2020[23]
En cours François Le Cotillec DVD Patron-marin[24]
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1896. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[25]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[26].

En 2018, la commune comptait 1 492 habitants[Note 2], en diminution de 6,4 % par rapport à 2013 (Morbihan : +2,32 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
657696817785757732752791746
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011
7718608431 0371 0201 1871 2581 4421 608
2016 2018 - - - - - - -
1 4971 492-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[27] puis Insee à partir de 2006[28].)
Histogramme de l'évolution démographique

Langue bretonne[modifier | modifier le code]

L’adhésion à la charte Ya d’ar brezhoneg a été votée par le conseil municipal le .

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame-de-la-Nativité (chapelle de Saint-Philibert), dite aussi Chapelle Notre-Dame-du-Flux-et-du-Reflux, ou Notre-Dame-du-Ster : elle date de 1648, mais a été agrandie et restaurée entre 1773 et 1785 ; son transept nord date de 1954. Ses murs intérieurs sont blanchis à la chaux. Le retable est du XVIIIe siècle. La petite fontaine date de 1649 et la grande fontaine est du XVIIIe siècle[29].

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Rapports du Préfet et délibérations du Conseil général / Conseil général du Morbihan", n° du 22 août 1898, consultable https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57791490/f205.image.r=Crach?rk=128756;0
  2. « Une lettre de Bretagne.. », sur Journal Le Rappel, (consulté le 10 avril 2021).
  3. http://locmariaquer.info/f221_%20le%20pont%20de%20Kerisper.htm
  4. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 31 mars 2021).
  5. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 31 mars 2021).
  6. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 31 mars 2021).
  7. « Unité urbaine 2020 de Carnac », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 31 mars 2021).
  8. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 31 mars 2021).
  9. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 31 mars 2021).
  10. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 31 mars 2021).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 31 mars 2021).
  12. « Les communes soumises à la loi littoral. », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr, (consulté le 31 mars 2021).
  13. « La loi littoral », sur www.collectivites-locales.gouv.fr (consulté le 31 mars 2021).
  14. « Loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral. », sur www.cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le 31 mars 2021).
  15. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 3 mai 2021)
  16. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 3 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  17. Office Public de la langue bretonne Liste officielle des formes normalisées des communes de Bretagne, page 23.
  18. « Discussion du projet de loi.. », sur Feuilletons / Sénat, (consulté le 18 avril 2021)
  19. Conseil général du Morbihan, « Projet d'érection de la section de Saint-Philibert en commune distincte », sur Rapports du Préfet et délibérations du Conseil général / Conseil général du Morbihan, (consulté le 19 avril 2021)
  20. https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000000850614
  21. https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-philibert-56470/deces-de-l-ancien-maire-joseph-pouvreau-5615688
  22. « Municipales à Saint-Philibert. François Le Cotillec élu maire  », Ouest-France, 30 mars 2014.
  23. « Municipales à Saint-Philibert. François Le Cotillec réélu », sur Ouest-France, (consulté le 29 mai 2020).
  24. « Résultats municipales 2020 à Saint-Philibert », sur Le Monde.fr (consulté le 9 juin 2020).
  25. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  26. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  27. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  28. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  29. https://www.letelegramme.fr/morbihan/saint-philibert/a-la-decouverte-de-la-chapelle-de-saint-philibert-16-04-2021-12736308.php

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]