Université de Reims Champagne-Ardenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA)
Image illustrative de l'article Université de Reims Champagne-Ardenne
Informations
Fondation 1971
Type Université publique
Régime linguistique Français
Localisation
Coordonnées 49° 15′ 07″ N 4° 02′ 15″ E / 49.2519, 4.03743 ()49° 15′ 07″ Nord 4° 02′ 15″ Est / 49.2519, 4.03743 ()  
Ville Reims
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Campus Reims, Troyes, Charleville-Mézières, Chaumont et Châlons-en-Champagne
Direction
Président Gilles Baillat[1]
Chiffres clés
Personnel 750 enseignants-chercheurs et 810 personnels IATOSS
Étudiants 22 903[2]
Divers
Affiliation Université fédérale européenne Champagne Ardenne Picardie
Site web www.univ-reims.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA)

Géolocalisation sur la carte : Reims

(Voir situation sur carte : Reims)
Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA)

L'université de Reims Champagne-Ardenne (URCA) est une université française pluri-disciplinaire. Son implantation est principalement sur la ville de Reims mais elle dispose aussi d'antennes à Châlons-en-Champagne, à Troyes, Chaumont et à Charleville-Mézières.

Historique[modifier | modifier le code]

Bien qu'elle ait des racines anciennes, l'université de Reims Champagne-Ardenne existe, sous sa forme moderne, depuis le 1er janvier 1967, date de sa création publiée au Journal Officiel.

Première université[modifier | modifier le code]

D'abord École cathédrale, l'une des plus importantes d'Europe au Moyen Âge, l'Université de Reims naît en 1548, grâce à l'intervention du cardinal de Lorraine qui lui fit attribuer sa charge par la papauté. Le collège des Bons-Enfants devient une Université, tout en continuant à couvrir l'équivalent de l'enseignement secondaire actuel, et commence par un enseignement des arts, puis de théologie, de droit et de médecine. Fermée en 1793 sous la Révolution française, cette université connaît une éclipse presque totale pendant un siècle et demi, pour réapparaître dans les années soixante.

Université moderne[modifier | modifier le code]

La faculté des Sciences (1961), le Collège Littéraire Universitaire (1964), le Collège Universitaire de Droit et de Sciences Economiques (1966), l'Institut Universitaire de Technologie de Reims (1966), la Faculté mixte de Médecine et de Pharmacie (1967), l'École Nationale de Chirurgie Dentaire (1970) sont les éléments successifs à partir desquels l'Université de Reims s'est constituée en 1971. La création d'un I.U.T. à Troyes(1973), d'un Institut de Formation Technique Supérieur (1985) et d'un département d'I.U.T (1995) à Charleville-Mézières, le développement à Troyes d'une antenne délocalisée des Facultés de Droit, Sciences Economiques et Lettres de Reims (1991) et l'ouverture d'un département d'I.U.T à Châlons-en-Champagne (1993) affirment désormais l'enracinement régional d'une université qui est devenue, en 1982, l'Université de Reims Champagne-Ardenne.

Grandes dates[modifier | modifier le code]

