Anne Dorval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dorval (homonymie).

Anne Dorval

Description de cette image, également commentée ci-après

Anne Dorval au Festival international du film de Toronto de 2009.

Naissance (53 ans)
Rouyn-Noranda, Québec
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Profession Actrice
Films notables J'ai tué ma mère

Anne Dorval (née le à Rouyn-Noranda, Québec, Canada) est une actrice canadienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Depuis le début de sa carrière en 1985, elle a joué dans une trentaine de productions théâtrales, une vingtaine de séries télévisées ou téléfilms, et une dizaine de films sur grand écran. De plus, elle fait partie des doubleuses les plus sollicitées : elle a prêté sa voix à environ 80 personnages.

Née le 8 novembre 1960 à Noranda, à l’ouest du Québec, Anne Dorval est attirée très jeune par le théâtre. À l’âge de 15 ans, elle passe donc une audition à l’École nationale de théâtre du Canada qui, compte tenu de son jeune âge, se solde par un échec. Deux ans plus tard, elle entre au cégep de Trois-Rivières où elle étudiera les arts plastiques de 1977 à 1979. Cette même année, elle est admise au Conservatoire d'art dramatique de Montréal qu’elle quittera en 1983.

Sa carrière d’actrice commence au théâtre en 1985 avec la pièce Aurore, l'enfant martyre (mise en scène par René Richard Cyr) dans laquelle elle tient le rôle d’Aurore. Aussi à l’aise dans le répertoire classique que dans le théâtre plus contemporain, on a pu la retrouver dans des productions théâtrales très éclectiques, comme Électre de Sophocle (1986, repris en 2000), L’École des femmes (1990) qui lui permet de remporter le prix Gascon Roux de la meilleure actrice, Juste la fin du monde en 2002 avec une nomination pour le masque de la meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien pour son rôle de Catherine. On la retrouve dans Variations sur un temps et Oreste – The Reality Show en 2004, ainsi que Un monde merveilleux présenté lors du festival Juste pour rire en 2006.

Parallèlement à son travail au théâtre, elle arrive à conquérir le petit écran où on peut l’apercevoir pour la première fois en 1986 dans deux téléfilms : Cyrano de Bergerac et Lorenzaccio. Mais c’est son rôle de Lola dans Chambres en ville (diffusé de 1989 à 1995) qui lui apporte une notoriété incontestable, et une nomination pour un Prix Gémeaux en 1993. Par la suite, elle jouera dans les téléromans L'Or et le Papier (1992), Virginie (1996-2002), et Grande Ourse (2002), série qui lui permet d'être de nouveau nommée à un Prix Gémeaux. Entre 2005 et 2007, elle joue un double rôle (Criquette et Ashley Rockwell) dans le soap opera Le cœur a ses raisons, où elle donne la réplique à Marc Labrèche. Ce double rôle lui permettra de recevoir deux Prix Gémeaux ( Meilleure interprétation, premier rôle féminin : comédie), en 2005 et 2006.

Au cinéma, on a pu la voir dans Ding et Dong, le film en 1990, dans lequel elle a fait sa première apparition cinématographique. Puis elle a participé à six autres productions, dont La Vie secrète des gens heureux de Stéphane Lapointe (2005), qui lui permet d'être nommée aux prix Jutra en 2006.

Anne Dorval fait aussi partie des doubleuses les plus en vue du Québec depuis les années 1990. Elle a notamment prêté sa voix à Téa Leoni dans Spanglish, Lucy Liu dans Le Cowboy de Shangaï, Kill Bill, et la série Ally McBeal, mais elle est aussi la doublure de Sharon Stone dans Basic Instinct 2. On peut aussi entendre sa voix dans des films d’animation tels que The Wild, Cendrillon et le Prince (pas trop) charmant, ou Le Monde de Nemo.

En parallèle de sa carrière d'actrice, Anne Dorval est occasionnellement chanteuse. On a pu l'entendre avec Thomas Hellman et le groupe Karkwa pendant la nuit blanche de Montréal en , où elle a interprété You Are the Sunshine of My Life, ou à l'émission L'Heure de gloire en , où elle a interprété Smile de Lyle Lovett. Elle est également présente sur les albums Elles chantent, sorti en 2000, sur lequel elle interprète Mommy Daddy, et L'Album du cœur des Porn Flakes, sorti en 2006, sur lequel elle interprète Des choses stupides en duo avec Daniel Thomas.

En septembre 2005, elle a accepté d’être l’ambassadrice du Festival mondial des Arts pour la Jeunesse qui s'est déroulé à Montréal.

Depuis 1994, Anne Dorval est aussi la porte parole avec Marc-André Coallier, de l’association OLO qui a pour objectif d’aider les femmes enceintes à améliorer leur alimentation et ainsi donner naissance à des enfants en bonne santé.

Elle vit actuellement à Montréal avec les deux enfants qu'elle a eus avec Marc-André Coallier, rencontré en 1992 sur le tournage de L'Or et le Papier, et de qui elle s'est séparée en 2005.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voxographie[modifier | modifier le code]

Chanson[modifier | modifier le code]

Livre audio[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Shilvi - Monoiseau - voix de Monoiseau

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Anne Dorval, chanson du groupe québécois Rouge pompier[1] sur l'album Kevin Bacon, sortit en août 2012.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) [1] Communiqué de presse Slam disque pour Rouge pompier

Liens externes[modifier | modifier le code]