Bibliothèque Robert de Sorbon .
  • 1548: bulle du Pape Paul III fondant à Reims les facultés des arts, de droit civil et canon, de médecine, de théologie.
  • 1549: ouverture effective de l'Université.
  • 1609: agrégation du collège des Jésuites de Reims à l'Université.
  • 1793: suppression de l'Université par décret de la Convention.
  • 1808: création d'une école de médecine et de pharmacie et d'une faculté des lettres (supprimée en 1815).
  • 1956/1957: création à Reims de l'« École supérieure des sciences » comme composante de l'Université de Paris.
  • 1958: établissement d'un « Centre universitaire » associé à l'Université de Nancy (donc dépendant d'elle).
  • 1959: création de la faculté des sciences de Reims (ouverture effective en 1961).
  • 1961: création de l'Académie de Reims.
  • 1963: installation de la Faculté des sciences au campus du Moulin de la Housse.
    Création d'un « Centre d'études supérieures de lettres ».
  • 1964: transformation de ce centre d'études en « Collège littéraire universitaire » (rattaché à la Faculté des lettres de Nancy).
  • 1966:
    • création du « Collège universitaire de droit et de sciences économiques ».
    • création de l'IUT de Reims.
    • création de la « Faculté mixte de médecine et de pharmacie ».
  • 1967: naissance légale, le 1er janvier, de l'Université de Reims, placée sous l'autorité du Recteur de l'Académie.
  • 1968:
    • création de la Faculté de droit et de sciences économiques.
    • création de la Faculté de lettres et sciences humaines.
    • loi du 12 novembre créant les « établissements publics à caractère scientifique et culturel ». Les facultés perdent leur autonomie au profit de l'Université. Élection du Président à sa tête. Le Recteur devient chancelier de l'Université.
    • création de l' « IUT de Reims-Troyes ».
  • 1969: en application de la loi de 1968, les facultés deviennent des « UER » (Unités d'enseignement et de recherche).
  • 1970:
    • création à Reims de l' « École nationale de chirurgie dentaire », transformée la même année en UER d'odontologie.
    • création du site Croix-Rouge.
  • 1971:
    • scission de la Faculté mixte de médecine et de pharmacie en une UER de médecine et une UER de pharmacie.
    • élection du premier Président de l'Université.
  • 1973: l'IUT de Troyes devient un IUT à part entière.
  • 1982: l'Université de Reims change de nom : elle devient « Université de Reims Champagne-Ardenne », pour marquer son enracinement régional.
  • 1984: loi du 26 janvier sur l'enseignement supérieur (loi « Savary »). Les « UER » sont transformées en « UFR » (Unités de formation et de recherche).
  • 1985: scission de l'UER de droit et science économiques en une UFR de droit et science politique et une UFR de sciences économiques et gestion.
  • 1986:
    • entrée en application de la loi Savary.
    • statuts actuels de l'Université.
    • création de l'IFTS de Charleville-Mézières.
  • 1989: création de l'ESIEC (École Supérieure d'Ingénieurs en Emballage et Conditionnement).
  • 1990: création de l'Antenne Universitaire de Troyes rattachée aux UFR de lettres, droit et sciences économiques de Reims.
  • 1994: création du premier département de l'IUT de Reims à Châlons-sur-Marne.
  • 1995: création d'un département de l'IUT de Reims à Charleville-Mézières.
  • 1996: création de l'IPAG de Reims.
  • 1998: création de l'UFR STAPS.
  • 1999: célébration du 450e anniversaire de l'Université.
  • 2006: création d'une nouvelle filière de Sciences Sociales et changement de nom d'un UFR devenant UFR des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion.
  • 2007: Intégration de l'IUFM de Champagne-Ardenne.

Historique des présidents[modifier | modifier le code]

  • Michel Devèze (historien), de 1971 à 1976
  • Jean Le Men (pharmacien), de 1976 à 1977
  • Lucien Bernard (physicien), de 1977 à 1982
  • André Laberrigue (physicien), de 1982 à 1987
  • Jean Raymond (angliciste), de 1987 à 1992
  • Claude Séverin (physicien et odontologiste), de 1992 à 1997
  • Jacques Meyer (mathématicien), de 1997 à 2002
  • Gérard Mary (physicien), de 2002 à 2007
  • Richard Vistelle (pharmacien), de 2007 à 2012
  • Gilles Baillat (directeur de l'IUFM), depuis 2012

Composantes[modifier | modifier le code]

Odontologie.

Unités de formation et de recherche[modifier | modifier le code]

L'université de Reims Champagne-Ardenne se compose de 8 UFR :

Écoles et instituts[modifier | modifier le code]

Médecine.

Écoles doctorales[modifier | modifier le code]

L'université compte deux écoles doctorales en sciences de l'homme et de la société et en science technologie santé.

Enseignement et recherche[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Les cinq grands domaines de formation de l'université de Reims Champagne-Ardenne sont :

  • Arts, Lettres, Langues
  • Sciences Humaines et Sociales
  • Droit, économie, gestion
  • Sciences, Technologie, Santé
  • Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Relations internationales[modifier | modifier le code]

Recherche[modifier | modifier le code]

La recherche à l'Université de Reims Champagne-Ardenne est structurée en cinq pôles

Le Pôle Sciences de la Vie, Santé dont les laboratoires sont:

  • IFR 53 - INSTITUT FEDERATIF DE RECHERCHE Interractions Cellules Micro-Environnement . IFR 53
  • Transmission vectorielle et Epidémiosurveillance des maladies parasitaires JE 2533
  • Matrice extracellulaire et dynamique cellulaire (MEDyC) UMR 6237
  • Plasticité de l'épithélium respiratoire dans les processus normaux et pathologiques Inserm UMRS 903
  • Interfaces Biomatériaux - Tissus Hôtes (IBTH) Inserm UMR-S 926
  • Mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans le pré-et postconditionnement myocardique EA 3801
  • Interactions Cellules-Parasites: Biodiversité, Pathogénie, Résistance (ICP) EA 3800
  • Santé publique, Vieillissement, Qualité de Vie et Réadaptation des Sujets Fragiles EA 3797
  • Physiopathologie Cellulaire et Dysimmunitaire Humaine. Approche Thérapeutique EA 3798
  • Inflammation et immunité de l'épithélium respiratoire EA 4303
le campus Moulin de la Housse.

Le Pôle Mathématique, STIC, Nanotechnologies, dont les laboratoires sont:

  • Centre de Recherche en Science et Technologie de l'Information et de la Communication
  • Laboratoire de Mathématiques de Reims EA 4535
  • Laboratoire de Microscopies et d'Etude des Nanostructures (LMEN) EA 3799


Le Pôle Agro-Sciences, Sciences de l'Univers et Environnement, dont les laboratoires sont:

  • Groupe d'Etude sur les Géomatériaux et les Environnements Naturels, Anthropiques (GEGENAA) EA 3795
  • Groupe de Spectrométrie Moléculaire et Atmosphérique (GSMA) CNRS UMR 6089
  • Fractionnement des AgroRessources et Environnement (FARE) INRA UMR-A 614
  • Unité de Recherche sur la Vigne et les Vins de Champagne - Stress et Environnement EA 2069


Le Pôle Chimie, Sciences de l'Ingénieur, dont les laboratoires sont:

  • Institut de Chimie Moléculaire de Reims (ICMR - CNRS- UMR 6229)
  • Laboratoire d'Analyse des Contraintes Mécaniques - Dynamique des transferts aux interfaces -CEA- EA 3304
  • Groupe de Recherche en Sciences pour l'Ingénieur (GRESPI - EA 4301)
Sciences de l'Homme et de la Société sur le campus Croix-Rouge.

Le Pôle Sciences de l'Homme et de la Société, dont les laboratoires sont:

  • CEJESCO : Centre de recherches juridiques sur l'efficacité des systèmes continentaux - JE 1978
  • CERHIC : Centre d’études et de recherche en Histoire Culturelle - EA 2616
  • CIRLEP : Centre Interdisciplinaire de Recherches sur les Langues et la Pensée - EA 4299
  • CLEA : Cognition, Langage, Emotions, Acquisitions - JE 2526
  • CRDT : Centre de Recherche sur la Décentralisation Territoriale - EA 3312
  • CRIMEL : Centre de recherche Interdisciplinaire sur les Modèles Esthétiques et Littéraires - EA 3311
  • HABITER : Aménagement et Géographie Politique - EA 2076
  • Laboratoire de Psychologie Appliquée - EA 4298
  • LERP: Laboratoire d'étude et de recherche sur les professionnalisations - EA 3313
  • MICIG : Mouvements Internationaux Contemporains Institutions Gouvernance - JE 2429
  • OMI : Organisations marchandes et Institutions - EA 2065

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Étudiants[modifier | modifier le code]

Enseignants[modifier | modifier le code]

Vie etudiante[modifier | modifier le code]

Monde associatif[modifier | modifier le code]

De nombreuses associations étudiantes sont présentes à l'Université de Reims Champagne-Ardenne : sport, culture, étudiants étrangers...

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la population universitaire

1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987
12 388[3] 12 998[3] 13 343[3] 14 007[3] 14 240[3] 14 924[3] 15 827[3] 16 086[3]
1988 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006
17 180[3] 22 284[4] 21 202[5] 20 704[6] 21 269[7] 21 325[8] 21 526[9] 21 051[10]
2007 2008 2009 2010 2011 - - -
20 587[11] 21 648[12] 21 873[13] 21 119[14] 20 865[15] - - -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.educpros.fr/nc/recherche-annuaire.html
  2. en 2010-2011
  3. a, b, c, d, e, f, g, h et i Comité national d'évaluation 1991, p. 15
  4. Jean-Richard Cytemann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2001, Imprimerie nationale, p. 161, (ISBN 2-11-092136-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  5. Jean-Richard Cytemann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2002, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-092152-8), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  6. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2003, Imprimerie nationale, p. 155, (ISBN 2-11-093455-7), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  7. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2004, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-094345-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  8. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2005, Imprimerie nationale, p. 175, (ISBN 2-11-095390 X), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  9. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2006, Imprimerie nationale, p. 179, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  10. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2007, Imprimerie nationale, p. 181, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  11. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2008, Imprimerie nationale, p. 173, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  12. Daniel Vitry, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2009, Imprimerie moderne de l’Est, p. 175, (ISBN 978-2-11-097805-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  13. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2010, Imprimerie moderne de l’Est, p. 173, (ISBN 978-2-11-097819-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 17 septembre 2010
  14. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2011, Imprimerie moderne de l’Est, p. 175, (ISBN 978-2-11-097810-3), consulté sur www.education.gouv.fr le 2 septembre 2011
  15. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2012, Imprimerie moderne de l’Est, p. 177, (ISBN 978-2-11-099368-7), consulté sur www.education.gouv.fr le 30 août 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]